Alonso vise encore un troisième titre en F1

Fernando Alonso n'est pas près de quitter la catégorie reine du sport automobile, puisqu'il espère encore remporter un troisième titre mondial.

Alonso vise encore un troisième titre en F1

S'il est cette saison fermement installé en milieu de tableau avec Alpine, Fernando Alonso ne désespère pas de retrouver les avant-postes en Formule 1, et se prend même à rêver d'un troisième titre mondial qui lui échappe depuis ses deux premières couronnes remportées en 2005 et 2006. Le deuxième plus jeune double champion de l'Histoire peut-il devenir le deuxième triple champion le plus âgé dans les années à venir ?

Les années, oui, car même si Alonso n'est sous contrat avec Alpine que jusqu'au terme de la saison 2022, il n'a pas l'intention de partir si tôt. Lorsqu'il lui est demandé dans le podcast Beyond The Grid, enregistré peu avant son podium au Grand Prix du Qatar, s'il a l'intention de rester au-delà au cas où sa monoplace s'avérerait particulièrement compétitive, l'Espagnol de 40 ans répond : "Oui, je resterai. Même si la voiture n'est pas si bonne, je prévois de rester au moins deux ou trois ans de plus." Voilà une mauvaise nouvelle pour les jeunes pilotes comme Oscar Piastri !

Lire aussi :

Alonso s'efforce cependant d'éviter toute fixette sur un éventuel troisième titre, qu'il désire mais qui sera certainement difficile à remporter au sein d'une écurie qui n'a gagné qu'un Grand Prix depuis le début de l'ère turbo hybride en 2014 et ne prévoit pas d'être à ce niveau la saison prochaine, ayant "un projet sur 100 courses" d'après son PDG Laurent Rossi.

"Cela représenterait beaucoup, c'est sûr", reconnaît Alonso au sujet de ce fameux troisième titre. "Mais ce n'est pas que je veux désespérément l'avoir, cela ne va pas changer toute ma carrière ou ma façon de voir la F1. J'ai l'esprit de compétition, on l'a déjà dit, dans tout ce que je fais. J'attends le troisième championnat avec beaucoup d'impatience et je ferai tout ce qui est en mon pouvoir – et même plus – dans les années à venir."

Fernando Alonso, Alpine

"Cela représenterait beaucoup en matière d'héritage, après la fin de ma carrière en Formule 1, pour montrer qu'il faut toujours attaquer à la limite, essayer de trouver l'excellence dans les choses que l'on fait, être très discipliné dans la manière dont on fait les courses, dans l'approche de la course. Peu importe si l'on a 19 ans ou si l'on en a 42 ou 43, c'est un mode de vie. Il faut être complètement dévoué à ce sport. Ce sera probablement le principal si je gagne ce troisième titre, ce genre d'héritage et de message pour les prochaines générations."

Quant à savoir si son palmarès et notamment ses deux titres mondiaux sont maigres par rapport à son talent, Alonso fait preuve de modestie : "Non, je ne pense pas. On a ce que l'on mérite. Il y a quelques exemples où l'on pourrait peut-être dire que quelque chose est injuste, dans la mesure où certains remportent des championnats ou des courses alors que l'on peut considérer qu'il y a peut-être de meilleurs pilotes sur la grille. Mais on ne le saura jamais, car nous sommes tous dans des voitures différentes."

"Et vice versa, il y a beaucoup de pilotes talentueux qui, comme je l'ai dit, ne sont même pas arrivés en Formule 1. Et c'est injuste, car en formules de promotion j'ai couru avec de très nombreux pilotes qui étaient exceptionnels, qui ont remporté beaucoup de championnats en karting, en Formule 3, dans d'autres catégories, et qui n'ont jamais eu l'opportunité de piloter une Formule 1. C'est pareil ici sur la grille, nous avons 20 pilotes géniaux, mais peut-être que 90% d'entre eux ne gagneront jamais une course dans leur carrière en Formule 1. Et c'est injuste, car ils le méritent, assurément." L'on rappellera évidemment que 11 des 20 pilotes titulaires en 2021 sont des vainqueurs en Grand Prix, et il en restera dix l'an prochain après la retraite de Kimi Räikkönen.

"Dans ma carrière, j'ai eu la chance de remporter deux championnats, et quand je pense à ma carrière, je mets aussi Le Mans, Daytona, le Championnat du monde d'Endurance, le Championnat du monde de Karting. Je constate que j'ai plus que ce dont je rêvais quand j'ai commencé ma carrière. Je ne considérerai jamais mon palmarès comme injuste ou malchanceux", conclut Alonso.

partages
commentaires

Voir aussi :

Robert Shwartzman en essais avec Haas à Abu Dhabi
Article précédent

Robert Shwartzman en essais avec Haas à Abu Dhabi

Article suivant

Red Bull n'a toujours pas réglé son problème d'aileron

Red Bull n'a toujours pas réglé son problème d'aileron
Charger les commentaires
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes Prime

Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes

OPINION : L'écurie Red Bull a disposé du package le plus rapide pendant la majeure partie de l'année 2021, mais lors de plusieurs épreuves de la dernière ligne droite, elle a gaspillé le potentiel de la RB16B. Deux Grands Prix avant la fin de saison, elle ne peut pas se permettre de le faire à nouveau avec Lewis Hamilton qui réduit l'écart sur Max Verstappen au classement des pilotes.

Formule 1
26 nov. 2021
Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues Prime

Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues

Le DRS oscillant de Red Bull a fait parler de lui lors du Grand Prix du Qatar. Plus précisément, c'est une des configurations de l'aileron arrière de l'équipe qui pose problème.

Formule 1
25 nov. 2021
Hamilton se confie : Verstappen, la diva Mercedes, l'héritier Russell... Prime

Hamilton se confie : Verstappen, la diva Mercedes, l'héritier Russell...

La saison 2021 est certainement l'une des plus intenses qu'ait connues Lewis Hamilton au fil de sa longue et victorieuse carrière en Formule 1. Le septuple Champion du monde s'est confié à quatre médias au Grand Prix du Qatar, dont Motorsport.com, sur de nombreux sujets tels que cette bataille à couteaux tirés avec Max Verstappen, une Mercedes W12 qui lui donne du fil à retordre et son futur coéquipier George Russell…

Formule 1
24 nov. 2021
Les notes du Grand Prix du Qatar 2021 Prime

Les notes du Grand Prix du Qatar 2021

Après le Grand Prix du Qatar, vingtième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
22 nov. 2021
Les plans du Qatar pour sa Coupe du monde annuelle Prime

Les plans du Qatar pour sa Coupe du monde annuelle

Un an avant le début de la Coupe du monde de football 2022, le Qatar organise le premier de ses onze nouveaux Grands Prix de Formule 1. Une exposition médiatique rêvée pour le pays, qui est vivement critiqué sur les questions relatives aux droits de l'homme.

Formule 1
21 nov. 2021
Pourquoi Verstappen se trouve confronté à un héritage Honda Prime

Pourquoi Verstappen se trouve confronté à un héritage Honda

Max Verstappen trouve les pénalités moteur "illogiques", toutefois elles sont en vigueur depuis désormais quatre saisons et ont en grande partie été façonnées par les difficultés rencontrées par Honda au moment de son retour en F1. Retour sur l'évolution récente des sanctions concernant les unités de puissance.

Formule 1
20 nov. 2021
L'influence croissante de la F1 au Moyen-Orient Prime

L'influence croissante de la F1 au Moyen-Orient

L'expansion de la Formule 1 vers de nouveaux territoires n'a pas forcément été accueillie positivement, mais le Moyen-Orient et l'Afrique représentent de nouvelles régions importantes pour le sport automobile. Et les bienfaits commencent déjà à se faire ressentir.

Formule 1
19 nov. 2021