Formule 1 GP de Grande-Bretagne

Antonelli en délicatesse en F2, Sainz à nouveau en lice chez Mercedes ?

La piste Carlos Sainz chez Mercedes ne semble finalement pas éteinte, alors que Kimi Antonelli, pressenti pour remplacer Lewis Hamilton dans l'écurie de Brackley, connaît une campagne délicate en Formule 2.

Carlos Sainz, Scuderia Ferrari

Photo de: Mark Sutton / Motorsport Images

Protégé de Mercedes et de Toto Wolff, Kimi Antonelli, auréolé de ses titres en formules de promotion, semble promis à un bel avenir, et le départ de Lewis Hamilton de l'écurie de Brackley à l'issue de cette saison pourrait accélérer l'accession à la Formule 1 du jeune Italien, aujourd'hui âgé de 17 ans.

Titré en FRECA en 2023, Antonelli a fait directement le saut en F2 cette saison, mais son passage dans l'antichambre de la F1 s'est avéré plus difficile que prévu. Seulement neuvième du championnat, le natif de Bologne a signé pour meilleur résultat trois quatrièmes places, et ses dernières sorties à Barcelone et sur le Red Bull Ring se sont montrées particulièrement difficiles : il a terminé hors des points lors des quatre manches.

Certes, ses performances sont liées aux difficultés de son équipe Prema à prendre la mesure de la nouvelle monoplace de F2 2024, comme l'attestent les résultats de son équipier Oliver Bearman, redoublant en F2 cette année, et promu chez Haas l'an prochain après une pige remarquée sur la Ferrari en Arabie saoudite. Le pilote anglais – qui avait certes fait l'impasse sur les courses de Djeddah en raison de sa pige en F1 –, n'occupe lui que la 14e place du classement, à 20 points d'Antonelli.

Mais cette campagne difficile en Formule 2, et surtout ses derniers résultats, ont contribué à considérer que la promotion de Kimi Antonelli en F1 chez Mercedes l'an prochain était loin d'être acquise. De fait, Toto Wolff a même déclaré cette semaine au magazine espagnol Mundo Deportivo que Sainz était "assurément toujours une option" pour 2025.

Engagé sur les deux manches de F2 à Silverstone, Kimi Antonelli sera l'objet d'une attention toute particulière, alors que Toto Wolff est revenu sur le début de campagne en F2 de son protégé. "La saison a été un peu délicate [pour Antonelli] parce que dans l'ensemble, les deux [voitures Prema] n'ont pas été au niveau, et l'équipe reconnaît que ce n'était pas génial", a déclaré Wolff. "Mais le week-end dernier a été plutôt bon. Le rythme était là, il a commis des erreurs dans les départs, donc c'est quelque chose que Kimi doit apprendre, c'est clair."

Kimi Antonelli connaît une passe difficile en Formule 2.

Kimi Antonelli connaît une passe difficile en Formule 2.

"Il a beaucoup de pression. On a beaucoup parlé de lui. Il a un palmarès en formules de promotion et en karting qui est unique en son genre. Et il a été capable de le gérer alors que la pression monte. Mais comme le dit son père, un champion doit être performant en toutes circonstances. Le marché des pilotes est actuellement très dynamique et intéressant. Certains pilotes ont plus d'options, et certaines équipes ont plus d'options. C'est intéressant."

Williams dans l'attente

On savait Carlos Sainz devant un choix cornélien face aux différentes offres qui lui sont faites pour l'an prochain entre Audi (Sauber), Williams et plus récemment Alpine. Et voilà que la piste Mercedes, que l'on pensait évanouie, semble reprendre forme en vue de la pause estivale. Une variété et une qualité d'offre qui pourrait en revanche être en mesure d'écarter Williams de la décision finale du Madrilène.

"C'est un pilote de classe mondiale, et la décision n'est pas imminente ; ce n'est pas aujourd'hui que nous devons la prendre", a déclaré James Vowles, le directeur de l'équipe britannique, qui pense que les choses seront fixées d'ici deux mois.

"Ce que j'ai toujours dit, c'est que le calendrier est moins important pour moi. Ce qui est plus important, c'est que quelle que soit la décision que nous prenions, ou que le pilote prenne, il s'agit de forger une relation à long terme avec l'autre, que tous deux voient le chemin que nous parcourons et veulent que cela fasse partie de leur vie. Je suis certain que tout cela sera clarifié en septembre. C'est le calendrier normal, la routine normale. Nous sommes en train de revenir à un calendrier normal où le mois d'août est consacré aux contrats."

Avec Jake Boxall-Legge

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent EL2 - McLaren, c'est du sérieux !
Article suivant Red Bull n'est "pas au même niveau que Norris" à Silverstone

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France