Le Grand Prix d'Imola se tiendra finalement à huis clos

Alors qu'il devait accueillir du public, le Grand Prix d'Émilie-Romagne se tiendra finalement sans spectateurs, sur décision des autorités politiques.

Le Grand Prix d'Imola se tiendra finalement à huis clos

La troisième des dernières manches du calendrier 2020 de la Formule 1 à se tenir en Italie aura lieu à huis clos. 13'000 spectateurs étaient prévus sur le circuit d'Imola mais la résurgence de l'épidémie de COVID-19 à l'occasion de l'entrée dans l'automne a provoqué une volte-face du gouvernement italien qui a ordonné l'interdiction au public de tous les événements et lieux sportifs.

Les autorités locales, ainsi que les organisateurs, espéraient pouvoir encore sauver les nombreuses places déjà vendues mais aucune exception ne sera faite. "Nous avions espéré accueillir les fans lors de la course ce week-end, mais nous comprenons et respectons totalement la décision prise par les autorités", a déclaré pour Motorsport.com un porte-parole de l'épreuve. "Nous espérons que nos fans profiteront quand même de la course depuis chez eux."

Lire aussi :

Le circuit avait adopté pour la mise en place du public dans le cadre de la crise sanitaire un système de "tribunes pétales", une sorte de microcosme de 1000 personnes maximum par tribune, avec des accès et des zones exclusivement réservées aux spectateurs de ces tribunes, ainsi qu'un espacement calculé afin de permettre la distanciation physique tout en maintenant l'obligation de porter des masques.

La présence de grands écrans à chaque tribune aurait également permis de pouvoir suivre sans problème l'intégralité de l'épreuve depuis sa place assise. Ce système devait aussi permettre de se restaurer, de boire et d'utiliser les toilettes au sein de ce microcosme, pour empêcher tout croisement entre spectateurs venant de tribunes différentes.

Le Grand Prix d'Émilie-Romagne est la dernière épreuve de la saison 2020 à se tenir en Europe occidentale. Cette partie du monde fait face depuis plusieurs semaines à une situation sanitaire qui s'est empirée après l'embellie estivale et les mesures sanitaires se multiplient pour tenter de contenir la progression de la pandémie tout en maintenant au mieux une activité, notamment du côté des sports professionnels.

La prochaine destination de la F1 sera la Turquie dans deux semaines, où là aussi il a été décidé que le GP aurait lieu sans public, avant une triple manche au Moyen-Orient à cheval sur les mois de novembre et de décembre, dans un environnement théoriquement plus aisé à contrôler du côté de Bahreïn et d'Abu Dhabi. Bien entendu, l'évolution globale de la situation autour du COVID-19 reste à surveiller, notamment en cas de durcissement des restrictions liées aux voyages.

partages
commentaires

Voir aussi :

Pierre Gasly sera pilote AlphaTauri en 2021

Article précédent

Pierre Gasly sera pilote AlphaTauri en 2021

Article suivant

Rosberg : L’Extreme E réunit Hamilton et moi pour la bonne cause

Rosberg : L’Extreme E réunit Hamilton et moi pour la bonne cause
Charger les commentaires
Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation Prime

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation

Lewis Hamilton a répondu aux articles le disant "furieux" contre Mercedes après des échanges radio houleux lors du Grand Prix de Turquie. Une mise au point qui rappelle à quel point les extraits radio diffusés en F1 peuvent aussi bien éclairer que déformer une situation réelle.

Formule 1
14 oct. 2021
Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés" Prime

Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés"

Près de quinze ans après son arrivée en Formule 1, Sebastian Vettel a bien changé. Le quadruple Champion du monde n'hésite plus à défendre les causes qui lui tiennent à cœur, telle la protection de l'environnement et des personnes LGBT. Quel avenir aura-t-il à son départ de la Formule 1 ? Le pilote Aston Martin s'est confié à plusieurs médias, dont Motorsport.com Italie.

Formule 1
13 oct. 2021
Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1 Prime

Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1

Les arrêts au stand en Formule 1 sont un mélange à vitesse accélérée de haute technologie et de performance humaine. Pat Symonds nous décrit comment cette science des gains marginaux rend les arrêts si rapides.

Formule 1
12 oct. 2021
Les notes du Grand Prix de Turquie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Turquie 2021

Après le Grand Prix de Turquie, seizième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
11 oct. 2021
Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît Prime

Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît

Mercedes et Lewis Hamilton ont dominé la première journée du Grand Prix de Turquie 2021, sur la surface grandement améliorée du circuit d'Istanbul. Mais la position de l'équipe n'est pas tout à fait ce qu'elle semble être. Voici pourquoi.

Formule 1
9 oct. 2021
Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1 Prime

Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1

La promesse de Liberty Media selon laquelle toute nouvelle course s'ajoutant au calendrier doit apporter une valeur ajoutée aux fans, aux équipes et à la Formule 1 en général a été remise en question par de multiples facteurs, découlant tous de la pandémie de COVID-19. Mais avec un œil sur le bilan comptable, la F1 va-t-elle à l'encontre de ses promesses avec ses récents projets ?

Formule 1
8 oct. 2021
Pourquoi Pérez n'a pas à s'inquiéter de ses récentes performances Prime

Pourquoi Pérez n'a pas à s'inquiéter de ses récentes performances

Les dernières courses ont été difficiles pour Sergio Pérez. Le pilote Red Bull n'a récolté que 16 points depuis le Grand Prix de Grande-Bretagne en juillet, et les chances de l'équipe de remporter le championnat des constructeurs ont été compromises. Pourtant, le Mexicain reste optimiste et pense qu'il a tous les outils nécessaires pour améliorer ses performances.

Formule 1
5 oct. 2021
Comment la F1 peut justifier ses quatre courses au Moyen-Orient Prime

Comment la F1 peut justifier ses quatre courses au Moyen-Orient

L'annonce de l'arrivée du Qatar en Formule 1 et de sa présence sur le long terme a montré que le Moyen-Orient avait un grand rôle à jouer dans l'avenir du championnat.

Formule 1
4 oct. 2021