Formule 1
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
C
GP d'Abu Dhabi
28 nov.
-
01 déc.
EL1 dans
10 jours

Plafond budgétaire 2021 : comment ça marche ?

partages
commentaires
Plafond budgétaire 2021 : comment ça marche ?
Par :
31 oct. 2019 à 18:09

La Formule 1 vient de dévoiler la réglementation financière qui sera mise en œuvre à partir de la saison 2021.

Pour la première fois, un plafond budgétaire va être imposé dans la catégorie reine du sport automobile, mais l'on n'en savait pas grand-chose jusqu'alors, si ce n'est qu'il allait se situer à 175 millions de dollars (157 millions d'euros). La FIA et Liberty Media ont toutefois donné davantage de détails lors d'une conférence de presse donnée en marge du Grand Prix des États-Unis, au Circuit des Amériques.

Lire aussi :

Le plafond de 175 M$ sera variable en fonction du nombre de Grands Prix, correspondant à une base de 21 courses. Pour chaque épreuve supplémentaire ou retranchée, c'est un million de dollars qui sera ajouté ou soustrait. Ainsi, si le plafond budgétaire était en vigueur pour la saison 2020, avec 22 Grands Prix au calendrier, il serait de 176 M$. "Bien sûr, 175 M$ demeure un chiffre élevé, surtout avec tout ce qui en est exclu, mais nous considérons cela comme un premier pas", commente Jean Todt, président de la FIA.

De nombreux facteurs sont effectivement exclus des dépenses prises en compte, parmi lesquels les frais marketing, les dépenses liées aux pilotes – non seulement leurs salaires mais aussi leurs frais de transport et d'hôtel, entre autres –, les coûts liés aux F1 historiques, les bonus versés aux employés en fin d'année, les frais d'inscription versés à la FIA, le prix des Super Licence et les salaires des trois employés les mieux payés de chaque équipe. Cette liste n'est pas exhaustive.

Un organisme baptisé Administration du Plafond Budgétaire (Cost Cap Administration) est donc fondé. Il sera chargé de veiller au bon respect de la réglementation, via la firme d'audit indépendante qui sera nommée, et d'agir en cas d'infraction. Cependant, mieux vaut prévenir que guérir : l'APB donnera des directives aux écuries, tandis que ces dernières pourront lui poser des questions et auront l'opportunité de faire surveiller leurs comptes au fil de la saison 2020 – sans devoir respecter le plafond, évidemment ! – afin de s'assurer que tout fonctionne bien.

Il reste à savoir quelles pénalités encourront les écuries qui viendraient à enfreindre cette réglementation, volontairement ou non. "Ce qui est crucial, sur la réglementation financière, c'est qu'elle fait partie des Règlements de la FIA", souligne Ross Brawn, manager sportif de la F1. "Les sanctions pour des infractions à la réglementation financière seront donc des pénalités sportives, qui dépendront de la gravité de l'infraction. Auparavant, nous avions la restriction de ressources, qui était un gentlemen's agreement entre les écuries – mais je crains qu'il n'y ait pas beaucoup de gentlemen dans le paddock, et ce fut un échec."

La réglementation F1 2021

Ross Brawn présente la réglementation F1 2021

"Mais ça, c'est bien conçu. Si vous fraudez la réglementation financière, vous perdrez votre championnat. Les conséquences sont donc sérieuses en cas d'infraction. Cette réglementation est très bien réfléchie, mais elle aura besoin de développement, comme n'importe quelle réglementation. Je m'attends parfaitement à ce que nous rencontrions des difficultés dans sa mise en œuvre à l'avenir, mais il est absolument essentiel pour le bien de la F1 que nous contrôlions les finances et les sommes d'argent dépensées en F1."

En effet, parmi les pénalités que la FIA pourra infliger à un contrevenant, l'on retrouve au choix le retrait de points au championnat des pilotes et/ou des constructeurs, la privation d'essais, la suspension sur un ou plusieurs Grands Prix et l'exclusion du championnat, sans oublier un plafond budgétaire réduit à l'avenir.

Voici en tout cas le programme annoncé concernant cette réglementation financière lors des années à venir :

  • Jusqu'à décembre 2019 : finalisation du cadre du Règlement Financier FIA F1
  • 30 juin 2020 : possibilité de soumettre les données financières 2019 sur la base du volontariat (galop d'essai volontaire)
  • 31 mars 2021 : soumission volontaire des données financières 2020 sans application de pénalités financières ou sportives (mise en œuvre simulée)
  • 31 mars 2022 : soumission obligatoire des données financières 2021 avec application de pénalités financières et sportives dans le cas d'infractions procédurales et/ou financières (première année de mise en œuvre)

Article suivant
Renault voit une chance "de jouer les titres" dans les règles 2021

Article précédent

Renault voit une chance "de jouer les titres" dans les règles 2021

Article suivant

La F1 s'attend à des monoplaces 2021 plus lentes de 3,5 secondes

La F1 s'attend à des monoplaces 2021 plus lentes de 3,5 secondes
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Auteur Benjamin Vinel