Formule 1
C
GP d'Émilie-Romagne
18 avr.
Course dans
43 jours
C
GP du Portugal
30 avr.
Prochain événement dans
55 jours
09 mai
Prochain événement dans
61 jours
C
GP du Canada
13 juin
Course dans
100 jours
C
GP d'Autriche
04 juil.
Prochain événement dans
117 jours
C
GP de Grande-Bretagne
18 juil.
Course dans
134 jours
C
GP de Hongrie
01 août
Course dans
148 jours
C
GP de Belgique
29 août
Course dans
176 jours
C
GP des Pays-Bas
05 sept.
Course dans
183 jours
12 sept.
Course dans
190 jours
C
GP de Russie
26 sept.
Course dans
204 jours
C
GP de Singapour
03 oct.
Prochain événement dans
208 jours
10 oct.
Course dans
218 jours
C
GP des États-Unis
24 oct.
Course dans
233 jours
C
GP de Mexico
31 oct.
Course dans
240 jours
07 nov.
Course dans
246 jours
Bilans Saison 2020
Dossier

Bilans Saison 2020

Bilan 2020 - Hülkenberg, intérimaire de luxe

Lorsqu'il a perdu son baquet en Formule 1, Nico Hülkenberg ne s'attendait certainement pas à participer à trois Grands Prix en 2020. Et il n'a clairement pas démérité, au point d'être en lice pour un volant chez Red Bull.

Bilan 2020 - Hülkenberg, intérimaire de luxe

Ces bilans 2020 sont aussi l'occasion pour vous de noter chaque pilote, grâce au module situé au bas de cet article.

Vendredi 30 juillet 2020. Sergio Pérez est testé positif au nouveau coronavirus, Racing Point doit chercher un remplaçant. L'écurie a théoriquement accès aux pilotes de réserve Mercedes, mais Stoffel Vandoorne s'apprête à disputer les six dernières courses de la saison de Formule E à Berlin, tandis qu'Esteban Gutiérrez… a simplement perdu son éligibilité à la Super Licence, à quelques mois prêts.

Nico Hülkenberg est rapidement identifié comme l'homme de la situation, lui qui a longtemps couru pour Racing Point à l'époque où l'équipe s'appelait Force India, avec des résultats probants. Le vendredi soir, il prend l'avion d'Allemagne, direction Silverstone, et les formalités s'enchaînent : renouveler sa Super Licence, faire valider son contrat avec Racing Point par le bureau de reconnaissance des contrats de la FIA, évidemment lui faire passer un dépistage en cas de COVID-19…

L'Allemand prend finalement la piste pour la troisième séance d'essais libres au volant de cette RP20 qu'il n'a jamais pilotée auparavant ; il signe la neuvième place après avoir parcouru 15 tours, à seulement trois dixièmes de son coéquipier Lance Stroll. Les qualifications ne se passent pas mal non plus avec la 13e place à moins d'un dixième de la Q3. Cependant, il ne peut même pas prendre le départ de la course, victime d'un problème technique lié au carter d'embrayage.

Nico Hulkenberg, Racing Point RP20

Qu'à cela ne tienne, Sergio Pérez n'est pas en mesure de faire son retour pour la deuxième course de Silverstone, baptisée Grand Prix du 70e Anniversaire. Hülkenberg prend de nouveau place dans le baquet de la Racing Point, cette fois en se payant le luxe de participer aux trois séances d'essais libres – parcourant 67 tours et se classant dans le top 6 à chaque fois. Fort de cette expérience supplémentaire, il obtient une superbe troisième place sur la grille de départ, trois dixièmes et demi devant Stroll en Q3. En course, il est cinquième lorsque d'intenses vibrations le contraignent à un arrêt au stand tardif, mais il marque quand même six points précieux avec la septième place.

Ainsi, lorsque c'est Lance Stroll qui est souffrant au Nürburgring (atteint du COVID-19, on le découvrira), Hülkenberg est forcément le candidat idéal pour le remplacer – d'autant que le pilote de 33 ans a contribué au développement de la Racing Point lors de ses apparitions en piste à Silverstone. Cependant, il ne peut pas rouler avant les qualifications, où il se classe logiquement dernier. En course, en revanche, il brille et remonte au huitième rang malgré un aileron avant légèrement endommagé, ce qui lui vaut d'être élu Pilote du Jour.

En somme, malgré son manque d'expérience au volant de la RP20, Hülkenberg a marqué cinq points par course en moyenne cette saison. C'est même mieux que Lance Stroll ! Ces performances lui ont valu d'être en lice pour le second baquet Red Bull 2021, toutefois sans réussite. On ne sait pas encore ce que l'année prochaine va lui réserver.

partages
commentaires
Graham Hill, légende éternelle et singulière

Article précédent

Graham Hill, légende éternelle et singulière

Article suivant

Quiz - Connaissez-vous tous les Champions du monde de F1 ?

Quiz - Connaissez-vous tous les Champions du monde de F1 ?
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Nico Hülkenberg
Équipes Racing Point
Auteur Benjamin Vinel
Aston Martin : plus qu'une livrée verte, une structure à la Ferrari Prime

Aston Martin : plus qu'une livrée verte, une structure à la Ferrari

La présentation de l'Aston Martin était sans doute la plus attendue cette saison, alors que les nombreux changements apportés à l'équipe s'étendent bien au-delà d'un simple travail de peinture sur la livrée. Mais il est vrai que l'équipe n'aura pas à opérer un redémarrage et peut construire sur de solides fondations.

Les approximations qu'Ocon devra éviter avec Alpine et Alonso Prime

Les approximations qu'Ocon devra éviter avec Alpine et Alonso

Depuis son retour en F1, Esteban Ocon a connu une période difficile. De nouveaux défis l'attendent, puisqu'il a été rejoint par le double Champion du monde Fernando Alonso dans la nouvelle équipe Alpine. STUART CODLING établit une feuille de route à suivre pour franchir ce cap avec succès.

Formule 1
3 mars 2021
L'évolution récente des volants de Formule 1 Prime

L'évolution récente des volants de Formule 1

Les volants de Formule 1 ont drastiquement changé au fil des années, les pilotes disposant désormais de plus de contrôle, ce qui leur permet d'apporter les changements les plus subtils et de prendre l'avantage sur leurs rivaux.

Formule 1
2 mars 2021
L'impact qu'ont déjà les nouveaux investisseurs de McLaren Prime

L'impact qu'ont déjà les nouveaux investisseurs de McLaren

L'accord conclu par McLaren avec MSP Sports Capital l'an dernier non seulement aide l'écurie à financer la rénovation de ses infrastructures, ce dont elle avait bien besoin, mais est également un signe de l'avenir de la Formule 1.

Formule 1
1 mars 2021
La F1 à quatre roues directrices qui a failli rouler en Grand Prix Prime

La F1 à quatre roues directrices qui a failli rouler en Grand Prix

Pour la beauté du geste avant l'interdiction définitive de nombreuses aides en 1994, Benetton voulait faire rouler en Grand Prix sa B193C en fin de saison 1993, ce qui aurait fait d'elle la première voiture à quatre roues directrices à prendre un départ en F1...

Formule 1
28 févr. 2021
Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance Prime

Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance

Revenant dans la catégorie reine de l'Endurance après 50 années d'absence, Ferrari va s'engager en catégorie "Le Mans Hypercar" en 2023. La marque italienne dément tout lien avec le plafond de dépenses de la F1, mais il ne s'agit assurément pas d'une coïncidence...

WEC
28 févr. 2021
Pourquoi la Red Bull 2021 n'a pas que quelques autocollants en plus Prime

Pourquoi la Red Bull 2021 n'a pas que quelques autocollants en plus

À première vue, la nouvelle Red Bull pour la saison 2021 de F1 semble très similaire à la monoplace de l'an passé, mais un examen attentif révèle qu'il y a en réalité beaucoup de choses intéressantes.

Formule 1
24 févr. 2021
Ce que révèle la manière dont Alfa Romeo a dépensé ses jetons Prime

Ce que révèle la manière dont Alfa Romeo a dépensé ses jetons

Comme les autres monoplaces présentées jusque-là, l'Alfa Romeo C41 dévoilée ce lundi en Pologne s'apparente davantage à une évolution qu'à une révolution.

Formule 1
23 févr. 2021