Russell ému aux larmes par ses premiers points avec Williams

Classé huitième du Grand Prix de Hongrie, George Russell a conjointement signé son meilleur résultat en Formule 1 et inscrit ses premiers points au volant d'une Williams.

Russell ému aux larmes par ses premiers points avec Williams

Le Britannique attendait ça depuis 2019. Après avoir touché du doigt une arrivée dans le top 10 aux Grands Prix d'Allemagne 2019, Toscane 2020, Émilie-Romagne 2020 et 2021, et Autriche 2021, George Russell a enfin récolté ses premiers points avec Williams. Le pilote et son coéquipier, Nicholas Latifi, ont profité des deux carambolages du premier tour au Hungaroring pour accéder au top 10 et rester dans le bon wagon jusqu'au bout.

À la suite de la disqualification de Sebastian Vettel, Williams récolte au total dix points, ce qui représente sa meilleure performance depuis le Grand Prix Brésil 2017. Russell était très ému après la course, versant quelques larmes alors qu'il commençait ses interviews dans le paddock. Le Britannique a expliqué qu'il ne s'attendait pas à être autant touché par cette délivrance, mais que ses émotions résumaient simplement le long voyage entrepris depuis 2019.

"J'ai réellement versé une larme, je ne m'y attendais pas", a révélé Russell. "Je n'aurais probablement pas pleuré si j'avais gagné ma première course, pour être honnête. C'est dire à quel point cela compte pour moi. Je peux difficilement l'expliquer, nous nous sommes battus pendant trois ans pour obtenir le résultat d'aujourd'hui."

"Le deuxième relais, c'était probablement le meilleur relais de toute ma carrière. Garder Daniel [Ricciardo] derrière, garder Max [Verstappen] derrière, réduire l'écart de 20 secondes avec les voitures devant, c'était exceptionnel. J'ai donné tout ce que j'avais, comme à chaque course, et j'ai finalement été récompensé."

Lire aussi :

Lors du second départ, Russell a quitté la voie des stands en tête de cortège toutefois le pilote Williams a été dans l'obligation de lever le pied et de revenir à la septième place, position qu'il occupait au moment de rentrer au stand. Contrairement aux autres pilotes, Russell ne s'était pas rangé dans la voie rapide en quittant son emplacement et avait remonté la file en empruntant la voie lente, ce qui est proscrit par le règlement. 

Mais au lieu d'être pénalisé pour son geste, le Britannique a d'abord été informé à la radio par son équipe de son infraction, et le pilote a pu ralentir pour réparer l'injustice. L'intéressé a chaleureusement remercié les commissaires, qui ont selon lui fait preuve "de bon sens", car il craignait d'être immédiatement sanctionné même si c'est en réalité Williams qui a réagi.

"J'ai vu qu'il y avait une opportunité, je me suis dit, tant pis, j'y vais, parce que la récompense était bien plus grande que le risque", a déclaré Russell. "Je suis vraiment reconnaissant envers la FIA pour avoir fait preuve d'un peu de bon sens en me disant de rendre ces positions. Ils auraient pu me donner directement un drive-through. En sortant des stands, j'ai dit : 'Je peux dépasser ces voitures ?' Et, pendant je les dépassais, on m'a dit non. Je l'ai su assez tôt. Je n'aurais pas dû faire ça. Mais je ne m'en suis pas trop voulu, parce que n'importe quel pilote dans ma position aurait fait la même chose."

partages
commentaires

Voir aussi :

Brawn fait l'éloge de la "défense musclée" d'Alonso contre Hamilton

Article précédent

Brawn fait l'éloge de la "défense musclée" d'Alonso contre Hamilton

Article suivant

L'étendue des dégâts de Verstappen en Hongrie

L'étendue des dégâts de Verstappen en Hongrie
Charger les commentaires
Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1 Prime

Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1

Le 22 octobre 1967, Denny Hulme était sacré, au nez et à la barbe des stars de l'époque. Retour sur la carrière du plus méconnu des Champions du monde de la discipline reine.

Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1 Prime

Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1

Emerson Fittipaldi est surtout connu pour ses deux titres de Champion du monde de F1 et ses deux victoires aux 500 Miles d'Indianapolis. Mais le Brésilien a également enfilé la casquette de directeur d'équipe. L'ancien designer de l'écurie Fittipaldi, Tim Wright, revient sur une période marquée par des conflits internes, un financement limité et des résultats blancs en dépit d'un excellent casting.

Formule 1
21 oct. 2021
Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991 Prime

Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991

La saison 1991 représente l'une des plus grandes opportunités manquées de l'Histoire de Williams. Des problèmes techniques et des erreurs parfois grossières de Nigel Mansell ont aidé Ayrton Senna à décrocher la dernière de ses trois couronnes mondiales.

Formule 1
20 oct. 2021
Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1 Prime

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1

Dans les années 1960 et 1970, McLaren jonglait avec des engagements en F1, en Endurance et à Indianapolis, tout en concevant des F3 et des F2. Aujourd'hui, l'équipe retrouve ses racines, se développe en IndyCar et en Extreme E tout en poursuivant sa renaissance en F1, tandis que la Formule E et le WEC sont à l'étude. Mais n'est-ce pas trop, trop tôt ? Stuart Codling en discute avec Zak Brown.

Formule 1
19 oct. 2021
Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP Prime

Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP

La saison 2009 de Formule 1 est célèbre pour avoir vu l'arrivée et le triomphe immédiat de Brawn GP sur les cendres de l'équipe Honda, avec la victoire dans les deux championnats à la clé, scellée il y a 12 ans jour pour jour à Interlagos.

Formule 1
18 oct. 2021
Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation Prime

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation

Lewis Hamilton a répondu aux articles le disant "furieux" contre Mercedes après des échanges radio houleux lors du Grand Prix de Turquie. Une mise au point qui rappelle à quel point les extraits radio diffusés en F1 peuvent aussi bien éclairer que déformer une situation réelle.

Formule 1
14 oct. 2021
Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés" Prime

Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés"

Près de quinze ans après son arrivée en Formule 1, Sebastian Vettel a bien changé. Le quadruple Champion du monde n'hésite plus à défendre les causes qui lui tiennent à cœur, telle la protection de l'environnement et des personnes LGBT. Quel avenir aura-t-il à son départ de la Formule 1 ? Le pilote Aston Martin s'est confié à plusieurs médias, dont Motorsport.com Italie.

Formule 1
13 oct. 2021
Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1 Prime

Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1

Les arrêts au stand en Formule 1 sont un mélange à vitesse accélérée de haute technologie et de performance humaine. Pat Symonds nous décrit comment cette science des gains marginaux rend les arrêts si rapides.

Formule 1
12 oct. 2021