Le circuit Paul Ricard modernise son équipement

Le circuit Paul Ricard a entièrement modernisé ses dispositifs de sécurité, anticipant notamment les nouvelles normes qui seront introduites en 2022 pour la Formule 1.

1/7

Photo de: Morgan Mathurin

2/7

Photo de: Morgan Mathurin

3/7

Photo de: Morgan Mathurin

4/7

Photo de: Morgan Mathurin

5/7

Photo de: Morgan Mathurin

6/7

Photo de: Morgan Mathurin

7/7

Photo de: Morgan Mathurin

Le circuit Paul Ricard a profité de l'hiver pour moderniser ses équipements électroniques en se dotant de nouveaux feux de signalisation et de départ, ainsi que d'un nouveau système de tracking. Le tracé du sud de la France, classé Grade 1, a ainsi anticipé les nouvelles directives réglementaires décidées en fin d'année dernière et appelées à entrer en vigueur en 2022. Dans le cadre d'une initiative commune de la FIA et de la FIM, les circuits accueillant les Grands Prix de Formule 1 et de MotoGP devront en effet se doter de panneaux lumineux qui leur sont propres, permettant ainsi d'élever le niveau général de sécurité des circuits à l'année. Jusqu'à présent, sur de très nombreuses pistes, la F1 utilisait son matériel itinérant.

Au Castellet, ce sont les entreprises Alkamel Systems et Pixelcom qui ont été choisies pour installer une nouvelle solution digitale de sécurité, au terme de plusieurs mois de développement et de tests. Au total, 20 panneaux LED ont été mis en place autour du circuit, en tenant compte également des multiples configurations de piste possibles. S'y ajoutent un nouveau système de feux de départ, avec répéteur en milieu de grille, un écran diffusant les messages de la direction de course aux concurrents, des feux répéteurs visibles depuis la pré-grille et depuis les garages, et un feu bleu équipé d'une caméra en sortie des stands pour prévenir les concurrents lorsqu'un véhicule arrive dans la ligne droite principale.

Lire aussi :

Le circuit Paul Ricard a également revu son système de tracking en se dotant de sept nouvelles antennes GPS sur le site. L'objectif est de fournir à la direction de course une vision concrète du dispositif de sécurité autour de la piste grâce à un affichage en temps réel de la position et des déplacements des véhicules d'intervention. L'outil enregistre tous les mouvements, permettant de réaliser ensuite un débriefing complet.

"Le circuit Paul Ricard a toujours démontré sa capacité à évoluer et rester en première ligne en matière de développement technologique et de sécurité", souligne Stéphane Clair, directeur général du site. "Je ne peux m’empêcher de rappeler que les run-offs caractéristiques de notre tracé sont désormais déclinés ailleurs dans le monde avec le même succès en termes de sûreté."

"Aujourd’hui, je me félicite du travail accompli à l’intersaison. En cette époque chamboulée dans le monde, la mise en place d’innovations technologiques, d’équipements de pointe, et de procédures élaborées, pouvait paraître osée en termes d’investissements. La sécurité se plaçant au cœur de nos préoccupations, nous avons fait le choix de maintenir ces travaux. La conception de ce dispositif global en partenariat avec des acteurs réputés des sports mécaniques permet au circuit Paul Ricard d’être aujourd’hui une nouvelle référence mondiale. Nos équipes d’ingénierie travaillent dès à présent pour pouvoir déployer cette solution sur d’autres circuits."

Annulé en 2020 à cause de la crise du COVID-19, le Grand Prix de France doit faire cette année son retour au calendrier F1. Il est programmé à la date du 27 juin prochain.

partages
commentaires
Alonso : "J'ai toujours eu la chance de choisir mon propre destin"

Article précédent

Alonso : "J'ai toujours eu la chance de choisir mon propre destin"

Article suivant

Lewis Hamilton restructure son management

Lewis Hamilton restructure son management
Charger les commentaires
À Imola, gros point d'interrogation sur la hiérarchie Prime

À Imola, gros point d'interrogation sur la hiérarchie

Mercedes a pris l'ascendant sur Red Bull lors des essais libres à Imola vendredi, mais les performances restent très serrées. L'écurie Championne du monde ne prend rien pour acquis, et les données difficilement lisibles confirment que cette méfiance est légitime.

Formule 1
17 avr. 2021
Ferrari progresse, mais il en faudra plus pour Leclerc Prime

Ferrari progresse, mais il en faudra plus pour Leclerc

La Scuderia Ferrari a débarqué à Imola après une bonne performance lors de la manche d’ouverture à Bahreïn. Mais pour Charles Leclerc, il reste encore du travail pour que Ferrari retrouve la place qu'elle mérite.

Formule 1
16 avr. 2021
Quels enjeux majeurs pour le GP d'Émilie-Romagne ? Prime

Quels enjeux majeurs pour le GP d'Émilie-Romagne ?

En Formule 1, trois semaines d’attente entre deux courses paraissent être une éternité. Avec un calendrier 2021 déjà modifié, les équipes se rendent à Imola pour reprendre la compétition après une manche d’ouverture exaltante à Bahreïn. Voici les différents enjeux et scénarios attendus pour ce Grand Prix d’Émilie-Romagne.

Formule 1
15 avr. 2021
Pourquoi la nouvelle structure de Williams épouse la tendance Prime

Pourquoi la nouvelle structure de Williams épouse la tendance

Williams a résisté à la marée pendant de nombreuses années mais l'ère du propriétaire-exploitant est révolue depuis longtemps.

Formule 1
14 avr. 2021
Le fond plat en Z est-il l'idéal en 2021 ? Prime

Le fond plat en Z est-il l'idéal en 2021 ?

Les équipes de Formule 1 semblent divisées concernant la meilleure solution pour les nouvelles règles sur le fond plat. Une fois de plus, deux tendances radicalement opposées apparaissent. Désormais, une question se pose : le tableau dressé lors du premier Grand Prix permet-il déjà d'indiquer qui est sur la bonne voie et qui ne l'est pas ?

Formule 1
13 avr. 2021
AlphaTauri sera-t-elle la surprise de 2021 ? Prime

AlphaTauri sera-t-elle la surprise de 2021 ?

Serait-il possible qu'AlphaTauri soit la grande surprise de la saison 2021 de Formule 1 ? Ce qui a été montré lors du Grand Prix de Bahreïn le suggère clairement.

Formule 1
13 avr. 2021
Quand Stirling Moss donnait une leçon sur le pilotage Prime

Quand Stirling Moss donnait une leçon sur le pilotage

Remémorons-nous quelques souvenirs marquants de Stirling Moss, légende du sport automobile, qui nous a quittés l'an dernier à l'âge de 90 ans.

Formule 1
12 avr. 2021
Le faible rake met Aston Martin à la croisée des chemins Prime

Le faible rake met Aston Martin à la croisée des chemins

Aston Martin peut-elle se sortir du trou dans lequel la réglementation aérodynamique de 2021 l'a envoyée ? Cette question, l'écurie britannique ne peut pas encore y répondre. En revanche, les récentes performances de Mercedes offrent un signe d'encouragement.

Formule 1
11 avr. 2021