Le gouvernement autrichien ouvert au maintien du Grand Prix

Le gouvernement autrichien assure ne pas vouloir se "mettre en travers" du maintien du Grand Prix d'Autriche, à condition que celui-ci se déroule à huis clos et puisse respecter les règles mises en place dans le pays.

Le gouvernement autrichien ouvert au maintien du Grand Prix

Tandis que le Grand Prix de France est sous la menace directe d'un report ou d'une annulation suite aux annonces gouvernementales de lundi soir, l'avenir de l'épreuve suivante figurant au calendrier est également discuté. Programmé le premier week-end de juillet, le Grand Prix d'Autriche pourrait devenir la manche d'ouverture de la saison 2020, bien que l'incertitude règne toujours quant au calendrier alternatif que la F1 parviendra ou non à mettre en place.

La semaine dernière, Ross Brawn a dessiné les contours et les conditions nécessaires pour lancer la saison dès juillet en Europe, évoquant la perspective d'événement à huis clos. Cette possibilité semble bel et bien exister en Autriche, où un point a été fait ce mercredi sur la situation. 

Lire aussi :

En Autriche, le confinement décidé pour faire face à la propagation du COVID-19 est assoupli depuis mardi, notamment avec la réouverture de certains commerces et services. Lors d'une conférence de presse organisée à Vienne, le Vice-chancelier et ministre des Sports a été directement interrogé sur les chances de maintien du Grand Prix national. "Je voudrais juste dire ceci au sujet d'une course sans spectateurs : nous ne voulons pas nous mettre en travers", a annoncé Werner Kogler avant de développer son propos. 

"C'est une situation complètement différente de celles des matchs dans un stade", a-t-il expliqué. "Les règles de distanciation sociale devraient être respectées de la même manière, bien sûr. Mais ça paraît possible d'après ce que m'ont dit les associations concernées. Je ne veux pas cacher le fait que je suis en contact avec le gouverneur de Styrie à ce sujet, car [la course se déroule] à Spielberg."

"En définitive, les fédérations sportives doivent décider elles-mêmes. J'étais également en contact avec Helmut Marko, qui pour sa part joue un rôle de correspondant chez Red Bull et a fait office de médiateur. Je lui ai dit ce qui suit, et je tiens à l'honorer : nous suivrons toutes les recommandations des associations de sports mécaniques compétentes de manière à ce qu'ils puissent voir si c'est possible ou non."

Pas d'exceptions pour le moment

Le vice-Chancelier a tenu à préciser que les règles de distanciation sociale ne seraient pas l'unique point clé pour décider du maintien ou non de l'épreuve, mais que cela dépendrait aussi des restrictions liées aux entrées et sorties dans les différents pays. Werner Kogler a ainsi rappelé que la F1 était "un convoi international dans le meilleur sens du terme"

"Je ne veux pas devancer le besoin d'une exemption ici ou là", a-t-il ajouté. "C'est qu'en principe, cela sera lié à la quarantaine ou aux certificats médicaux, qui sont aussi une possibilité. Sur le principe, la Formule 1 elle-même m'a dit que, de ce point de vue, ça pourrait fonctionner, même si une personne est d'abord mise en quarantaine. Mais je ne veux pas interférer là-dedans, je veux juste savoir que les règles existantes sont appliquées. Et je ne veux pas anticiper le fait que des dérogations seraient légitimes ou justifiées, ni dans quelle mesure elles le seraient."

"Ce qui est important pour nous, c'est que la distanciation sociale s'applique", a-t-il conclu. "Et à un moment donné, bien sûr, il y aura aussi la question des gens dans ce convoi."

Avec Maria Reyer  

partages
commentaires
Jeu F1 2020 : une date de sortie et des nouveautés

Article précédent

Jeu F1 2020 : une date de sortie et des nouveautés

Article suivant

Seidl : Le coronavirus est "le dernier avertissement" pour la F1

Seidl : Le coronavirus est "le dernier avertissement" pour la F1
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP d'Autriche
Lieu Red Bull Ring
Auteur Basile Davoine
Alonso : "Je suis content de tout ce que je vois en F1" Prime

Alonso : "Je suis content de tout ce que je vois en F1"

Lors d'une table ronde en petit comité en marge du Grand Prix du Portugal, Fernando Alonso a évoqué son retour en Formule 1, l'avenir de la catégorie reine et son évolution depuis ses débuts en 2001, entre autres. Entretien.

Pourquoi McLaren souhaite changer la façon de voter en F1 Prime

Pourquoi McLaren souhaite changer la façon de voter en F1

La semaine dernière, Zak Brown, PDG de McLaren, a écrit une lettre ouverte dans laquelle il expose en détail ses idées sur la direction que prend la Formule 1.

Les subtiles évolutions qui maintiennent Red Bull dans le coup Prime

Les subtiles évolutions qui maintiennent Red Bull dans le coup

Au Portugal, Red Bull n’a pas été à la hauteur de Mercedes. Pourtant, le résultat du Grand Prix ne reflète pas le potentiel de l’écurie. Avec de nouvelles évolutions apportées, Red Bull affiche de belles promesses pour le reste d’une saison qui s’annonce bien plus indécise que les précédentes.

Formule 1
4 mai 2021
Les notes du Grand Prix du Portugal 2021 Prime

Les notes du Grand Prix du Portugal 2021

Lewis Hamilton s'est imposé pour la deuxième fois de la saison 2021. Après le Grand Prix du Portugal, troisième manche du championnat, voici les notes attribuées aux pilotes.

Formule 1
3 mai 2021
Les données qui laissent Red Bull et Mercedes dans le doute à Portimão Prime

Les données qui laissent Red Bull et Mercedes dans le doute à Portimão

Lewis Hamilton a terminé en tête de la cruciale séance d'EL2 ce vendredi au Portugal, mais l'équipe Mercedes n'est pas certaine d'avoir l'avantage sur Red Bull. Les températures fraîches et le vent, combinés à la surface glissante du circuit de l'Algarve, offrent aux pilotes des conditions difficiles en termes de réglages et de chauffe des gommes, et tout reste à jouer.

Formule 1
1 mai 2021
Les problèmes que la F1 devra affronter avec ses Qualifications Sprint Prime

Les problèmes que la F1 devra affronter avec ses Qualifications Sprint

Annoncées en début de semaine, les Qualifications Sprint, qui seront organisées lors de trois Grands Prix en 2021, ont reçu un accueil mitigé, entre excitation et scepticisme. Mais avant de savoir quel camp aura raison, la Formule 1 doit établir ses critères de réussite pour justifier la mise en place de ce format de manière plus permanente.

Formule 1
29 avr. 2021
Le crash à un million d'euros qui met Mercedes dans l'embarras Prime

Le crash à un million d'euros qui met Mercedes dans l'embarras

Après un GP d'Émilie-Romagne en demi-teinte pour Mercedes, la principale frustration de Toto Wolff, directeur d'équipe, concerne l'accident de Valtteri Bottas et George Russell.

Formule 1
25 avr. 2021
Imola, un test "brutal" pour les pilotes ayant changé d'écurie Prime

Imola, un test "brutal" pour les pilotes ayant changé d'écurie

Cet hiver a vu de nombreux pilotes changer d'écurie. Avec un deuxième Grand Prix organisé sur le circuit piégeur d'Imola, ces pilotes sont revenus sur leur courbe d'apprentissage et le temps nécessaire pour s'adapter à leurs nouvelles montures.

Formule 1
21 avr. 2021