Bottas : "Hamilton m'a dit qu'il aimerait que je sois son coéquipier"

Valtteri Bottas assure que "tout va dans la bonne direction" concernant son avenir en Formule 1.

Bottas : "Hamilton m'a dit qu'il aimerait que je sois son coéquipier"

C'est l'une des grandes interrogations en vue de la saison prochaine, et elle n'est toujours pas tranchée. Alors que Lewis Hamilton a prolongé de deux ans son contrat avant la trêve estivale, qui sera son coéquipier chez Mercedes en 2022 ? Les résultats en berne de Valtteri Bottas, reconduit d'une année sur l'autre à Brackley de puis son arrivée en 2017, ne jouent pas en sa faveur ; ni les performances très remarquées de George Russell chez Williams. D'ailleurs, il est acquis que ce volant se joue entre les deux hommes, ce qu'a reconnu Toto Wolff. Reste à savoir quand le directeur de Mercedes annoncera la décision.

Dans une situation inconfortable, Valtteri Bottas espère avoir le temps d'inverser la tendance à partir de ce week-end, qui marque la rentrée de la Formule 1 à Spa-Francorchamps pour le Grand Prix de Belgique. Le Finlandais n'a toujours pas gagné cette année et n'a signé qu'une pole position, à Portimão. En public, il affiche toutefois sa confiance, et assure notamment qu'il peut compter sur le soutien de son voisin de garage, tout en précisant que ce dernier n'aura toutefois pas d'influence.

"Il va falloir voir ce qui va se passer", a-t-il confié au micro de la chaîne finlandaise MTV. "Je ne pense pas qu'il y aura des nouvelles dans un avenir proche, mais oui, ces choses vont s'éclaircir avec le temps. Tout va dans la bonne direction. Lewis m'a dit directement qu'il aimerait que je sois son coéquipier. Ensemble, nous pouvons faire de très bonnes choses. Le fait est que les pilotes ne peuvent pas avoir de grosse incidence là-dessus… C'est une machine plus grosse derrière tout ça, et qui débouche sur la prise des décisions."

Dans le même temps, se sachant menacé, Bottas a déjà confié à son entourage la mission de regarder ailleurs pour trouver un point de chute en cas de départ. Tout au long du mois de juillet, deux noms sont revenus principalement pour éventuellement accueillir le pilote de 31 ans : Alfa Romeo et son ancienne écurie, Williams.

"Je ne peux pas dire à qui nous allons parler, ni ce qui va se passer", a répondu Bottas quant à sa recherche d'alternatives. "Mais les choses sont en train d'être discutées de manière à ce que nous puissions trouver la meilleure option pour la saison prochaine."

Lire aussi :

partages
commentaires
La bande-annonce du documentaire "Schumacher" de Netflix dévoilée

Article précédent

La bande-annonce du documentaire "Schumacher" de Netflix dévoilée

Article suivant

Le GP des États-Unis ne croit pas à une annulation

Le GP des États-Unis ne croit pas à une annulation
Charger les commentaires
Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison Prime

Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison

Il y a trente ans, Michael Schumacher réalisait des débuts étincelants en F1 à Spa, avec Jordan, avant de rapidement rejoindre Benetton pour le Grand Prix d'Italie. Ce transfert allait mener l'Allemand à sa première victoire un an plus tard et poser les bases de son ascension vers le titre, qu'il décrocherait en 1994.

Formule 1
14 sept. 2021
Les notes du Grand Prix d'Italie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Italie 2021

Après le Grand Prix d'Italie, quatorzième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
13 sept. 2021
La culture de Red Bull, un poids dans sa politique Prime

La culture de Red Bull, un poids dans sa politique

La stratégie par défaut de Red Bull, qui consiste à provoquer des réactions sur les réseaux sociaux chaque fois qu'elle ne parvient pas à obtenir ce qu'elle veut, fait beaucoup de bruit, mais n'a pas vraiment généré de résultats positifs pour l'équipe. Il est temps d'essayer une meilleure tactique.

Formule 1
12 sept. 2021
Monza, la fin tragique de Ronnie Peterson Prime

Monza, la fin tragique de Ronnie Peterson

Le Grand Prix d'Italie, à Monza, résonne aussi comme un rappel dramatique de l'accident qui fut fatal à Ronnie Peterson. C'était le 11 septembre 1978, il y a 43 ans.

Formule 1
11 sept. 2021
Comment le nouveau carter de boîte Ferrari améliore son aéro Prime

Comment le nouveau carter de boîte Ferrari améliore son aéro

La saison 2021 de la Formule 1 a posé des défis sans précédent aux équipes, car l'impact de la pandémie de COVID-19 les a empêchées de produire des voitures entièrement nouvelles.

Formule 1
10 sept. 2021
Zandvoort, source d'inspiration pour l'avenir des circuits Prime

Zandvoort, source d'inspiration pour l'avenir des circuits

Les virages inclinés de Zandvoort, qui ont ajouté de l'intrigue à un circuit serré et sinueux, ainsi que les bacs à gravier, ont été les stars du Grand Prix des Pays-Bas. Bien qu'il ne s'agisse pas d'un nouveau concept pour les circuits, il pourrait inspirer d'autres pistes sur la façon de pimenter leurs propres épreuves.

Formule 1
9 sept. 2021
Pourquoi Alfa Romeo a choisi Bottas comme leader Prime

Pourquoi Alfa Romeo a choisi Bottas comme leader

Valtteri Bottas a beau avoir perdu son baquet chez Mercedes, sa carrière en Formule 1 ne va pas s'arrêter là. La victoire va s'éloigner, mais le Finlandais va pouvoir se dédier à un nouveau projet passionnant où il va prendre de l'envergure : celui d'Alfa Romeo Racing, dont le directeur Frédéric Vasseur nous explique le rôle que va jouer son nouveau pilote.

Formule 1
7 sept. 2021