Alonso espère pouvoir aider les jeunes de l'académie Renault

Fernando Alonso se dit prêt à conseiller les jeunes pilotes de la Renault Sport Academy et serait "fier" d'aider l'un d'entre eux à devenir Champion du monde.

Alonso espère pouvoir aider les jeunes de l'académie Renault

Le troisième retour chez Renault de Fernando Alonso en F1 semble avoir pour un temps barré la route des prometteurs pilotes issus de la filière du constructeur français, puisque aux côtés de l'Espagnol, Esteban Ocon dispose d'un contrat courant au minimum jusqu'à la fin 2021.

Avant l'annonce officielle de l'arrivée du double Champion du monde, Guanyu Zhou et Christian Lundgaard semblaient figurer sérieusement sur la shortlist des candidats au baquet. Cyril Abiteboul, le directeur général de l'écurie d'Enstone, assure que le recrutement d'Alonso n'est pas signe d'un manque de confiance dans les pilotes estampillés Renault, mais plutôt la résultante d'une année perturbée par le COVID-19 et de l'impossibilité de pouvoir juger les pilotes juniors à temps pour 2021. 

Lire aussi :

À 39 ans, et alors qu'il va retrouver la discipline reine dans une structure qui, selon toute vraisemblance, ne pourra pas jouer la victoire d'ici 2022, Alonso a expliqué être prêt à faire profiter de son expérience et dit qu'il serait "fier" que l'un de ses élèves devienne un jour Champion du monde à son tour, si lui ne peut pas le faire d'ici sa fin de carrière.

"Évidemment, j'ai conscience de la Renault Sport Academy et de son importance pour le groupe, et je ne peux pas être plus d'accord avec Cyril", a déclaré Alonso. "Je pense que les jeunes gars talentueux sont l'avenir. De mon expérience personnelle, toutes les équipes qui ont investi dans une académie de jeunes pilotes ont été récompensées par la suite."

"Je vais essayer d'aider autant que possible avec mon expérience, et dans différentes catégories également et avec différents styles de pilotage. Et qu'importe ce que les règles 2022 pourront donner en termes de style de pilotage, je pourrai avec un peu de chance les aider."

"J'ai conscience de ma mission, pas seulement dans la voiture mais également en dehors, de ce dont je dispose pour aider et apporter à Renault, et je vais essayer de faire de mon mieux pour aider à devenir une équipe Championne du monde. Si c'est au niveau du pilotage, ça serait fantastique ; si c'est avec l'avenir et un pilote plus jeune, j'en serais tout de même fier. C'est la mission, et je vais travailler aussi dur que possible pour l'équipe."

partages
commentaires

Voir aussi :

Bottas devrait conserver son volant chez Mercedes en 2021
Article précédent

Bottas devrait conserver son volant chez Mercedes en 2021

Article suivant

Mercedes a bien progressé avec sa boîte de vitesses

Mercedes a bien progressé avec sa boîte de vitesses
Charger les commentaires
Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen Prime

Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen

Mercedes a mené la danse lors des essais de la première course de Formule 1 à Djeddah, où Red Bull n'était pas dans le rythme, tant sur les tours lancés que sur les longs relais. Mais, si Max Verstappen peut inverser la tendance samedi, des facteurs familiers à la Formule E pourraient être décisifs dans un nouveau duel serré avec Lewis Hamilton.

Formule 1
4 déc. 2021
Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps Prime

Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps

Les dirigeants de la Formule 1 ont toujours été très sélectifs dans les mots qu'ils ont utilisés pour décrire l'état de préparation du nouveau circuit qui accueille le Grand Prix d'Arabie saoudite.

Formule 1
3 déc. 2021
Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression Prime

Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression

La pression est forte sur Red Bull et Mercedes, alors que débute le sprint final de la saison. La manière dont les deux équipes gèrent cette pression sera un facteur déterminant pour l'attribution des titres pilotes et constructeurs.

Formule 1
2 déc. 2021
L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica Prime

L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica

Quand on regarde la deuxième carrière de Robert Kubica en Formule 1, la tristesse peut vite prendre le dessus. Mais dans un tel contexte, les performances et les résultats ne sont pas ce qu'il y a de plus important…

Formule 1
1 déc. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
28 nov. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
27 nov. 2021
Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes Prime

Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes

OPINION : L'écurie Red Bull a disposé du package le plus rapide pendant la majeure partie de l'année 2021, mais lors de plusieurs épreuves de la dernière ligne droite, elle a gaspillé le potentiel de la RB16B. Deux Grands Prix avant la fin de saison, elle ne peut pas se permettre de le faire à nouveau avec Lewis Hamilton qui réduit l'écart sur Max Verstappen au classement des pilotes.

Formule 1
26 nov. 2021
Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues Prime

Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues

Le DRS oscillant de Red Bull a fait parler de lui lors du Grand Prix du Qatar. Plus précisément, c'est une des configurations de l'aileron arrière de l'équipe qui pose problème.

Formule 1
25 nov. 2021