Formule 1
12 mars
-
15 mars
EL1 dans
19 jours
C
GP de Bahreïn
19 mars
-
22 mars
EL1 dans
26 jours
02 avr.
-
05 avr.
EL1 dans
40 jours
C
GP d'Espagne
07 mai
-
10 mai
EL1 dans
75 jours
C
GP de Monaco
21 mai
-
24 mai
EL1 dans
88 jours
04 juin
-
07 juin
EL1 dans
103 jours
C
GP du Canada
11 juin
-
14 juin
EL1 dans
110 jours
25 juin
-
28 juin
EL1 dans
124 jours
C
GP d'Autriche
02 juil.
-
05 juil.
EL1 dans
131 jours
C
GP de Grande-Bretagne
16 juil.
-
19 juil.
EL1 dans
145 jours
C
GP de Hongrie
30 juil.
-
02 août
EL1 dans
159 jours
C
GP de Belgique
27 août
-
30 août
EL1 dans
187 jours
03 sept.
-
06 sept.
EL1 dans
194 jours
C
GP de Singapour
17 sept.
-
20 sept.
EL1 dans
208 jours
C
GP de Russie
24 sept.
-
27 sept.
EL1 dans
215 jours
08 oct.
-
11 oct.
EL1 dans
229 jours
C
GP des États-Unis
22 oct.
-
25 oct.
EL1 dans
243 jours
C
GP du Mexique
29 oct.
-
01 nov.
EL1 dans
250 jours
C
GP du Brésil
12 nov.
-
15 nov.
EL1 dans
264 jours
C
GP d'Abu Dhabi
26 nov.
-
29 nov.
EL1 dans
278 jours

Le chrono qui annonce la suprématie de Mercedes à Monaco

partages
commentaires
Le chrono qui annonce la suprématie de Mercedes à Monaco
Par :
22 mai 2019 à 07:00

Une analyse des chronos dans le troisième secteur du circuit de Barcelone permet de se rendre compte que Mercedes n'a jamais été en si bonne posture pour le Grand Prix de Monaco.

C'est une statistique incongrue compte tenu du haut niveau affiché par Mercedes ces dernières années : l'équipe n'a plus gagné à Monaco depuis 2016, et n'y a même pas signé la pole position depuis 2015. Daniel Ricciardo et Red Bull ont dominé les éditions 2016 et 2018 de la course en Principauté, la victoire n'échappant à l'Australien il y a trois ans que par une boulette de son écurie dans les stands ; en 2017, les pilotes Ferrari qu'étaient Kimi Räikkönen et Sebastian Vettel s'étaient disputé la victoire, l'Allemand prenant l'avantage grâce à la stratégie.

Cette période de disette de Mercedes semble toutefois bien partie pour s'achever, vu le succès récent de Lewis Hamilton et Valtteri Bottas. Le constructeur allemand vient d'égaler le record du nombre de doublés consécutifs, avec cinq réalisations en autant de Grands Prix cette saison, et cela ne manque pas d'inquiéter la concurrence. "Leur cinquième doublé est preuve d'une domination suprême", doit admettre Christian Horner, directeur de Red Bull Racing. "Si l'on regarde leurs performances dans le secteur lent de [Barcelone], on s'attend à ce qu'ils soient très compétitifs à Monaco. Ils y seront certainement favoris."

Lire aussi :

Depuis la modification du jadis très rapide avant-dernier virage en 2007, le dernier secteur du circuit de Barcelone est une référence quant au rythme des monoplaces dans les portions sinueuses. En effet, presque tous les virages y sont abordés à moins de 150 km/h, avec notamment une épingle et une chicane.

L'an passé, dans ce partiel, Mercedes n'avait que la troisième meilleure monoplace du plateau, mais les Flèches d'Argent ont grappillé près d'une demi-seconde tandis que Red Bull et Ferrari ont perdu du terrain. Résultat : ce sont près de cinq dixièmes d'avance que comptait Mercedes sur la concurrence cette année.

Meilleur temps dans le troisième secteur à Barcelone

  Équipe Chrono 2019 Chrono 2018
1  Mercedes 25"878 26"319
2  Red Bull 26"322 26"159
3  Ferrari 26"513 26"199
4  Haas 26"612 26"771
5  Toro Rosso 26"702 26"843
6  Renault 26"749 26"681
7  McLaren 26"811 26"689
8  Alfa Romeo 26"973 27"157
9  Racing Point 27"015 27"028
10  Williams 27"559 27"544

Du côté de la Scuderia Ferrari, ce fameux troisième partiel avait été désigné par Sebastian Vettel comme un talon d'Achille. Le directeur d'équipe Mattia Binotto reste néanmoins optimiste et espère que cet indicateur n'est pas représentatif.

Lire aussi :

"Je pense que Monaco est un circuit assez différent de Barcelone dans la manière dont on règle la voiture, ainsi que les [aspects] mécaniques sur lesquels on peut travailler", juge Binotto. "Les composés pneumatiques seront différents de Barcelone. Au final, c'est un circuit différent. Aucun doute, l'appui aérodynamique est utile à Monaco comme à Barcelone, mais je pense que nos pilotes peuvent quand même être performants à Monaco."

Nul doute que le local de l'étape Charles Leclerc l'espérera, lui qui a enregistré trois abandons en autant de courses en Principauté – un en Formule 1 l'an passé, suite à un problème de freins qui a mené à un accident avec Brendon Hartley, et deux en Formule 2, en raison d'un bris de suspension puis d'un accrochage avec Norman Nato.

Avec Jonathan Noble

Article suivant
Diaporama - Toutes les Formule 1 pilotées par Niki Lauda

Article précédent

Diaporama - Toutes les Formule 1 pilotées par Niki Lauda

Article suivant

Les Formule 1 importantes de la carrière de Niki Lauda

Les Formule 1 importantes de la carrière de Niki Lauda
Charger les commentaires