La F1 dans une "position confortable" avec les Accords Concorde

Chase Carey estime être "dans une position confortable" face aux discussions menées avec les équipes pour renouveler les Accords Concorde et assure que ces termes commerciaux seront "meilleurs pour tout le monde".

La F1 dans une "position confortable" avec les Accords Concorde

Après avoir approuvé les nouveaux Règlements Technique et Sportif en octobre 2019, les dix équipes de Formule 1 discutent actuellement avec les dirigeants au sujet d'une version évoluée des Accords Concorde, qui arrivent à leur terme en fin de saison 2020. Parmi les diverses propositions effectuées, on trouve notamment une redistribution plus juste des revenus, dans le but d'offrir de meilleures chances de se battre à toutes les équipes et de réduire les écarts en performance sur la grille, grâce également à un plafond budgétaire qui a déjà été approuvé. Chase Carey, le PDG de Liberty Media, a affiché sa confiance quant à ces négociations.

"Nous avons des accords sur la table et nous sommes dans une position confortable", a expliqué Carey à Motorsport.com. "Nous sommes en discussions avec les équipes, je pense que c'est constructif. Je crois que notre discipline sera meilleure pour les fans, meilleure pour les équipes, et meilleure pour tout le monde. Nous pensons que cela représentera un vrai pas dans la bonne direction sur tous les plans dont nous avons discuté."

Lire aussi :

"Nous n'avons pas encore terminé, mais cela avance et nous aimerions que ce soit réglé. C'est pour 2021, donc il y a encore du temps. Nous avons essayé de tourner cela comme un partenariat et de comprendre les divers problèmes. Nous les avons pesés, et nous avons mis en avant ce qui est, selon nous, une proposition juste et équilibrée pour tout le monde. Nous allons faire de notre mieux pour que ce soit finalisé dès que possible afin que nous puissions nous concentrer sur le plus important, à savoir la croissance de notre sport."

Le directeur de Mercedes, Toto Wolff, a déclaré la semaine dernière qu'il y avait "quelques sujets" à finaliser dans les négociations, et a assuré que c'était "en cours". Carey n'a pas rencontré trop de résistance de la part des équipes lors de ce qu'il appelle des "conversations privées", et poursuit : "Je pense que nous avons écouté tout le monde, nous avons essayé de répondre à tout le monde. À un moment, c'est comme cela qu'on courra en 2021."

L'Américain a également insisté sur le fait que ces propositions n'étaient qu'un premier pas pour l'avenir de la F1, afin de servir de fondations pour faire évoluer la discipline : "On a tout le temps dit que nous n'avions pas terminé. C'est un grand pas en avant, mais c'est juste une étape. Il y a toujours plus à faire. Je pense qu'il y aura des choses que nous aurons faites qui continueront à être modifiées au fil du temps. Nous voulons que notre sport soit dans de meilleures conditions et en meilleure santé, qu'il soit meilleur pour les fans, mais c'est un processus continu. Nous n'avons pas fini. Ce n'est pas ce que nous disons."

partages
commentaires
La F1 défend l'hybride et veut en faire une solution d'avenir

Article précédent

La F1 défend l'hybride et veut en faire une solution d'avenir

Article suivant

Photos - Toutes les F1 de 2020 avant les tests de Barcelone

Photos - Toutes les F1 de 2020 avant les tests de Barcelone
Charger les commentaires
Un calendrier de 23 Grands Prix en péril Prime

Un calendrier de 23 Grands Prix en péril

Après l’annonce de l’annulation du Grand Prix de Singapour à cause des restrictions sanitaires en vigueur, la Formule 1 cherche des alternatives pour conserver un calendrier de 23 courses. Mais ce projet audacieux est-il voué à l’échec ?

Quand Alesi, cheval fougueux de la F1, a rejoint le Cheval Cabré Prime

Quand Alesi, cheval fougueux de la F1, a rejoint le Cheval Cabré

Jean Alesi a immédiatement marqué la Formule 1 lors de ses débuts avec Tyrrell, mais sa décision de rejoindre Ferrari plutôt que Williams en 1991 était une erreur de jugement, dans une saison au cours de laquelle les luttes politiques internes ont miné le développement de la monoplace...

Formule 1
11 juin 2021
Riccardo Patrese, le véritable gentleman sans ego Prime

Riccardo Patrese, le véritable gentleman sans ego

Les pilotes ont tendance à être égoïste, mais pas Riccardo Patrese. Retour sur la carrière d'un véritable gentleman.

Formule 1
9 juin 2021
Les notes du Grand Prix d'Azerbaïdjan 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Azerbaïdjan 2021

Après le Grand Prix d'Azerbaïdjan, sixième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
7 juin 2021
Comment Honda a transformé son moteur en rival de Mercedes Prime

Comment Honda a transformé son moteur en rival de Mercedes

Pour la première fois de l'ère turbo hybride, Red Bull mène les deux championnats après sa victoire au Grand Prix de Monaco.

Formule 1
5 juin 2021
Comment Amazon aide à façonner le futur de la F1 Prime

Comment Amazon aide à façonner le futur de la F1

Le partenariat entre la Formule 1 et Amazon Web Services se traduit par de nombreux graphiques servant à approfondir la compréhension des Grands Prix. Mais la discipline cherche également à améliorer le spectacle proposé en piste aux spectateurs.

Formule 1
2 juin 2021
Pourquoi la survie du GP de Monaco n'est pas menacée Prime

Pourquoi la survie du GP de Monaco n'est pas menacée

Les avis sont divisés sur la place du Grand Prix de Monaco au sein du calendrier de la Formule 1. Néanmoins, l'épreuve continue d'offrir un défi unique pour les pilotes et les équipes.

Formule 1
1 juin 2021
Pourquoi les qualifications freinent la progression de Pérez Prime

Pourquoi les qualifications freinent la progression de Pérez

À Monaco, Sergio Pérez a réalisé sa meilleure course depuis qu'il a rejoint Red Bull en s'élançant de la neuvième place sur la grille pour atteindre la quatrième position sous le drapeau à damier.

Formule 1
31 mai 2021