Formule 1 GP de France

Ferrari pointe une diffusion TV trompeuse de son message à Sainz

Ferrari assure que le retard dans la diffusion du message radio demandant à Carlos Sainz de rentrer à la fin du GP de France a donné une impression erronée de la décision stratégique prise par l'écurie.

Après le Grand Prix de France, la Scuderia Ferrari a été sous le feu des critiques en raison de sa gestion stratégique de la fin de course de Carlos Sainz. L'impression laissée par la diffusion successive de divers échanges radio entre le muret des stands et l'Espagnol étant celle d'une grande hésitation et d'une certaine confusion.

Alors qu'il était en mediums depuis le Safety Car provoqué par la sortie de piste de Charles Leclerc, Sainz était en lutte contre Sergio Pérez pour le gain de la troisième place sur la piste ; sur la piste seulement puisque, dans les faits, le #55 allait écoper d'une pénalité de cinq secondes pour unsafe release lors de son premier arrêt.

Au plus fort de son duel âpre avec le pilote Red Bull, la réalisation TV a diffusé un échange radio alors que les deux hommes étaient dans les deux derniers virages du 41e tour, où l'on pouvait entendre l'ingénieur de Sainz lui donner l'ordre de passer par les stands, ce à quoi le pilote a répondu fermement "Pas maintenant, pas maintenant !"

Bien entendu, le message n'étant pas diffusé en direct mais en léger différé, cela a contribué à laisser croire que la Scuderia appelait son pilote au stand alors même qu'il était en plein duel et venait de passer l'entrée de la pitlane. Une situation que n'a pas hésité à mettre en avant Iñaki Rueda, le stratège en chef de Ferrari, qui estime que cela a pu faire croire que l'équipe commettait alors une énorme erreur.

S'exprimant lors du débriefing stratégique d'après GP, il a ainsi déclaré : "De la façon dont la production télévisuelle transmet les informations aux téléspectateurs, il y a un retard. Dans ce cas, vous avez vu Pérez et Carlos se battre au 41e tour. Nous avons parlé à Carlos, et nous avons vu qu'il ne pouvait pas dépasser Pérez dans la ligne droite arrière, et dans le virage 10, nous l'avons appelé. Bien sûr, il se battait avec Pérez. Il pensait qu'il l'aurait le tour suivant, et c'est pourquoi il a décidé de dire : 'S'il vous plaît ne me parlez pas. Pas ce tour-ci'."

Carlos Sainz, Ferrari F1-75

Carlos Sainz, Ferrari F1-75

"Maintenant, si vous regardiez la télévision en direct, cet ordre est arrivé sur le flux TV au virage 15, juste après l'entrée des stands : ce qui n'a pas de sens, car pourquoi appeler le pilote aussi tardivement à tel point qu'il ne puisse pas réagir ?"

Une version des faits qui diffère toutefois de ce qui peut être vu en passant par la plateforme de streaming officielle de la F1 où, si l'échange radio en question est bien diffusé avant le moment où la réalisation TV internationale l'a transmis (à peu près entre les virages 14 et 15), il a tout de même lieu entre les virages 12 et 13 du tracé du Castellet (juste avant l'entrée des stands et en pleine bataille avec Pérez), soit à peine quelques secondes avant, et pas au virage 10.

Lire aussi :

Quant au choix de faire rentrer Sainz au stand, Rueda a expliqué que la durée de vie prévue pour les mediums était de 25 tours et qu'il fallait que le pilote en fasse 35 pour aller au bout de la course. Attaquer n'était donc pas une option réaliste, et la pénalité de cinq secondes compliquait les choses en vue de pouvoir demeurer, dans le classement, devant Pérez et George Russell.

La Scuderia a donc préféré jouer la sécurité et une cinquième place garantie avec le point du meilleur tour : "Cette [pénalité] a changé toute notre approche du dernier relais, car même si Carlos avait réussi à dépasser Russell et Pérez, il n'aurait jamais pu creuser un écart de cinq secondes sur eux en utilisant ces pneus medium jusqu'à la fin. Avec cela en tête, nous avons décidé de faire rentrer Carlos au stand et de faire en sorte qu'il y retourne et obtienne un point supplémentaire pour le meilleur tour."

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Steiner pas surpris par l'affaire Rich Energy en British Superbike
Article suivant Daniil Kvyat va débuter en NASCAR !

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France