EL1 - Verstappen d'une courte tête, Hamilton en embuscade

Équipé du moteur ayant subi un violent choc contre les barrières à Silverstone, Max Verstappen signe le meilleur temps de la première séance d'essais libres du Grand Prix de Hongrie.

EL1 - Verstappen d'une courte tête, Hamilton en embuscade

Un beau soleil et des températures estivales sont au rendez-vous pour le coup d'envoi du dernier week-end de Grand Prix avant la pause d'août. La crème solaire est obligatoire, car il fait 30°C dans l'air et plus de 50°C sur la piste ! Mais il est possible que la météo évolue au Hungaroring, la pluie étant annoncée pour samedi et dimanche...

Même si deux autres séances d'essais libres sont au programme, contrairement au précédent Grand Prix de Grande-Bretagne, le circuit hongrois est rapidement congestionné. Les regards se tournent vers Max Verstappen car le Néerlandais est équipé de la même unité de puissance ayant subi un violent choc contre les barrières à Silverstone. Et visiblement, tout va bien puisque le pilote s'empare de la première place provisoire (1'19"3) en pneus durs.

Lire aussi :

La gomme blanche est la plus populaire en début de séance, néanmoins certains pilotes ont décidé de chausser les pneus mediums. Carlos Sainz est l'un d'entre eux et il est le plus rapide (1'20"4, puis 1'19"7 quelques instants plus tard). Verstappen s'approche ensuite des 78 secondes au tour (1'19"025). Valtteri Bottas, le pilote Mercedes le mieux classé, s'empare de la deuxième place mais accuse près de sept dixièmes de seconde de retard. Sainz est troisième, Lewis Hamilton n'est que huitième, à plus de huit dixièmes du Néerlandais. 

Une courte pause est observée peu avant la mi-séance. En quittant les stands, Bottas délaisse ses pneus durs pour passer directement aux tendres. Sans surprise, le Finlandais améliore la meilleure marque (1'17"616). Le choix du tendre est imité par son coéquipier Hamilton. Le Britannique se plaint d'un fort sous-virage et concède un dixième par secteur (1'17"9 sur la ligne).

Après être passé au garage, Hamilton signe le record dans les deux derniers secteurs mais son tour en 1'17"7 n'est pas suffisant pour s'emparer du meilleur temps. Les pneus tendres se démocratisent alors que Verstappen persévère avec les gommes dures. Le pilote Red Bull n'est que septième en 1'18"6, mais il est meneur dans le classement des pilotes en pneus blancs.

Déjà en toupie au virage 9, Yuki Tsunoda récidive avec de plus graves conséquences au virage 4, l'un des endroits les plus rapides du circuit. Le Japonais perd soudainement l'adhérence et son train arrière percute les barrières. Le drapeau rouge est brandi afin de procéder à l'évacuation de la monoplace. 

Au drapeau vert, Verstappen délaisse enfin ses pneus durs pour chausser les tendres. Avec un record dans le deuxième secteur, le Néerlandais bat Bottas pour 61 millièmes et remonte à la première place (1'17"555). Hamilton reste sur le podium, avec un dixième de retard sur son rival pour le titre. Sergio Pérez, huitième, est aux abonnés absents. Ce sont Sainz et Gasly qui complètent le top 5.

Outre le drapeau rouge causé par Tsunoda, peu d'incidents ont impacté cette séance. Carlos Sainz et Lance Stroll ont manqué de s'accrocher au premier virage, les deux hommes souhaitant rester devant coûte que coûte. Fernando Alonso a aussi perdu l'arrière de sa monoplace au virage 4, sans toucher les barrières.

Rendez-vous à 15h pour la deuxième séance d'essais libres.

Hungary Grand Prix de Hongrie - Essais Libres 1

P. Pilote Constructeur Tours Temps Écart
1 Netherlands Max Verstappen Red Bull 21 1'17.555  
2 Finland Valtteri Bottas Mercedes 26 1'17.616 0.061
3 United Kingdom Lewis Hamilton Mercedes 25 1'17.722 0.167
4 Spain Carlos Sainz Jr. Ferrari 24 1'18.115 0.560
5 France Pierre Gasly AlphaTauri 27 1'18.181 0.626
6 Spain Fernando Alonso Alpine 26 1'18.385 0.830
7 Monaco Charles Leclerc Ferrari 23 1'18.391 0.836
8 Mexico Sergio Pérez Red Bull 20 1'18.466 0.911
9 United Kingdom Lando Norris McLaren 26 1'18.649 1.094
10 Canada Lance Stroll Aston Martin 25 1'18.755 1.200
11 France Esteban Ocon Alpine 26 1'18.765 1.210
12 Japan Yuki Tsunoda AlphaTauri 18 1'18.770 1.215
13 Germany Sebastian Vettel Aston Martin 22 1'18.989 1.434
14 Australia Daniel Ricciardo McLaren 27 1'19.265 1.710
15 United Kingdom George Russell Williams 24 1'19.724 2.169
16 Canada Nicholas Latifi Williams 24 1'19.824 2.269
17 Germany Mick Schumacher Haas 26 1'20.383 2.828
18 Poland Robert Kubica Alfa Romeo 23 1'20.639 3.084
19 Russian Federation Nikita Mazepin Haas 23 1'20.992 3.437
20 Italy Antonio Giovinazzi Alfa Romeo 5 1'21.889 4.334
partages
commentaires
Hamilton : Red Bull a encore une "légère avance" sur Mercedes

Article précédent

Hamilton : Red Bull a encore une "légère avance" sur Mercedes

Article suivant

Les mystères soulevés par le rejet de la requête de Red Bull

Les mystères soulevés par le rejet de la requête de Red Bull
Charger les commentaires
Le "pas en arrière" qui sera bénéfique à la F1 Prime

Le "pas en arrière" qui sera bénéfique à la F1

Ses jours étant apparemment comptés, le MGU-H semble devoir être supprimé des futures règles moteur de la Formule 1, afin d'attirer de nouveaux constructeurs. Bien que cela puisse apparaître comme un changement de direction, les avantages pour les équipes et les fans pourraient faire de cette décision un choix judicieux.

Pourquoi le duel 2021 pour le titre est encore loin du pire Prime

Pourquoi le duel 2021 pour le titre est encore loin du pire

La Formule 1 reprend ses droits pour le Grand Prix de Russie, deux semaines après le dernier épisode du combat entre Max Verstappen et Lewis Hamilton. Alors que les incidents de Silverstone et de Monza ont suscité la controverse, ils manquaient heureusement d'un élément qui, jusqu'à présent, sépare la lutte pour le titre de 2021 des pires exemples de batailles peu glorieuses...

Formule 1
23 sept. 2021
Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes Prime

Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes

Le plafonnement des budgets en Formule 1 a été présenté comme le sauveur de plusieurs équipes et a contribué à garantir leur viabilité pour les investisseurs. Mais il existe déjà un autre mécanisme qui a eu le même effet et qui dissuade fortement ceux qui ont les moyens de créer seuls une nouvelle équipe.

Formule 1
22 sept. 2021
Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux" Prime

Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux"

Qui mieux que le directeur technique d'Alfa Romeo pour décrire avec précision les enjeux majeurs auxquels est confrontée l'écurie pour préparer 2022 ? Motorsport.com s'est longuement entretenu avec Jan Monchaux.

Formule 1
20 sept. 2021
Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux Prime

Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux

Mick Schumacher n'est pas le seul "fils de" à avoir atteint la Formule 1, mais il y est parvenu en l'absence de son père ces dernières années. Pour Sebastian Vettel, Michael a été une idole d'enfance puis un mentor et désormais, l'Allemand joue le rôle de "grand frère" pour Mick. Que sait-on vraiment de la place qu'il occupe dans la progression du nouveau Schumacher ?

Formule 1
19 sept. 2021
L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier Prime

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier

Le crash de Max Verstappen et Lewis Hamilton a fait les gros titres lors du Grand Prix d'Italie. Le Halo a permis au pilote Mercedes de ne pas être blessé, mais deux jours plus tôt, la Formule 1 avait déjà échappé au pire, cette fois-ci dans la voie des stands.

Formule 1
18 sept. 2021
Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Formule 1
16 sept. 2021
Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021