Russell : C'est le camp Pérez qui alimente les rumeurs

Alors que sa place chez Williams paraît fragilisée, George Russell affirme sa confiance quant à sa présence sur la grille de départ en 2021.

Russell : C'est le camp Pérez qui alimente les rumeurs
Charger le lecteur audio

George Russell a débarqué en Formule 1 en 2019 après deux titres consécutifs en GP3 et en F2, signant un contrat de trois ans avec l'écurie Williams. Cet accord porte donc jusqu'à la fin de la saison 2021, mais malgré des performances impressionnantes de sa part, le rachat de l'équipe britannique et la présence de l'expérimenté et performant Sergio Pérez sur le marché des transferts semblent avoir changé la donne.

Des rumeurs insistantes semblent placer Pérez dans le baquet de Russell pour l'an prochain si le Mexicain n'obtient pas le second volant Red Bull. Or, certains propos alimentent ces bruits de couloir : vendredi, le nouveau directeur d'équipe Simon Roberts a refusé de reconfirmer le duo de pilotes 2021, tandis que Toto Wolff, à la tête de Mercedes AMG F1 (dont Russell est le protégé), s'est déclaré samedi ouvert à un poste de réserviste avec les Flèches d'Argent pour son poulain.

Lire aussi :

Russell, lui, est catégorique : "Rien n'a changé. En ce qui me concerne, j'essaie de m'exprimer en piste. Et comme je l'ai dit auparavant, je ne suis pas inquiet pour l'an prochain. Je sais que Mercedes et Toto me soutiennent. Ils me l'ont dit. Toto lui-même me l'a dit, et je lui fais complètement confiance."

"Toute cette spéculation a probablement été engendrée par le camp Pérez, qui essaie de mettre la pression aux autres écuries plus loin sur la grille, potentiellement pour un baquet Red Bull. C'est ce que j'en pense. Comme je l'ai dit, j'ai un contrat, je n'ai pas de raison de m'inquiéter, et je suis là pour me concentrer sur mon travail."

Sergio Perez, Racing Point RP20, George Russell, Williams FW43

Russell s'est entretenu avec les dirigeants de Williams et affirme avoir été rassuré par cette conversation. "Ils ont dit qu'ils ne savaient pas du tout d'où venaient ces rumeurs", indique-t-il. "Ils m'ont dit de ne pas m'inquiéter, que tout irait bien. Nous avons eu une petite discussion à ce sujet, puis avons parlé du reste de l'année et de la transition vers l'an prochain, ainsi que de la manière dont nous allons tirer l'équipe davantage vers le haut, ce qui me suffit."

L'Anglais de 22 ans a également fait part de scepticisme quant à l'éventualité d'un rôle de pilote de réserve chez Mercedes, affirmant que Toto Wolff ne lui a pas (encore) proposé cette option : "Non, nous n'avons pas parlé de plan B. Il m'a dit 'écoute, tu peux compter sur moi', et il m'a dit 'tu seras sur la grille l'an prochain, ne t'inquiète pas'."

Bref, Russell est confiant. "Comme je l'ai dit, tout ira bien. Je dirais que ce sera clarifié à 100% du point de vue de l'équipe, probablement d'ici la fin de la semaine prochaine [cette semaine, ndlr]", prédit-il, avant d'ajouter quelques instants plus tard : "Comme je l'ai dit, j'ai un contrat, et je serai sur la grille l'an prochain, je suis très confiant à ce sujet. Je pense qu'il faudrait qu'il se passe quelque chose de considérable dans les semaines à venir pour que quelque chose change."

Russell "mitigé" face à la transformation de Haas

Nous avons par ailleurs mentionné auprès du pilote Williams l'importance des pilotes payants, qui a coûté leur baquet à Romain Grosjean et à Kevin Magnussen chez Haas pour 2021 : il paraît presque acquis que l'équipe américaine va faire appel au très aisé Nikita Mazepin et à un pilote de la Ferrari Driver Academy, Mick Schumacher étant en pole position devant Callum Ilott. C'est cette même quête de budget qui pourrait coûter son baquet à Russell si son écurie décidait finalement de faire appel à Pérez.

"Je suis mitigé, à vrai dire", déclare l'intéressé. "De nombreux emplois sont en jeu dans ces écuries-là [telles que Haas]. La Formule 1 a besoin de sponsors pour financer nos courses, et je pense que le modèle de la Formule 1 va s'adapter dans les années à venir, avec la réglementation financière pour l'an prochain et tout le reste. Je pense que notre sport sera bien plus stable à l'avenir."

"Bref, ce sera intéressant de voir ce qui va se passer chez Haas. J'ai vu les rumeurs, j'ai vu qui ils vont apparemment mettre dans la voiture. En fin de compte, je pense qu'ils ont tous deux fait du très bon travail cette année en Formule 2 et méritent une place sur la grille."

Propos recueillis par Erwin Jaeggi

partages
commentaires

Voir aussi :

Calendrier 2021 et COVID-19 : l'option optimiste ou réaliste ?
Article précédent

Calendrier 2021 et COVID-19 : l'option optimiste ou réaliste ?

Article suivant

Norris : "Stroll ne semble pas apprendre de ce qu'il fait"

Norris : "Stroll ne semble pas apprendre de ce qu'il fait"