Audi donne des nouvelles de son futur moteur F1

Développement, distances de course, performance : Audi a fait le point sur l'avancement des préparatifs pour son unité de puissance 2026.

Les bancs d'essai d'Audi à Neubourg

Les bancs d'essai d'Audi à Neubourg

Photo de: Audi

À un an et demi maintenant de son engagement officiel en Formule 1, qui se fera via le rachat de la structure Sauber qui exploite aujourd'hui l'écurie Stake F1, Audi a donné des nouvelles de ses avancées côté moteur. Le constructeur allemand planche sur son unité de puissance dans son usine réaménagée de Neubourg-sur-le-Danube, où les infrastructures ont fortement évolué ces derniers mois, en plus d'un plan de recrutement important.

Le site dispose notamment de 22 bancs d'essai moteur de dernière génération ainsi que de nouveaux outils de développement. Audi travaille également avec un pétrolier déjà engagé en Formule 1 mais dont le nom n'a pas encore filtré. Ainsi, le tableau de marche serait aujourd'hui conforme à ce qui était prévu.

"Après seulement deux ans, notre unité de puissance, composée d'un moteur à combustion, d'un moteur électrique, d'une batterie et d'une électronique de commande, fonctionne de manière dynamique au banc d'essai", révèle Adam Baker, PDG d'Audi Formula Racing. "Réussir à marier les différents composants en une seule unité est le résultat d'un travail acharné et collectif."

"L'unité de puissance Audi a déjà parcouru des distances de course simulées au banc d'essai. Nous avons accumulé beaucoup de temps de test avec les différents composants en 2023 et nous avons pu intégrer parallèlement l'expérience acquise dans les prochaines étapes de construction. Des étapes et des objectifs importants ont été atteints, ce qui donne à toute l'équipe un sentiment de satisfaction."

Pour ne rien laisser au hasard, Audi a également choisi des circuits plus complexes pour les simulations pratiquées avec sa future unité de puissance. En plus de tracés classiques et représentatifs, la marque aux anneaux s'est ainsi déjà confrontée à des pistes urbaines et atypiques comme celle du Grand Prix de Las Vegas.

"Nous faisons tourner l'unité de puissance au banc d'essai avec différents circuits du calendrier F1, en fonction de l'objectif recherché", précise Stefan Dreyer, directeur technique en chef du projet. "Par exemple, Las Vegas est intéressant pour notre équipe de développement en ce qui concerne la gestion globale de l'énergie. Avec plusieurs virages rapides et lents, et près de deux kilomètres de pleine charge, cela offre l'environnement de développement parfait pour ajuster le moteur à combustion et les composants de l'ERS."

"Après avoir parcouru avec succès des distances de course avec l'unité de puissance, nous ferons bientôt de même avec l'ensemble du système, à savoir la combinaison entre unité de puissance et transmission. Dans le même temps, nous mettons les bouchées doubles pour le développement de la performance afin d'atteindre les objectifs que nous nous sommes fixés."

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Sainz : "Il faut faire confiance à très peu de gens dans le paddock"
Article suivant Verstappen est très clair : il pilotera pour Red Bull en 2025

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France