Bottas : "Ferrari paraît très fort, ça ne fait aucun doute"

Sans se montrer alarmiste pour autant, Valtteri Bottas estime à son tour que Ferrari semble pour le moment "dans une meilleure situation" que Mercedes à Barcelone. Un scénario que l'écurie allemande entend bien ne pas laisser s'installer dans le temps.

Bottas : "Ferrari paraît très fort, ça ne fait aucun doute"

Valtteri Bottas a tenu ce jeudi un discours très similaire à celui de Lewis Hamilton la veille, à Barcelone. Les deux pilotes Mercedes considèrent que Ferrari a pour le moment un temps d'avance, alors que la première semaine d'essais hivernaux touche déjà à sa fin. La régularité affichée par la Scuderia dès le premier jour, bien qu'il ne soit pas vraiment question de performance, a frappé certains esprits. Même si elle n'est pas sans rappeler le scénario de l'an dernier en Catalogne.

Lire aussi :

"Ils ont l'air très forts", prévient Bottas. "Quels que soient la charge de carburant ou le mode moteur qu'ils utilisent. Nous essayons de corriger ça, mais dans tous les cas, ils sont rapides. Sur les courts comme sur les longs relais. À ce stade, nous avons le sentiment qu'ils sont un peu devant, mais il est évidemment impossible de faire des calculs minutieux."

Impensable d'entrer dans les détails, ni de se focaliser sur la performance aussi prématurément, mais le pilote Mercedes assure toutefois que ces suppositions ne sont pas basées sur du vent. "Bien sûr qu'on a lu quelque chose. Nous analysons", insiste-t-il. "Mais nous voulons vraiment mettre l'accent sur le temps restreint d'essais dont nous disposons. Nous voulons nous concentrer sur nous-mêmes, sur notre package."

"Je suis certain qu'entre les deux semaines, les équipes feront un peu plus d'analyses pour savoir où nous en sommes", ajoute-t-il. "Ce qui compte vraiment, c'est où nous serons à Melbourne, et ça découle de la manière dont nous sommes efficaces lors des essais. Comme je l'ai dit, Ferrari paraît très fort, ça ne fait aucun doute."

Ferrari dans une "meilleure situation" ?

Valtteri Bottas, Mercedes-AMG F1 W10

Concernant les conditions de piste, le refrain des années précédentes ne change pas. À cette période de l'année en Catalogne, les températures ne sont pas représentatives de celles qui seront rencontrées sur les Grands Prix. "Dans ces conditions, il semble que la fenêtre de fonctionnement des pneus soit étroite", constate Bottas. "Les températures ne sont pas idéales pour des essais. L'équilibre est un peu sur le fil du rasoir, mais rien de fondamentalement mauvais. Il y a sans aucun doute beaucoup de potentiel. Mais on n'en est pas encore tout à fait là."

"Dans l'équipe, je ressens un peu d'excitation pour en découvrir plus sur la voiture et vraiment essayer de l'améliorer. Pour le moment, on ne semble pas être loin devant quiconque. On dirait que Ferrari, pour l'instant, est dans une meilleure situation. Je pense que ça nous motive. Nous aimerions évidemment être devant à Melbourne. Mais il est trop tôt pour parler de ça."

"Avec le nouveau règlement, ce sera un peu une course au développement. Nous ne pensons pas que quelqu'un se présentera avec sa voiture des essais pour le premier Grand Prix, y compris nous. Mais nous ne pouvons pas vraiment compter là-dessus, ce sera une évolution, nous devons encore essayer de rendre meilleure et plus rapide cette spécification de la voiture."

partages
commentaires
Barcelone, J4 - Albon et Toro Rosso confirment
Article précédent

Barcelone, J4 - Albon et Toro Rosso confirment

Article suivant

Leclerc : "Les autres équipes cachent leur jeu"

Leclerc : "Les autres équipes cachent leur jeu"
Charger les commentaires
La F1 ne manquera pas à Räikkönen, mais il manquera à la F1 Prime

La F1 ne manquera pas à Räikkönen, mais il manquera à la F1

Trois ans après sa dernière victoire en Formule 1, à Austin, Kimi Räikkönen est désormais à quelques Grands Prix de mettre un terme à la plus longue carrière de l'Histoire. Son ami et ancien attaché de presse au sein de l'équipe de rallye Ice1 Racing, Anthony Peacock, explique pourquoi il laissera un vide tout en s'épanouissant dans une nouvelle vie.

Il y a 35 ans, le deuxième titre quasi inespéré de Prost Prime

Il y a 35 ans, le deuxième titre quasi inespéré de Prost

Le 26 octobre 1986, Alain Prost décrochait son deuxième titre mondial consécutif, à l'issue d'un Grand Prix d'Australie de folie, ponctué de nombreux rebondissements et retournements de situation. Récit.

Formule 1
26 oct. 2021
Les notes du Grand Prix des États-Unis 2021 Prime

Les notes du Grand Prix des États-Unis 2021

Après le Grand Prix des États-Unis, dix-septième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
25 oct. 2021
Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan Prime

Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan

Alessandro Zanardi a bien cru qu'il allait pouvoir faire ses débuts à domicile au Grand Prix d'Italie 1991, mais il ne s'est pas rendu compte que Flavio Briatore était en train de lui tendre un piège.

Formule 1
23 oct. 2021
Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1 Prime

Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1

Le 22 octobre 1967, Denny Hulme était sacré, au nez et à la barbe des stars de l'époque. Retour sur la carrière du plus méconnu des Champions du monde de la discipline reine.

Formule 1
22 oct. 2021
Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1 Prime

Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1

Emerson Fittipaldi est surtout connu pour ses deux titres de Champion du monde de F1 et ses deux victoires aux 500 Miles d'Indianapolis. Mais le Brésilien a également enfilé la casquette de directeur d'équipe. L'ancien designer de l'écurie Fittipaldi, Tim Wright, revient sur une période marquée par des conflits internes, un financement limité et des résultats blancs en dépit d'un excellent casting.

Formule 1
21 oct. 2021
Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991 Prime

Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991

La saison 1991 représente l'une des plus grandes opportunités manquées de l'Histoire de Williams. Des problèmes techniques et des erreurs parfois grossières de Nigel Mansell ont aidé Ayrton Senna à décrocher la dernière de ses trois couronnes mondiales.

Formule 1
20 oct. 2021
Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1 Prime

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1

Dans les années 1960 et 1970, McLaren jonglait avec des engagements en F1, en Endurance et à Indianapolis, tout en concevant des F3 et des F2. Aujourd'hui, l'équipe retrouve ses racines, se développe en IndyCar et en Extreme E tout en poursuivant sa renaissance en F1, tandis que la Formule E et le WEC sont à l'étude. Mais n'est-ce pas trop, trop tôt ? Stuart Codling en discute avec Zak Brown.

Formule 1
19 oct. 2021