Gasly veut se battre pour le titre mondial avec Red Bull

Le pilote français admet réaliser "un rêve" en rejoignant l'écurie Red Bull Racing à compter de la saison 2019. Il y remplacera Daniel Ricciardo.

Gasly veut se battre pour le titre mondial avec Red Bull
Pierre Gasly, Scuderia Toro Rosso
Max Verstappen, Red Bull Racing RB14, devanr Pierre Gasly, Toro Rosso STR13
Pierre Gasly, Toro Rosso STR13, au stand
Pierre Gasly, Toro Rosso STR13, devant Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB14
Le casque de Pierre Gasly, Toro Rosso
Pierre Gasly, Toro Rosso STR13 arrive sur la grille
Pierre Gasly, Scuderia Toro Rosso
Pierre Gasly, Toro Rosso
Pierre Gasly, Toro Rosso STR13, sort du garage
Pierre Gasly, Scuderia Toro Rosso
Pierre Gasly, Toro Rosso STR13

Officialisé chez Red Bull Racing pour la saison 2019, Pierre Gasly confirme la capacité de la firme autrichienne à faire progresser ses jeunes pilotes à travers son programme interne. Si le vivier est critiqué ces derniers mois car beaucoup considèrent qu'il s'assèche quelque peu, le pilote français confirme pour le moment le bon fonctionnement de la pyramide, dont il est le dernier élément en date à atteindre le sommet.

Tandis que Carlos Sainz a patienté chez Toro Rosso en vain, avant d'être prêté chez Renault puis de devoir finalement opter pour McLaren, Pierre Gasly a vu les planètes s'aligner à une vitesse folle. Le Normand bénéficie il est vrai de circonstances favorables, suite au départ surprise de Daniel Ricciardo pour Renault.

Lire aussi :

Passé par la F4 française via l'Autosport Academy, Gasly a ensuite fait ses armes en Formule Renault 2.0, où il a remporté le titre en 2013. Après avoir intégré le Red Bull Junior Team, il a poursuivi son ascension en Formule Renault 3.5 puis en GP2, remportant le titre dans l'antichambre de la F1 en 2016.

"Red Bull a toujours été en quête de titres"

Dans l'attente d'une place de titulaire, il a rongé son frein en 2017 tout en participant au championnat japonais de Super Formula, où le titre lui a finalement échappé pour un demi-point. Titularisé chez Toro Rosso cette année, le voici récompensé de ses bons résultats malgré une monoplace aux performances parfois limitées, mais au volant de laquelle il a jusqu'ici dominé son coéquipier Brendon Hartley.

"Être récompensé d'un volant chez Aston Martin Red Bull Racing à partir de 2019 est un rêve qui se réalise pour moi", commente Pierre Gasly. "Je suis très excité de rejoindre ce top team. Courir pour cette équipe a été mon rêve depuis mon entrée dans le programme de jeunes pilotes de Red Bull en 2013, et cette incroyable opportunité est une nouvelle étape dans mon ambition de remporter des Grands Prix et de me battre pour le championnat du monde. Red Bull a toujours été en quête de titres ou de victoires, et c'est ce que je veux. Je suis vraiment un compétiteur et quand je fais quelque chose, c'est toujours afin de me battre pour ce qu'il y a de mieux et pour les meilleures places."

La tête sur les épaules, Gasly ne s'emballe pas pour autant, alors que la principale inconnue concernant Red Bull se situera du côté de la motorisation Honda en 2019, dont les énormes progrès sont espérés mais difficilement quantifiables à ce jour. Un moteur qu'il a toutefois la chance de bien connaître chez Toro Rosso, avec qui il entend avant tout bien conclure sa campagne 2018.

"Aussi immensément excitant soit ce moment, j'ai pleinement conscience du challenge que représente cette opportunité spéciale pour moi, et des attentes auxquelles se confronte tout pilote chez Red Bull Racing", souligne-t-il. "J'espère répondre à la confiance que Dietrich Mateschitz, Christian Horner et le Dr Helmut Marko ont placée en moi."

"La première phase en cela est de continuer à pousser pour atteindre la performance ultime et les meilleurs résultats que je puisse obtenir en 2018 pour mon équipe, la Scuderia Toro Rosso. Je souhaite remercier Franz Tost, et tout le monde chez Toro Rosso ainsi qu'à l'usine de Faenza, pour m'avoir donné l'opportunité en or de courir en Formule 1 et pour leur investissement et leur soutien incroyables, sur lesquels je sais que je peux continuer à compter pour le reste de la saison. Je vais maintenant me concentrer pour faire tout ce que je peux afin de leur offrir une saison à fêter."

partages
commentaires
Officiel - Pierre Gasly signe chez Red Bull pour 2019

Article précédent

Officiel - Pierre Gasly signe chez Red Bull pour 2019

Article suivant

Kubica : La voiture difficile a changé mon rôle chez Williams

Kubica : La voiture difficile a changé mon rôle chez Williams
Charger les commentaires
Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison Prime

Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison

Il y a trente ans, Michael Schumacher réalisait des débuts étincelants en F1 à Spa, avec Jordan, avant de rapidement rejoindre Benetton pour le Grand Prix d'Italie. Ce transfert allait mener l'Allemand à sa première victoire un an plus tard et poser les bases de son ascension vers le titre, qu'il décrocherait en 1994.

Formule 1
14 sept. 2021
Les notes du Grand Prix d'Italie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Italie 2021

Après le Grand Prix d'Italie, quatorzième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
13 sept. 2021
La culture de Red Bull, un poids dans sa politique Prime

La culture de Red Bull, un poids dans sa politique

La stratégie par défaut de Red Bull, qui consiste à provoquer des réactions sur les réseaux sociaux chaque fois qu'elle ne parvient pas à obtenir ce qu'elle veut, fait beaucoup de bruit, mais n'a pas vraiment généré de résultats positifs pour l'équipe. Il est temps d'essayer une meilleure tactique.

Formule 1
12 sept. 2021
Monza, la fin tragique de Ronnie Peterson Prime

Monza, la fin tragique de Ronnie Peterson

Le Grand Prix d'Italie, à Monza, résonne aussi comme un rappel dramatique de l'accident qui fut fatal à Ronnie Peterson. C'était le 11 septembre 1978, il y a 43 ans.

Formule 1
11 sept. 2021
Comment le nouveau carter de boîte Ferrari améliore son aéro Prime

Comment le nouveau carter de boîte Ferrari améliore son aéro

La saison 2021 de la Formule 1 a posé des défis sans précédent aux équipes, car l'impact de la pandémie de COVID-19 les a empêchées de produire des voitures entièrement nouvelles.

Formule 1
10 sept. 2021
Zandvoort, source d'inspiration pour l'avenir des circuits Prime

Zandvoort, source d'inspiration pour l'avenir des circuits

Les virages inclinés de Zandvoort, qui ont ajouté de l'intrigue à un circuit serré et sinueux, ainsi que les bacs à gravier, ont été les stars du Grand Prix des Pays-Bas. Bien qu'il ne s'agisse pas d'un nouveau concept pour les circuits, il pourrait inspirer d'autres pistes sur la façon de pimenter leurs propres épreuves.

Formule 1
9 sept. 2021
Pourquoi Alfa Romeo a choisi Bottas comme leader Prime

Pourquoi Alfa Romeo a choisi Bottas comme leader

Valtteri Bottas a beau avoir perdu son baquet chez Mercedes, sa carrière en Formule 1 ne va pas s'arrêter là. La victoire va s'éloigner, mais le Finlandais va pouvoir se dédier à un nouveau projet passionnant où il va prendre de l'envergure : celui d'Alfa Romeo Racing, dont le directeur Frédéric Vasseur nous explique le rôle que va jouer son nouveau pilote.

Formule 1
7 sept. 2021