Ferrari ne fera évoluer sa F1 2021 qu'en dernier recours

Malgré le bond en avant qu'il espère en 2021, Mattia Binotto rappelle que les importants changements du règlement 2022 restent la priorité de Ferrari. Les ingénieurs ne pourront faire évoluer la SF21 que si ses performances sont "plus mauvaises que prévu."

Ferrari ne fera évoluer sa F1 2021 qu'en dernier recours

Ferrari s'est classé au sixième rang du championnat des constructeurs en 2020, son plus mauvais résultat depuis 40 ans et sa dixième place de 1980. Mattia Binotto a annoncé son ambition de replacer la Scuderia dans le top 3 dès la saison prochaine mais ces progrès ne devront pas arriver à n'importe quel prix, le principal objectif restant les gros changements techniques prévus pour 2022.

Ce règlement 2022 verra l'arrivée d'une nouvelle génération de châssis très différente de l'actuelle, obligeant les équipes à partir d'une page blanche. Ferrari ne veut pas rater le coche et au cours de l'année 2021, ses ingénieurs ne devront donc pas détourner leur attention de ce règlement offrant la possibilité de prendre l'avantage sur Mercedes, vainqueur de tous les titres au cours des sept dernières saisons.

Lire aussi :

"Je pense que 2022 sera plus important que 2021", a expliqué le patron de la Scuderia. "Parce qu'en 2022, nous entrerons dans une nouvelle ère technique. Et s'il y a un écart à combler dès le début de [l'année] 2022, ce sera encore plus difficile la saison suivante. Donc je pense que 2022 sera la première des priorités l'an prochain. [Dans le] développement de la monoplace, je pense que si nous travaillons sur la [voiture] 2021, ce sera uniquement si nous sommes dans une situation plus mauvaise que prévu, ou qu'il est nécessaire de travailler sur la [voiture] 2021 pour essayer d'obtenir un gain en vue de 2022."

Même si les efforts du département technique de Ferrari sont consacrés à la saison 2022 et que la FIA a limité le développement possible cet hiver, en gelant les châssis pour limiter les dépenses après une année marquée par la crise du coronavirus, Binotto attend un retour de Ferrari à un niveau plus honorable en 2021, ce qu'il juge possible à en croire les données à sa disposition.

"Je pense que Ferrari ne peut pas se permettre une saison similaire à 2020. Il y a clairement quelque chose à améliorer par rapport à ce que nous faisons. Je pense qu'en voyant le développement de la voiture, j'ai bon espoir que la saison puisse être meilleure. Mais on ne sait jamais avant de prendre la piste, quand on se compare aux autres. Je pense qu'il sera important de ne pas vivre une saison aussi difficile que 2020. Il faudrait au minimum se battre pour une meilleure position."

Lire aussi :

L'Italien reste cependant conscient que le statut de Ferrari ne lui confère aucunement une place aux avant-postes et que des progrès ne seront possibles qu'après une profonde remise en question. "Il faut d'avoir avoir conscience de notre niveau actuel", souligne Binotto. "Je crois qu'il faut accepter avec humilité la sixième [place au] championnat des constructeurs, car il n'y aura pas de progrès simplement parce que nous sommes Ferrari. Nous progresserons si tout le monde fait un meilleur travail que par le passé. Et pour y parvenir, nous avons besoin d'une détermination totale et d'ambitions claires, et je suis assez certain que c'est ce dont bénéficie l'équipe aujourd'hui."

Avec Jonathan Noble

partages
commentaires

Voir aussi :

Brawn regrette que Michael Schumacher ne puisse voir Mick en F1

Article précédent

Brawn regrette que Michael Schumacher ne puisse voir Mick en F1

Article suivant

Meilleurs tours 2020 : qui a inscrit le plus de points ?

Meilleurs tours 2020 : qui a inscrit le plus de points ?
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes Ferrari
Auteur Vincent Lalanne-Sicaud
Pourquoi la nouvelle structure de Williams épouse la tendance Prime

Pourquoi la nouvelle structure de Williams épouse la tendance

Williams a résisté à la marée pendant de nombreuses années mais l'ère du propriétaire-exploitant est révolue depuis longtemps.

Le fond plat en Z est-il l'idéal en 2021 ? Prime

Le fond plat en Z est-il l'idéal en 2021 ?

Les équipes de Formule 1 semblent divisées concernant la meilleure solution pour les nouvelles règles sur le fond plat. Une fois de plus, deux tendances radicalement opposées apparaissent. Désormais, une question se pose : le tableau dressé lors du premier Grand Prix permet-il déjà d'indiquer qui est sur la bonne voie et qui ne l'est pas ?

Formule 1
13 avr. 2021
AlphaTauri sera-t-elle la surprise de 2021 ? Prime

AlphaTauri sera-t-elle la surprise de 2021 ?

Serait-il possible qu'AlphaTauri soit la grande surprise de la saison 2021 de Formule 1 ? Ce qui a été montré lors du Grand Prix de Bahreïn le suggère clairement.

Formule 1
13 avr. 2021
Quand Stirling Moss donnait une leçon sur le pilotage Prime

Quand Stirling Moss donnait une leçon sur le pilotage

Remémorons-nous quelques souvenirs marquants de Stirling Moss, légende du sport automobile, qui nous a quittés l'an dernier à l'âge de 90 ans.

Formule 1
12 avr. 2021
Le faible rake met Aston Martin à la croisée des chemins Prime

Le faible rake met Aston Martin à la croisée des chemins

Aston Martin peut-elle se sortir du trou dans lequel la réglementation aérodynamique de 2021 l'a envoyée ? Cette question, l'écurie britannique ne peut pas encore y répondre. En revanche, les récentes performances de Mercedes offrent un signe d'encouragement.

Formule 1
11 avr. 2021
L'excessive et vaine croisade de Ricciardo sur les crashs en F1 Prime

L'excessive et vaine croisade de Ricciardo sur les crashs en F1

Daniel Ricciardo a été parmi les pilotes les plus virulents ces derniers mois pour dénoncer l'exploitation, selon lui à outrance, des images des accidents par la Formule 1. Une vision des choses compréhensible bien qu'excessive et vaine.

Formule 1
10 avr. 2021
Entretien - Les ambitions de titre de Max Verstappen Prime

Entretien - Les ambitions de titre de Max Verstappen

Juste avant de jouer la victoire au Grand Prix de Bahreïn avec une Red Bull finalement dominatrice, Max Verstappen a accordé une longue interview à Motorsport.com. Ses progrès depuis ses débuts, ses espoirs pour la saison à venir, la fin du règne de Hamilton... il s'est confié sur ces sujets en détail.

Formule 1
8 avr. 2021
Quand la carrière d'un pilote de F1 ne dura que 800 mètres Prime

Quand la carrière d'un pilote de F1 ne dura que 800 mètres

Les débuts en Formule 1 de Nikita Mazepin, à Bahreïn, n'ont duré que quelques mètres, mais une saison complète l'attend grâce à ses soutiens financiers. En 1993, Marco Apicella n'a, lui, été pilote de Grand Prix que pendant 800 mètres. Voici son histoire.

Formule 1
7 avr. 2021