"Impossible" de donner un favori en Arabie saoudite

En raison de la nature du circuit de Djeddah, Carsten Tilke, directeur général de l'entreprise ayant conçu la piste, donne les mêmes chances de victoire à Max Verstappen et Lewis Hamilton au Grand Prix d'Arabie saoudite.

"Impossible" de donner un favori en Arabie saoudite

Dans quelques jours, les pilotes poseront les pieds à Djeddah, théâtre du premier Grand Prix d'Arabie saoudite de l'Histoire. En un temps record, un circuit long de 6,175 km a été érigé au nord de la ville. Et l'évènement de 2021 a une saveur toute particulière puisqu'il a lieu dans le contexte lourd de la lutte pour le titre mondial entre Max Verstappen et Lewis Hamilton.

Alors qu'il ne reste plus que deux épreuves à disputer, le pilote Red Bull a l'avantage sur le septuple Champion du monde et dispose d'une première balle de match à Djeddah. Mais pour être titré en Arabie saoudite, Verstappen devra obligatoirement gagner ou terminer deuxième, ce qui est loin d'être acquis lorsque l'on s'apprête à rouler sur un tout nouveau circuit. 

Ainsi, selon Carsten Tilke, directeur général de l'entreprise familiale, créatrice du circuit, il est tout simplement "impossible" d'annoncer quelle sera la forme de Verstappen et Hamilton compte tenu des différentes caractéristiques de Djeddah.

"Ça peut aller dans les deux sens", a confié Tilke à talkSPORT. "D'un côté, [le circuit] est très rapide, donc le moteur a un rôle important à jouer. Mais d'un autre côté, il y a beaucoup de virages. Donc, pour être honnête, je ne suis pas sûr, nous verrons bien. Pour le moment, Mercedes a le vent en poupe. Ils sont très performants et il sera difficile de les battre. Mais on ne sait jamais ce qui peut arriver."

"Verstappen est devant [au championnat] et nous avons un circuit où l'on peut facilement toucher le mur. Si quelque chose se produit, Verstappen ne sera pas loin. Les écarts sont très, très resserrés et peuvent autant augmenter que diminuer. Je pense qu'il est impossible [de faire des prédictions]. Nous verrons bien qui sera en mesure de maîtriser ce nouveau circuit, ce sera un défi important. Mercedes va utiliser son moteur puissant, celui du Brésil, et s'il est toujours aussi performant, je pense que ce sera difficile pour tous les autres."

Comme tout circuit urbain qui se respecte, Djeddah ne se montrera pas tendre avec les pilotes : on recense 27 virages – le plus grand nombre de courbes au calendrier – dont un incliné à 12 degrés, trois zones DRS dans la seconde moitié du circuit et, surtout, des murs rapprochés. Un parfait cocktail pour offrir du spectacle en piste, selon Tilke. 

"Ce qui est intéressant, c'est qu'il y a trois zones DRS qui se suivent", a-t-il ajouté. "Et le profil du virage qui suit est à chaque fois différent. [Les zones DRS] ne se résument pas à de simples lignes droites. Il faut se concentrer parce qu'il y a des murs au bord de la piste et parce qu'il faut tourner le volant."

"La section entre le virage 4 et le virage 10 est très intéressante selon moi. C'est une combinaison de S très rapide, ce sera aussi un défi pour les pilotes car ils devront trouver la bonne trajectoire. Et le virage 13 incliné à 12 degrés est plutôt cool. Donc il y a beaucoup d'éléments différents."

Tilke a également révélé que l'équipe de conception s'était préoccupée des futures stratégies pneumatiques en essayant de les diversifier : "Nous essayons de rendre possible la mise en place de stratégies différentes, c'est l'un de nos objectifs. [Nous souhaitons] fournir un élément supplémentaire pour rendre la course intéressante et pour ne pas voir la même stratégie être appliquée. Par exemple, [nous avons] une entrée et une sortie des stands assez courtes pour ne pas perdre trop de temps, ce qui rend possible des stratégies à un arrêt, deux arrêts, voire trois arrêts."

Lire aussi :

partages
commentaires

Voir aussi :

Jost Capito positif au COVID-19 et absent à Djeddah
Article précédent

Jost Capito positif au COVID-19 et absent à Djeddah

Article suivant

Ces photos qui donnent des indices sur les problèmes de Red Bull

Ces photos qui donnent des indices sur les problèmes de Red Bull
Charger les commentaires
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021
Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ? Prime

Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ?

Retour en détail sur les essais des nouveaux pneus Pirelli avec Mario Isola, chef du projet F1 de la marque italienne.

Formule 1
20 déc. 2021