Le succès de Bottas montre son "rôle crucial" dans la course au titre

Pour Toto Wolff, la victoire aisée de Valtteri Bottas au Grand Prix de Turquie de F1 démontre le "rôle crucial" que le Finlandais aura à jouer pour Mercedes dans la course aux titres mondiaux face à Red Bull.

Même s'il n'est pas mathématiquement éliminé de la course à la couronne mondiale, et est même le mieux placé en dehors du duo de tête pour y prétendre, Valtteri Bottas sait que la mission est quasiment impossible. Avec 88,5 points de retard sur Max Verstappen et 82,5 sur Lewis Hamilton à six Grands Prix de la fin de saison, il faudrait un cataclysme pour qu'il puisse coiffer la couronne.

Mais le Finlandais a évidemment toujours un rôle à jouer dans cette lutte, à la fois chez les constructeurs – où il est à ce jour un bien meilleur pourvoyeur de points pour Mercedes que Sergio Pérez pour Red Bull Racing – et chez les pilotes. En effet, si sa victoire en Turquie est évidemment un soulagement après 22 courses sans succès et une performance personnelle, elle a servi la cause de son équipier en empêchant Verstappen de prétendre à sept ou huit unités de plus.

Ce succès est intervenu deux semaines après un GP de Russie où Bottas avait semblé peu enclin à tout donner face au Néerlandais en course, le pilote au numéro 77 ayant par ailleurs été sauvé d'un naufrage qui l'aurait vu terminer nettement hors des points par l'averse des derniers tours qui lui a permis de signer un inespéré top 5.

Pour Toto Wolff, le directeur exécutif de Mercedes, c'est clair : la victoire d'Istanbul n'est "peut-être pas la dernière de la saison" pour Bottas et son niveau de performance démontre qu'il sera peut-être un maillon essentiel des éventuels succès finaux de son écurie et de son coéquipier.

"Il a démarré avec une certaine facilité depuis la pole et s'est échappé", a déclaré l'Autrichien. "Il était l'homme le plus rapide sur la piste, le meilleur en termes de gestion des pneus. Il a toujours gardé le contrôle, il a signé le meilleur tour. C'est un 10 sur 10."

"Il peut jouer un rôle crucial dans le championnat des constructeurs, mais aussi pour soutenir Lewis. Car aujourd'hui, seule la performance de Valtteri a empêché Max de marquer huit points de plus."

Malgré le double podium de Red Bull, la victoire combinée à la cinquième place de Hamilton a permis à Mercedes d'inscrire à nouveau plus de points que l'écurie autrichienne, creusant encore un peu plus l'écart au championnat constructeurs. Globalement, la structure allemande semble connaître depuis quelques épreuves un regain de performance, que Christian Horner attribue d'ailleurs à un gain de puissance moteur.

Quoi qu'il en soit, Wolff estime surtout que son équipe connaît désormais mieux la W12 après les changements réglementaires de l'intersaison qui ont rebattu les cartes, mais n'a pas la "conviction absolue" d'avoir la meilleure monoplace : "Je crois que nous avons un très bon package désormais."

"La voiture est compétitive et l'a vraiment été [en Turquie], et s'il n'y avait pas eu de pénalité sur la grille, je pense que nous avions toutes les chances de terminer premier et deuxième, et [d'inscrire] huit points de plus [la différence entre la cinquième et la deuxième place, ndlr]. Je regarde l'avenir avec un optimisme prudent. Austin est un circuit que nous aimons. Et c'est une autre opportunité. Mais je ne me fais pas d'illusion sur le fait que le championnat des pilotes va se jouer jusqu'au bout."

Lire aussi :

partages
commentaires
L'entrée des stands "radicalement" modifiée pour le GP du Qatar
Article précédent

L'entrée des stands "radicalement" modifiée pour le GP du Qatar

Article suivant

Mercedes craignait une chute de performances mais s'est rassuré

Mercedes craignait une chute de performances mais s'est rassuré
Charger les commentaires
Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton Prime

Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton

Juan Manuel Fangio, sans égal sur la piste et en dehors, a été le premier à définir ce qu'était un grand pilote de Formule 1. Nigel Roebuck retrace l'histoire d'un remarquable champion.

Formule 1
21 janv. 2022
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021