La crevaison de Norris lui a coûté le top 5 au championnat

Lando Norris a dégringolé à la sixième place du championnat des pilotes 2021, en partie à cause d'une crevaison lente à Abu Dhabi.

La crevaison de Norris lui a coûté le top 5 au championnat

S'il était troisième du classement général de Formule 1 à la trêve estivale, Lando Norris a connu une deuxième moitié de saison bien plus compliquée, victime de plusieurs incidents et plus en retrait en matière de performance – si bien qu'il n'a marqué que 47 points à partir du Grand Prix de Belgique, neuvième pilote de la hiérarchie sur cette période.

Norris est ainsi arrivé à Abu Dhabi au sixième rang, avec 154 points au compteur contre 158 pour Charles Leclerc et 149,5 à l'actif de Carlos Sainz. À onze tours du drapeau à damier, tout se passait bien pour le pilote McLaren, qui occupait la cinquième place juste derrière Sainz, tandis que Leclerc était hors des points.

Cependant, il a alors subi une crevaison lente qui l'a contraint à un nouvel arrêt au stand, se classant septième après avoir dépassé Fernando Alonso et profité de l'abandon de Sergio Pérez – ce dernier ayant promu Carlos Sainz sur le podium. C'est ainsi l'Espagnol qui s'est propulsé à la cinquième place du championnat.

"Nous étions bien placés pour finir cinquième au championnat des pilotes", a souligné Andreas Seidl, directeur de l'écurie McLaren, après la course. "Nous étions suffisamment proches de Carlos, et il n'y avait pas besoin d'attaquer davantage, car c'était une course délicate en matière de gestion des pneus. Charles perdait plus de quatre points sur Lando, nous étions donc dans une bonne position."

"Puis nous avons eu une crevaison malheureuse, il n'y avait rien que nous puissions faire. C'est pourquoi nous sommes restés sixième au championnat des pilotes. Nous avons dépassé Charles, mais Carlos a eu ce grand résultat. C'est tellement malchanceux."

Or, Norris avait déjà perdu de gros points en subissant une crevaison sur le circuit de Losail. "Au Qatar, c'était une défaillance structurelle du pneu due aux charges que subissait la voiture sur les vibreurs, donc un problème complètement différent de ce que nous avons vu aujourd'hui", a précisé Seidl. "Aujourd'hui, nous avons vu une crevaison lente. Quand nous ferons l'analyse avec Pirelli, il nous faudra voir si cela vient d'avoir roulé sur des débris ou quelque chose comme ça ? Ce n'était pas un problème structurel, juste de la malchance."

Lire aussi :

Propos recueillis par Adam Cooper

partages
commentaires
Red Bull et Verstappen devraient bientôt parler contrat
Article précédent

Red Bull et Verstappen devraient bientôt parler contrat

Article suivant

Mohammed Ben Sulayem élu président de la FIA

Mohammed Ben Sulayem élu président de la FIA
Charger les commentaires
Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton Prime

Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton

Juan Manuel Fangio, sans égal sur la piste et en dehors, a été le premier à définir ce qu'était un grand pilote de Formule 1. Nigel Roebuck retrace l'histoire d'un remarquable champion.

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021