Bottas s'étonne de l'avance prise par Mercedes à Monza

Valtteri Bottas est apparu presque circonspect devant l'écart qui séparait les deux Mercedes du reste du peloton après la deuxième séance d'essais libres du Grand Prix d'Italie.

Bottas s'étonne de l'avance prise par Mercedes à Monza

La lisibilité de la feuille des temps le vendredi est déjà limitée, elle l'est d'autant plus aujourd'hui à Monza, où les écuries se cherchent encore en vue de l'interdiction des différents modes moteur. Samedi, à partir de la séance de qualifications, il ne sera plus possible de changer et chacun devra s'en tenir à un mode unique jusqu'au drapeau à damier de la course, le lendemain. Malgré les inconnues, Valtteri Bottas s'est montré étonné par la hiérarchie, qui a vu Mercedes dominer les deux premières séances du Grand Prix d'Italie. Le Finlandais a été le plus rapide dans la matinée, avant que son coéquipier Lewis Hamilton ne prenne la main dans l'après-midi. En EL2, les deux hommes affichent une avance de six et huit dixièmes sur Lando Norris, troisième.

Lire aussi :

"Je me suis senti bien toute la journée", se réjouit Bottas. "Je suis certain que nous pouvons encore progresser. Je dirais que le plus gros problème pour moi a été un petit manque de stabilité à l'arrière dans certains virages, mais à part ça, c'était plutôt bien. Concernant les performances et les chronos par rapport aux autres, c'est légèrement surprenant à ce stade. Nous verrons demain."

Faut-il s'attendre à ce que la domination de l'écurie championne du monde demeure dans l'exercice du tour rapide malgré l'ajustement de la réglementation moteur ? Bottas assure que son équipe peut encore trouver des gains sur un tour d'ici là. "Mon tour en EL2 n'était pas si génial, donc de mon côté, il y a un peu plus à venir", ajoute-t-il. "Je suis sûr que c'est le cas dans chaque équipe."

La séance de qualifications éveille la curiosité au sujet des modes moteur, mais aussi une certaine angoisse en raison du trafic insensé que provoque la quête d'aspiration des uns et des autres sur un tel tracé. Sur le plan du pilotage, les possibilités de se démarquer sont également réduites si l'on en croit Bottas. "C'est un tour rapide et court, et il n'y a pas beaucoup de virages qui font la différence", prévient-il. "Ce sera une chouette bagarre, mais je me sens vraiment bien, j'ai hâte d'y être."

Top 5 des EL2

P. Pilote Temps Écart
1 United Kingdom Lewis Hamilton 1'20.192  
2 Finland Valtteri Bottas 1'20.454 0.262
3 United Kingdom Lando Norris 1'21.089 0.897
4 France Pierre Gasly 1'21.121 0.929
5 Netherlands Max Verstappen 1'21.228 1.036

partages
commentaires
Le jeu dangereux de la FIA sur l'aéro 2021

Article précédent

Le jeu dangereux de la FIA sur l'aéro 2021

Article suivant

Hamilton s'attend à un trafic "cauchemar" en qualifications

Hamilton s'attend à un trafic "cauchemar" en qualifications
Charger les commentaires
Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021
Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison Prime

Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison

Il y a trente ans, Michael Schumacher réalisait des débuts étincelants en F1 à Spa, avec Jordan, avant de rapidement rejoindre Benetton pour le Grand Prix d'Italie. Ce transfert allait mener l'Allemand à sa première victoire un an plus tard et poser les bases de son ascension vers le titre, qu'il décrocherait en 1994.

Formule 1
14 sept. 2021
Les notes du Grand Prix d'Italie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Italie 2021

Après le Grand Prix d'Italie, quatorzième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
13 sept. 2021
La culture de Red Bull, un poids dans sa politique Prime

La culture de Red Bull, un poids dans sa politique

La stratégie par défaut de Red Bull, qui consiste à provoquer des réactions sur les réseaux sociaux chaque fois qu'elle ne parvient pas à obtenir ce qu'elle veut, fait beaucoup de bruit, mais n'a pas vraiment généré de résultats positifs pour l'équipe. Il est temps d'essayer une meilleure tactique.

Formule 1
12 sept. 2021
Monza, la fin tragique de Ronnie Peterson Prime

Monza, la fin tragique de Ronnie Peterson

Le Grand Prix d'Italie, à Monza, résonne aussi comme un rappel dramatique de l'accident qui fut fatal à Ronnie Peterson. C'était le 11 septembre 1978, il y a 43 ans.

Formule 1
11 sept. 2021
Comment le nouveau carter de boîte Ferrari améliore son aéro Prime

Comment le nouveau carter de boîte Ferrari améliore son aéro

La saison 2021 de la Formule 1 a posé des défis sans précédent aux équipes, car l'impact de la pandémie de COVID-19 les a empêchées de produire des voitures entièrement nouvelles.

Formule 1
10 sept. 2021
Zandvoort, source d'inspiration pour l'avenir des circuits Prime

Zandvoort, source d'inspiration pour l'avenir des circuits

Les virages inclinés de Zandvoort, qui ont ajouté de l'intrigue à un circuit serré et sinueux, ainsi que les bacs à gravier, ont été les stars du Grand Prix des Pays-Bas. Bien qu'il ne s'agisse pas d'un nouveau concept pour les circuits, il pourrait inspirer d'autres pistes sur la façon de pimenter leurs propres épreuves.

Formule 1
9 sept. 2021