Réactions
Formule 1 GP d'Émilie-Romagne

Sainz à la faute : "Je n'attaquais pas si fort"

Carlos Sainz ne digère pas sa sortie de piste de Q2, qui l'a empêché de jouer la pole position à Imola.

Après un Grand Prix à oublier en Australie, Carlos Sainz avait à cœur de se racheter à Imola. Pour l'instant, c'est raté. L'Espagnol était deuxième puis troisième des Essais Libres 1 et de la Q1, toujours à bonne distance de son coéquipier Charles Leclerc, avant de prendre l'avantage lors d'une Q2 où il a signé le deuxième chrono à deux dixièmes du leader Max Verstappen… mais c'est alors qu'il a perdu le contrôle de sa Ferrari F1-75 à la sortie de Rivazza, percutant le mur à l'avant gauche et provoquant le deuxième de cinq drapeaux rouges lors de ces qualifications.

Lire aussi :

"Très frustrant", a commenté Sainz sur F1 TV après cette déconvenue. "L'objectif était d'assurer un tour en sachant que la pluie allait arriver. Franchement, je savais que j'étais premier ou deuxième depuis le début de la séance, et je n'attaquais pas si fort du tout, mais la voiture m'a surpris dans ce virage, je l'ai manqué. Il est clair que les conditions de piste sont très dures, et j'ai commis cette erreur qui va me coûter cher pour le week-end. Le point positif, c'est que j'ai les qualifs sprint (sic) et la course pour remonter."

Sainz est conscient que son équipe va avoir du travail supplémentaire pour réparer sa monoplace endommagée. "Ça n'a pas l'air bon", confirme le pilote Ferrari. "J'ai percuté le mur ; à la vitesse où nous allons avec ces voitures, ça ne va pas être facile pour les mécanos ce soir. Je leur présente toutes mes excuses de leur avoir donné du travail en plus, et maintenant il faut se concentrer sur demain."

Sainz a beau voir du positif dans le fait que le sprint va lui donner davantage de temps pour remonter, il pourrait en définitive perdre davantage de points, puisque le top 8 en marquera ce samedi. Il va néanmoins s'efforcer de sauver les meubles. "C'est l'objectif : remonter, essayer de sauver de bons points. Le week-end n'est pas encore terminé, ce n'est que vendredi, il reste plein de temps. Mais forcément, ça fait mal, car nous aurions dû passer facilement en Q3, et sous la pluie, on ne sait jamais ce qui peut arriver", conclut Sainz.

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Hamilton : Chaque GP est une "opération de sauvetage"
Article suivant "Chanceux" mais finalement 4e, Magnussen a cru tout perdre

Meilleurs commentaires

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France