Accusation de sabotage de Mercedes : pas d'infraction pénale selon la police

La police britannique estime que l'email anonyme accusant Mercedes de sabotage de la voiture de Lewis Hamilton ne constitue pas une infraction pénale.

Lewis Hamilton, Mercedes F1 W15

Photo de: Sam Bagnall / Motorsport Images

La police du Northamptonshire n'a relevé aucune infraction pénale concernant l'email anonyme accusant l'écurie Mercedes F1 de saboter la voiture de Lewis Hamilton

Toto Wolff a révélé, lors du Grand Prix d'Espagne, que Mercedes avait saisi les services de police en raison d'un email reçu par l'écurie qui accusait cette dernière et le dirigeant autrichien en particulier de "sabotage systématique" de la voiture, de la stratégie et de la santé mentale du septuple Champion du monde.

L'email a été envoyé à la même liste de personnalités et de représentants des médias que le dossier de messages WhatsApp attribués à Christian Horner plus tôt dans l'année, dans le cadre de l'affaire de comportement inapproprié présumé avec une employée de Red Bull.

"Il ne s'agit pas d'un membre de l'équipe", avait ainsi déclaré Wolff à Barcelone, expliquant que son écurie avait prévenu les autorités. "Lorsque nous recevons ce genre d'emails, et nous en recevons des tonnes, c'est dérangeant, en particulier lorsque quelqu'un parle de mort et de ce genre de choses."

Toto Wolff, Team Principal and CEO, Mercedes-AMG F1 Team

Toto Wolff, Team Principal and CEO, Mercedes-AMG F1 Team

Photo by: Simon Galloway / Motorsport Images

"Dans ce cas précis, j'ai donné l'ordre d'intervenir de manière forte. La police enquête. Nous recherchons l'adresse IP. Nous faisons des recherches sur le téléphone. Tout cela parce que les abus en ligne de ce type doivent cesser. Les gens ne peuvent pas se cacher derrière leur téléphone ou leur ordinateur et abuser des équipes ou des pilotes de cette manière."

Ce mardi, la police a toutefois publiquement indiqué qu'aucune infraction pénale n'avait été relevée, tout en indiquant avoir donné des conseils à Mercedes en cas de nouvel email.

"La police du Northamptonshire a reçu un signalement le 12 juin concernant un courriel qui avait circulé au sein de l'équipe Mercedes AMG F1", a déclaré un porte-parole de la police du Northamptonshire à la BBC. "Aucune infraction pénale n'a été commise. Toutefois, des conseils ont été donnés concernant tout autre courriel que l'équipe pourrait recevoir."

Lewis Hamilton, qui a signé son premier podium de la saison ce dimanche lors du Grand Prix d'Espagne, va quitter Mercedes en fin de saison pour rejoindre Ferrari.

Lire aussi :

VIDÉO - Le résumé du GP d'Espagne

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Verstappen voit le spectre d'une pénalité sur la grille se rapprocher
Article suivant "Ne tente rien de stupide au départ" : l'étonnant message d'Ocon à Piastri

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France