Formule 1
C
GP d'Émilie-Romagne
18 avr.
Course dans
41 jours
C
GP du Portugal
30 avr.
Prochain événement dans
52 jours
09 mai
Prochain événement dans
58 jours
C
GP du Canada
13 juin
Course dans
97 jours
C
GP d'Autriche
04 juil.
Prochain événement dans
114 jours
C
GP de Grande-Bretagne
18 juil.
Course dans
132 jours
C
GP de Hongrie
01 août
Course dans
146 jours
C
GP de Belgique
29 août
Course dans
174 jours
C
GP des Pays-Bas
05 sept.
Course dans
181 jours
12 sept.
Course dans
188 jours
C
GP de Russie
26 sept.
Course dans
202 jours
C
GP de Singapour
03 oct.
Prochain événement dans
205 jours
10 oct.
Course dans
216 jours
C
GP des États-Unis
24 oct.
Course dans
230 jours
C
GP de Mexico
31 oct.
Course dans
237 jours
07 nov.
Course dans
244 jours

Russell : C'est le camp Pérez qui alimente les rumeurs

Alors que sa place chez Williams paraît fragilisée, George Russell affirme sa confiance quant à sa présence sur la grille de départ en 2021.

Russell : C'est le camp Pérez qui alimente les rumeurs

George Russell a débarqué en Formule 1 en 2019 après deux titres consécutifs en GP3 et en F2, signant un contrat de trois ans avec l'écurie Williams. Cet accord porte donc jusqu'à la fin de la saison 2021, mais malgré des performances impressionnantes de sa part, le rachat de l'équipe britannique et la présence de l'expérimenté et performant Sergio Pérez sur le marché des transferts semblent avoir changé la donne.

Des rumeurs insistantes semblent placer Pérez dans le baquet de Russell pour l'an prochain si le Mexicain n'obtient pas le second volant Red Bull. Or, certains propos alimentent ces bruits de couloir : vendredi, le nouveau directeur d'équipe Simon Roberts a refusé de reconfirmer le duo de pilotes 2021, tandis que Toto Wolff, à la tête de Mercedes AMG F1 (dont Russell est le protégé), s'est déclaré samedi ouvert à un poste de réserviste avec les Flèches d'Argent pour son poulain.

Lire aussi :

Russell, lui, est catégorique : "Rien n'a changé. En ce qui me concerne, j'essaie de m'exprimer en piste. Et comme je l'ai dit auparavant, je ne suis pas inquiet pour l'an prochain. Je sais que Mercedes et Toto me soutiennent. Ils me l'ont dit. Toto lui-même me l'a dit, et je lui fais complètement confiance."

"Toute cette spéculation a probablement été engendrée par le camp Pérez, qui essaie de mettre la pression aux autres écuries plus loin sur la grille, potentiellement pour un baquet Red Bull. C'est ce que j'en pense. Comme je l'ai dit, j'ai un contrat, je n'ai pas de raison de m'inquiéter, et je suis là pour me concentrer sur mon travail."

Sergio Perez, Racing Point RP20, George Russell, Williams FW43

Russell s'est entretenu avec les dirigeants de Williams et affirme avoir été rassuré par cette conversation. "Ils ont dit qu'ils ne savaient pas du tout d'où venaient ces rumeurs", indique-t-il. "Ils m'ont dit de ne pas m'inquiéter, que tout irait bien. Nous avons eu une petite discussion à ce sujet, puis avons parlé du reste de l'année et de la transition vers l'an prochain, ainsi que de la manière dont nous allons tirer l'équipe davantage vers le haut, ce qui me suffit."

L'Anglais de 22 ans a également fait part de scepticisme quant à l'éventualité d'un rôle de pilote de réserve chez Mercedes, affirmant que Toto Wolff ne lui a pas (encore) proposé cette option : "Non, nous n'avons pas parlé de plan B. Il m'a dit 'écoute, tu peux compter sur moi', et il m'a dit 'tu seras sur la grille l'an prochain, ne t'inquiète pas'."

Bref, Russell est confiant. "Comme je l'ai dit, tout ira bien. Je dirais que ce sera clarifié à 100% du point de vue de l'équipe, probablement d'ici la fin de la semaine prochaine [cette semaine, ndlr]", prédit-il, avant d'ajouter quelques instants plus tard : "Comme je l'ai dit, j'ai un contrat, et je serai sur la grille l'an prochain, je suis très confiant à ce sujet. Je pense qu'il faudrait qu'il se passe quelque chose de considérable dans les semaines à venir pour que quelque chose change."

Russell "mitigé" face à la transformation de Haas

Nous avons par ailleurs mentionné auprès du pilote Williams l'importance des pilotes payants, qui a coûté leur baquet à Romain Grosjean et à Kevin Magnussen chez Haas pour 2021 : il paraît presque acquis que l'équipe américaine va faire appel au très aisé Nikita Mazepin et à un pilote de la Ferrari Driver Academy, Mick Schumacher étant en pole position devant Callum Ilott. C'est cette même quête de budget qui pourrait coûter son baquet à Russell si son écurie décidait finalement de faire appel à Pérez.

"Je suis mitigé, à vrai dire", déclare l'intéressé. "De nombreux emplois sont en jeu dans ces écuries-là [telles que Haas]. La Formule 1 a besoin de sponsors pour financer nos courses, et je pense que le modèle de la Formule 1 va s'adapter dans les années à venir, avec la réglementation financière pour l'an prochain et tout le reste. Je pense que notre sport sera bien plus stable à l'avenir."

"Bref, ce sera intéressant de voir ce qui va se passer chez Haas. J'ai vu les rumeurs, j'ai vu qui ils vont apparemment mettre dans la voiture. En fin de compte, je pense qu'ils ont tous deux fait du très bon travail cette année en Formule 2 et méritent une place sur la grille."

Propos recueillis par Erwin Jaeggi

partages
commentaires

Voir aussi :

Calendrier 2021 et COVID-19 : l'option optimiste ou réaliste ?

Article précédent

Calendrier 2021 et COVID-19 : l'option optimiste ou réaliste ?

Article suivant

Norris : "Stroll ne semble pas apprendre de ce qu'il fait"

Norris : "Stroll ne semble pas apprendre de ce qu'il fait"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Sergio Pérez , George Russell
Équipes Williams , Haas F1 Team
Auteur Benjamin Vinel
Pourquoi l'Aston Martin est plus qu'une "Mercedes verte" Prime

Pourquoi l'Aston Martin est plus qu'une "Mercedes verte"

Le lancement de la nouvelle Formule 1 d'Aston Martin était l'un des événements les plus attendus de l'intersaison, les fans se demandant quel serait le look de l'AMR21.

Les évolutions Williams qui pourraient inverser la tendance Prime

Les évolutions Williams qui pourraient inverser la tendance

Après avoir produit une voiture en progrès mais manqué les points l'an passé, Williams débute l'ère Dorilton Capital avec la FW43B et avec comme objectif de grimper dans la hiérarchie de la F1 dès 2021.

Formule 1
6 mars 2021
Aston Martin : plus qu'une livrée verte, une structure à la Ferrari Prime

Aston Martin : plus qu'une livrée verte, une structure à la Ferrari

La présentation de l'Aston Martin était sans doute la plus attendue cette saison, alors que les nombreux changements apportés à l'équipe s'étendent bien au-delà d'un simple travail de peinture sur la livrée. Mais il est vrai que l'équipe n'aura pas à opérer un redémarrage et peut construire sur de solides fondations.

Formule 1
4 mars 2021
Les approximations qu'Ocon devra éviter avec Alpine et Alonso Prime

Les approximations qu'Ocon devra éviter avec Alpine et Alonso

Depuis son retour en F1, Esteban Ocon a connu une période difficile. De nouveaux défis l'attendent, puisqu'il a été rejoint par le double Champion du monde Fernando Alonso dans la nouvelle équipe Alpine. STUART CODLING établit une feuille de route à suivre pour franchir ce cap avec succès.

Formule 1
3 mars 2021
L'évolution récente des volants de Formule 1 Prime

L'évolution récente des volants de Formule 1

Les volants de Formule 1 ont drastiquement changé au fil des années, les pilotes disposant désormais de plus de contrôle, ce qui leur permet d'apporter les changements les plus subtils et de prendre l'avantage sur leurs rivaux.

Formule 1
2 mars 2021
L'impact qu'ont déjà les nouveaux investisseurs de McLaren Prime

L'impact qu'ont déjà les nouveaux investisseurs de McLaren

L'accord conclu par McLaren avec MSP Sports Capital l'an dernier non seulement aide l'écurie à financer la rénovation de ses infrastructures, ce dont elle avait bien besoin, mais est également un signe de l'avenir de la Formule 1.

Formule 1
1 mars 2021
La F1 à quatre roues directrices qui a failli rouler en Grand Prix Prime

La F1 à quatre roues directrices qui a failli rouler en Grand Prix

Pour la beauté du geste avant l'interdiction définitive de nombreuses aides en 1994, Benetton voulait faire rouler en Grand Prix sa B193C en fin de saison 1993, ce qui aurait fait d'elle la première voiture à quatre roues directrices à prendre un départ en F1...

Formule 1
28 févr. 2021
Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance Prime

Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance

Revenant dans la catégorie reine de l'Endurance après 50 années d'absence, Ferrari va s'engager en catégorie "Le Mans Hypercar" en 2023. La marque italienne dément tout lien avec le plafond de dépenses de la F1, mais il ne s'agit assurément pas d'une coïncidence...

WEC
28 févr. 2021