Bottas : Les discussions avec Mercedes n'ont pas commencé

Valtteri Bottas a révélé que les discussions entre Mercedes et lui pour l'éventuelle prolongation de leur collaboration au-delà de la saison 2021 de F1 n'ont pas encore débuté.

Bottas : Les discussions avec Mercedes n'ont pas commencé
Charger le lecteur audio

Alors que les contrats des pilotes Mercedes actuels, Lewis Hamilton et Valtteri Bottas, se terminent en fin de saison, l'avenir du Finlandais au sein de la structure septuple Championne du monde en titre est bien évidemment l'une des inconnues les plus importantes de l'équation qui verra la mise en place de la grille l'an prochain.

Cela sera d'autant plus important que la saison 2022 marquera une révolution sur le plan technique avec l'arrivée d'une nouvelle génération de monoplaces qui tireront une grande partie de leur appui du phénomène d'effet de sol, ce qui pourrait donc rebattre les cartes de la hiérarchie. Mercedes apparaît comme un parti plutôt bon à l'approche de cette refonte réglementaire, puisque non seulement l'écurie reste sur un record de titres consécutifs mais elle a surtout su aborder les différents changements réglementaires de ces dernières années sans être exclue de la course aux titres.

Lire aussi :

Au moment où il connaît un début de saison compliqué, mis en exergue par un difficile week-end du Grand Prix d'Azerbaïdjan qu'il n'a pas pu terminer dans le top 10 à la régulière, la question de la prolongation de contrat de Bottas est posée. Le vice-champion 2019 et 2020 est chez Mercedes depuis 2017 et, en dépit de performances solides, il n'a jamais su se montrer à la hauteur de son équipier sur la durée.

Le passage éclair de George Russell dans le baquet de la W11 l'an passé lors du GP de Sakhir, en remplacement d'un Hamilton touché par le COVID, a contribué à fragiliser aux yeux des observateurs et des fans la position du #77. Cet épisode a également renforcé le pilote Williams dans le rôle du prétendant à tout baquet Mercedes qui serait libre.

Interrogé sur le sujet, Bottas a révélé que les discussions sur son propre avenir au sein de la structure de Brackley n'avaient pas commencé : "Tout d'abord, nous n'avons pas encore parlé, tout simplement parce que c'est un championnat assez exigeant et nous savons à quel point il est important d'avoir une sorte de 'paix' pour travailler, disons, pour pouvoir vraiment se concentrer sur le principal, à savoir la performance", a-t-il déclaré, en réponse à la question de savoir s'il souhaitait une décision rapide afin de ne pas risquer d'être sans baquet en 2022. 

"Ce moment arrivera, c'est sûr", a-t-il poursuivi. "Ce n'est pas encore le cas mais bien entendu le temps passe, surtout quand on s'apprête à avoir des triplettes de Grands Prix et ainsi de suite. Le temps est limité, donc j'imagine, naturellement, que le mois prochain ou dans ces eaux-là, on pourra peut-être démarrer les discussions. Et je sais de mon expérience passée que plus vous pouvez en quelque sorte régler tôt ce genre de choses, mieux c'est pour tout le monde. Donc, cela viendra bientôt, mais pas encore."

partages
commentaires
Pérez : "Albon m'a expliqué tous les problèmes qu'il a eus"
Article précédent

Pérez : "Albon m'a expliqué tous les problèmes qu'il a eus"

Article suivant

Ilott en "très bonne position" pour saisir une opportunité en F1

Ilott en "très bonne position" pour saisir une opportunité en F1
Charger les commentaires
Comment Mercedes évolue avec son nouveau directeur technique Prime

Comment Mercedes évolue avec son nouveau directeur technique

Mike Elliott a pris le poste de directeur technique chez Mercedes il y a moins d'un an, apportant sa propre approche sans révolution.

Formule 1
26 janv. 2022
Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton Prime

Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton

Juan Manuel Fangio, sans égal sur la piste et en dehors, a été le premier à définir ce qu'était un grand pilote de Formule 1. Nigel Roebuck retrace l'histoire d'un remarquable champion.

Formule 1
21 janv. 2022
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021