Ferrari vise la deuxième place mais va poursuivre ses tests en EL1

Carlos Sainz a indiqué que Ferrari continuerait à expérimenter en EL1 jusqu'à la fin de la saison, bien que l'équipe italienne soit engagée dans une lutte avec Mercedes et Aston Martin pour la deuxième place du championnat constructeurs.

Carlos Sainz, Ferrari SF-23

Alors que la seconde moitié de la saison 2023 de Formule 1 vient de débuter, les équipes ont d'ores et déjà commencé à travailler sur leur F1 2024. À ce sujet, Ferrari a récemment révélé que sa future monoplace serait "très différente" de la version 2023, surclassée par Red Bull et aujourd'hui malmenée par Aston Martin, Mercedes et McLaren.

Et dans le cadre du développement de sa prochaine F1, le Cheval Cabré a revu ses week-ends de Grand Prix en se consacrant durant la première séance d'essais libres à diverses expérimentations sur la SF-23. Or cela a pour conséquence de priver l'écurie d'une heure de roulage pour peaufiner les réglages spécifiques au circuit sur lequel elle se trouve, et donc de potentiellement voir ses adversaires directs prendre le dessus.

Mais en dépit du contexte de la lutte pour la deuxième place, objectif de la Scuderia et actuellement détenue par Mercedes, qui compte 54 points d'avance sur le Cheval cabré, Carlos Sainz estime que se concentrer sur 2024 est la bonne décision pour son équipe.

"Comprenez-moi bien, il y a encore un championnat constructeurs à disputer face à Mercedes et Aston Martin", a indiqué l'Espagnol, interrogé par Motorsport.com. "Nous continuons à croire que nous pouvons terminer devant [ces équipes] si nous faisons un travail parfait, mais il y a aussi le fait que nous devons utiliser ces séances d'essais pour continuer à essayer des choses."

"Je pense que nous comprenons parfaitement ce que nous attendons de la voiture de l'année prochaine, où nous voulons la placer et les caractéristiques que nous voulons qu'elle ait."

"Une autre question est de savoir si nous pouvons y parvenir pleinement ou non. Actuellement, nous nous concentrons pleinement sur le simulateur, la soufflerie et les essais libres, en prenant le temps de continuer à tester certaines choses afin de nous assurer que nous avons tout couvert pour la voiture de l'année prochaine. Il y a aussi des circuits très spécifiques où cela ne vaut pas la peine [de tester] et d'autres circuits où l'on peut clairement apprendre beaucoup."

Carlos Sainz, Ferrari

Carlos Sainz, Ferrari

Sainz et son coéquipier Charles Leclerc disposeront d'un nouveau châssis et d'un nouveau train arrière en 2024, Ferrari ayant décidé d'effectuer des changements radicaux pour éliminer les problèmes de tenue de route qui handicapent les pilotes cette saison. En outre, la faiblesse de la SF-23 en matière d'appui augmente l'usure des pneus et affecte la confiance des pilotes.

Mais Sainz a également mis en garde son équipe : Ferrari ne peut réaliser que des progrès limités avec ses tests en EL1. Le développement plus poussé dans l'usine de Maranello a, selon lui, permis d'aller davantage de l'avant.

"Au final, les meilleurs outils restent les simulations, le simulateur, la soufflerie", a ajouté l'Espagnol. "Sur la piste, on met seulement les pièces qui, selon nous, vont améliorer les choses, mais il est très difficile de mesurer les choses."

"Nous sommes toujours sur un pneu différent lors des essais libres, passant d'un medium à un tendre, et cela masque complètement les tests que nous pourrions faire. Nous devons faire entièrement confiance à notre processus, à nos simulations et aux retours des pilotes. Lorsque nous pilotons, ce dont nous avons besoin pour l'année prochaine est clair comme de l'eau de roche. Nous devons maintenant voir si nous pouvons tout mettre bout à bout et produire une meilleure voiture."

Avec Filip Cleeren

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article

Voir aussi :

Article précédent Ferrari met au clair l'attribution des responsabilités techniques
Article suivant Russell a fini d'essayer de "réinventer la roue"

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France