Domenicali : Ferrari ne doit pas "surréagir" après Melbourne

partages
commentaires
Domenicali : Ferrari ne doit pas "surréagir" après Melbourne
Par :
24 mars 2019 à 11:00

Pour l'ancien team principal de Ferrari, Stefano Domenicali, la Scuderia Ferrari ne doit pas "surréagir" après Melbourne et Bahreïn sera un meilleur "indicateur" de la forme de la SF90.

Le Grand Prix d'Australie n'a pas apporté à Ferrari les résultats escomptés. Non pas que la Scuderia s'attendait à dominer l'épreuve de la tête et des épaules, mais clairement pas à accuser un retard de sept dixièmes après les qualifications et à ne placer aucun pilote sur le podium, en étant en sus battu par la Red Bull-Honda de Max Verstappen au terme des 58 tours de course. Et au sortir du week-end australien, l'écurie estime ne pas avoir tiré le meilleur d'une SF90 que beaucoup voyaient comme un épouvantail après les essais hivernaux.

Lire aussi :

Le tracé de l'Albert Park est atypique en raison de son caractère semi-urbain et de son tracé. Aussi, du mieux est attendu à Bahreïn, où la piste de Sakhir devrait offrir plus de certitudes et un meilleur terrain d'expression pour la monoplace. Même si les voitures sont différentes, l'an passé Mercedes avait également signé le meilleur temps des qualifications pour six dixièmes devant Ferrari à Melbourne avant que Sebastian Vettel enchaîne trois pole positions consécutives entre Bahreïn et l'Azerbaïdjan.

Pour Stefano Domenicali, ancien directeur de la Scuderia Ferrari, il est clair que le vrai potentiel de Maranello ne pourra se révéler qu'à partir de Sakhir. "Oui, ça a été un week-end difficile pour eux", a-t-il déclaré pour Speed Week. "Ferrari n'a pas pu montrer un niveau de performance normal, mais n'oublions pas que Melbourne est un endroit spécial. C'est pourquoi, pour moi, Bahreïn sera un indicateur plus fiable."

"En Australie, la voiture était très lente et je ne sais pas si ça venait des pneus, du châssis ou du moteur. Si vous regardez la vitesse et les temps au tour, il est clair que quelque chose ne s'est pas passé correctement là-bas, mais maintenant ils ne doivent pas surréagir. Nous verrons à Bahreïn quelle est la véritable situation."

Article suivant
Les négociations ont débuté entre la F1 et le circuit de Barcelone

Article précédent

Les négociations ont débuté entre la F1 et le circuit de Barcelone

Article suivant

Hamilton est ravi du retour de Honda aux avant-postes

Hamilton est ravi du retour de Honda aux avant-postes
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes Ferrari Boutique
Auteur Fabien Gaillard
Soyez le premier à recevoir
toute l'actu