Ferrari n'exclut pas les consignes dans des situations "claires"

Mattia Binotto, le directeur de Ferrari, a expliqué que même s'il n'y avait pas de hiérarchie entre ses pilotes, des consignes d'équipe pourraient tout de même être imposées dans des situations "claires".

Ferrari n'exclut pas les consignes dans des situations "claires"

La saison 2019 de Ferrari a été marquée, au-delà de l'échec sportif, par l'affrontement en interne entre un Sebastian Vettel expérimenté, multiple Champion et intronisé comme pilote prioritaire et un Charles Leclerc ambitieux et désireux de renverser l'ordre établi. Au terme de la campagne, le Monégasque a battu aux points l'Allemand, en signant sept pole positions et en remportant ses deux premières victoires en discipline reine. Forcément, les choses sont différentes au moment d'aborder 2020 et pas question aujourd'hui d'établir une quelconque hiérarchie.

Malgré tout, Mattia Binotto n'exclut pas de recourir à des consignes. "Je pense [que Leclerc] a déjà prouvé qu'il était prêt [à lutter pour le titre]. Je pense qu'il a réalisé une saison vraiment fantastique l'an passé. Il était également au même niveau que Sebastian en fin de saison, au niveau des résultats finaux. Je pense qu'il a prouvé qu'il pouvait le faire."

Lire aussi :

"Donc je crois qu'il est juste qu'ils soient au même niveau pour débuter la saison 2020. Je pense qu'ils savent aussi que l'écurie a la priorité. Donc les consignes d'équipes pourraient encore être de la partie. Je ne dis pas qu'ils sont libres de se battre et qu'il n'y aura pas de consignes d'équipes. Il pourrait donc y avoir des ordres au profit de l'équipe dans son ensemble dans certains cas. Mais il faut qu'il s'agisse d'une situation claire."

Binotto estime par ailleurs que ses pilotes se comprennent mieux qu'en 2019, où plusieurs situations tendues ont émaillé la campagne, avec en point d'orgue l'accrochage et le double abandon du Brésil. L'Italo-Suisse croit ainsi qu'il n'aura pas à intervenir en 2020. "Je pense que l'année dernière a été très utile pour eux et moi, pour nous connaître, pour comprendre comment nous devions nous comporter et quels devaient être les rôles au sein de l'écurie."

"Quelle est la priorité ? L'équipe est [la] première. Je pense que les deux pilotes se connaissent désormais bien mieux et se comportent bien. Je suis très heureux du niveau de discussion que nous avons, du niveau de contribution à la voiture, à l'équipe, et de la façon dont ils se parlent vraiment. Donc je pense que, globalement, il n'y a pas grand-chose à leur dire, parce qu'ils comprennent parfaitement la façon d'agir pour pouvoir gagner en piste."

partages
commentaires
Hamilton attend "de meilleurs pneus" pour la nouvelle ère de la F1

Article précédent

Hamilton attend "de meilleurs pneus" pour la nouvelle ère de la F1

Article suivant

Sainz : Racing Point cache son vrai potentiel

Sainz : Racing Point cache son vrai potentiel
Charger les commentaires
Quand Kubica gagnait et Honda faisait d'Alonso sa cible n°1 Prime

Quand Kubica gagnait et Honda faisait d'Alonso sa cible n°1

Le Grand Prix du Canada 2008 s'était apparenté à de véritables montagnes russes en piste comme en dehors, et avait été absolument passionnant à couvrir depuis le paddock. Voici pourquoi.

Un calendrier de 23 Grands Prix en péril Prime

Un calendrier de 23 Grands Prix en péril

Après l’annonce de l’annulation du Grand Prix de Singapour à cause des restrictions sanitaires en vigueur, la Formule 1 cherche des alternatives pour conserver un calendrier de 23 courses. Mais ce projet audacieux est-il voué à l’échec ?

Formule 1
12 juin 2021
Quand Alesi, cheval fougueux de la F1, a rejoint le Cheval Cabré Prime

Quand Alesi, cheval fougueux de la F1, a rejoint le Cheval Cabré

Jean Alesi a immédiatement marqué la Formule 1 lors de ses débuts avec Tyrrell, mais sa décision de rejoindre Ferrari plutôt que Williams en 1991 était une erreur de jugement, dans une saison au cours de laquelle les luttes politiques internes ont miné le développement de la monoplace...

Formule 1
11 juin 2021
Riccardo Patrese, le véritable gentleman sans ego Prime

Riccardo Patrese, le véritable gentleman sans ego

Les pilotes ont tendance à être égoïste, mais pas Riccardo Patrese. Retour sur la carrière d'un véritable gentleman.

Formule 1
9 juin 2021
Les notes du Grand Prix d'Azerbaïdjan 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Azerbaïdjan 2021

Après le Grand Prix d'Azerbaïdjan, sixième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
7 juin 2021
Comment Honda a transformé son moteur en rival de Mercedes Prime

Comment Honda a transformé son moteur en rival de Mercedes

Pour la première fois de l'ère turbo hybride, Red Bull mène les deux championnats après sa victoire au Grand Prix de Monaco.

Formule 1
5 juin 2021
Comment Amazon aide à façonner le futur de la F1 Prime

Comment Amazon aide à façonner le futur de la F1

Le partenariat entre la Formule 1 et Amazon Web Services se traduit par de nombreux graphiques servant à approfondir la compréhension des Grands Prix. Mais la discipline cherche également à améliorer le spectacle proposé en piste aux spectateurs.

Formule 1
2 juin 2021
Pourquoi la survie du GP de Monaco n'est pas menacée Prime

Pourquoi la survie du GP de Monaco n'est pas menacée

Les avis sont divisés sur la place du Grand Prix de Monaco au sein du calendrier de la Formule 1. Néanmoins, l'épreuve continue d'offrir un défi unique pour les pilotes et les équipes.

Formule 1
1 juin 2021