Formule 1
C
GP d'Émilie-Romagne
18 avr.
Course dans
49 jours
09 mai
Prochain événement dans
66 jours
C
GP d'Azerbaïdjan
06 juin
Course dans
98 jours
C
GP du Canada
13 juin
Course dans
105 jours
C
GP d'Autriche
04 juil.
Prochain événement dans
122 jours
C
GP de Grande-Bretagne
18 juil.
Course dans
140 jours
C
GP de Hongrie
01 août
Course dans
154 jours
C
GP de Belgique
29 août
Course dans
182 jours
C
GP des Pays-Bas
05 sept.
Course dans
189 jours
12 sept.
Course dans
196 jours
C
GP de Russie
26 sept.
Course dans
210 jours
C
GP de Singapour
03 oct.
Prochain événement dans
213 jours
10 oct.
Course dans
224 jours
C
GP des États-Unis
24 oct.
Course dans
238 jours
C
GP de Mexico
31 oct.
Course dans
245 jours
07 nov.
Course dans
252 jours

Grosjean : Schumacher a eu des moments "douteux", pas Hamilton

Alors que Lewis Hamilton a remporté la semaine dernière son septième titre mondial et ainsi égalé Michael Schumacher, Romain Grosjean s'est prudemment prêté au jeu de la comparaison des deux légendes.

partages
commentaires
Grosjean : Schumacher a eu des moments "douteux", pas Hamilton

Ce dimanche au Grand Prix de Turquie, Lewis Hamilton a été couronné pour la septième fois de sa carrière en remportant une belle victoire sous la pluie à Istanbul. Le Britannique a ainsi  égalé le record de Michael Schumacher, lui qui ne cesse de surpasser les références du Baron Rouge ces derniers temps : pole positions, victoires, podiums…

Lire aussi :

Les comparaisons sont inévitables entre ces deux pilotes qui ont remporté 14 des 27 derniers Championnats du monde à eux deux. Interrogé au début du week-end turc, Romain Grosjean salue le choix de carrière décisif du pilote de la Flèche d'Argent – "il a eu le nez creux de rejoindre Mercedes au moment où il l'a fait" – et dresse à demi-mot un contraste entre la vie privée préservée de Schumacher et exhibée de Hamilton, mais surtout entre l'antisportivité occasionnelle de l'Allemand et un Anglais généralement fair-play.

"Je pense qu'en dehors de la piste, ils sont assez différents", analyse Grosjean sur ces deux grands champions. "Peut-être que c'est la génération, c'est l'époque aussi, avec les réseaux sociaux. Il n'y avait pas forcément tout ça à l'époque de Schumacher, on savait moins ce qu'il faisait en dehors, c'était moins public. Lewis, tu sais à tout moment où il est, ce qu'il fait, quelle marque il représente, via les réseaux."

"En piste… Michael, sur les titres, il y a toujours eu un petit accrochage avec Damon Hill, avec Jacques Villeneuve, avec Monaco 2006, il y a eu quelques petits épisodes comme ça qui étaient un peu douteux. Lewis, pas vraiment. Il a toujours été classe sur ses bagarres et en piste. Je ne dis pas que Michael ne l'était pas, mais la différence, c'est que Michael, il y a peut-être quelques moments qui sont un peu plus douteux, alors que Lewis c'est plus direct."

"Après, à la décharge de Michael, il avait peut-être plus de compétition ces années-là, alors que Lewis, depuis 2014, il se bat contre une voiture seulement, c'est son coéquipier. Hormis Nico [Rosberg], il a toujours réussi à prendre le pas, et assez largement."

Romain Grosjean, Haas F1, en conférence de presse

Romain Grosjean, Haas F1, en conférence de presse

Photo de: FIA Pool

Murray Walker

Murray Walker

Photo de: Channel 4

Les propos de Grosjean sont l'écho de ceux d'une autre légende de la Formule 1 toutefois inconnue en France : Murray Walker, la voix de la F1 au Royaume-Uni de 1976 à 2001, qui reste extrêmement apprécié à ce jour et demeure un observateur avisé du championnat, du haut de ses 97 ans.

Il a effectivement été demandé à Walker, dans le podcast Fast Lane en août dernier, qui était le plus grand pilote de l'Histoire. "Avant, je disais [Juan Manuel] Fangio", a-t-il alors répondu. "Je crois que je vais très bientôt devoir dire Lewis Hamilton. Il a au moins trois années devant lui s'il ne se blesse pas, s'il ne quitte pas Mercedes, si Mercedes ne décide pas d'arrêter. Statistiquement, il deviendra donc le plus grand."

"Mais il est aussi à mon avis – et c'est vraiment sujet à débat, en effet – meilleur que Schumacher et [Ayrton] Senna car tous deux ont adopté à divers moments de leur carrière des tactiques de pilotage particulièrement contestables. Comme Schumacher qui s'arrête exprès à Monaco pour empêcher [Fernando Alonso] de faire la pole position, comme Schumacher qui s'accroche avec [Jacques] Villeneuve à Jerez en 1997, comme Senna avec [Alain] Prost en 1990 au Japon. Lewis Hamilton n'a jamais rien fait de tel. Il a toujours été blanc comme neige dans son pilotage. C'est un pilote extrêmement sympathique au talent gigantesque, et je crois que nous n'avons jamais vu quelqu'un comme lui."

Voir aussi :

Moteurs F1 : il fallait mettre un terme à la fête

Article précédent

Moteurs F1 : il fallait mettre un terme à la fête

Article suivant

Verstappen : Les règles 2022 ne sont pas faites pour stopper Mercedes

Verstappen : Les règles 2022 ne sont pas faites pour stopper Mercedes
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Michael Schumacher , Lewis Hamilton , Romain Grosjean
Équipes Mercedes , Ferrari
Auteur Benjamin Vinel
Pourquoi la Red Bull 2021 n'a pas que quelques autocollants en plus Prime

Pourquoi la Red Bull 2021 n'a pas que quelques autocollants en plus

À première vue, la nouvelle Red Bull pour la saison 2021 de F1 semble très similaire à la monoplace de l'an passé, mais un examen attentif révèle qu'il y a en réalité beaucoup de choses intéressantes.

Formule 1
24 févr. 2021
Ce que révèle la manière dont Alfa Romeo a dépensé ses jetons Prime

Ce que révèle la manière dont Alfa Romeo a dépensé ses jetons

Comme les autres monoplaces présentées jusque-là, l'Alfa Romeo C41 dévoilée ce lundi en Pologne s'apparente davantage à une évolution qu'à une révolution.

Formule 1
23 févr. 2021
Qualifs sur un tour : l'échec d'une idée qui avait du bon Prime

Qualifs sur un tour : l'échec d'une idée qui avait du bon

Apparues en 2003 en Formule 1, les qualifications sur un tour suscitèrent controverse et bricolage absurde. Pourtant, elles auraient pu faire la part belle à quelques principes malheureusement vite oubliés.

Formule 1
21 févr. 2021
Comment l'imposant projet Toyota F1 a capoté Prime

Comment l'imposant projet Toyota F1 a capoté

Alors que Honda s'apprête à quitter la Formule 1 (encore une fois !) fin 2021, retour sur les exploits d'un autre constructeur japonais qui a dépensé trop d'argent, s'est adapté trop lentement, a trop peu accompli et est parti trop tôt à cause d'une crise économique...

Formule 1
20 févr. 2021
Comment AlphaTauri s'est adapté aux nouvelles règles F1 Prime

Comment AlphaTauri s'est adapté aux nouvelles règles F1

AlphaTauri a présenté son AT02, et une nouvelle livrée, avec la volonté de s'installer dans la bataille du milieu de peloton. Même s'il y a peu de pièces totalement nouvelles sur le rendu informatique, quelques indices indiquent sans doute des changements à venir...

Formule 1
19 févr. 2021
Quand Ocon faisait une apparition infructueuse en FR3.5 Prime

Quand Ocon faisait une apparition infructueuse en FR3.5

Dans son ascension vers la Formule 1, Esteban Ocon a fait une apparition en Formule Renault 3.5 en parallèle de sa campagne victorieuse en F3 Europe. Ses deux meetings dans la discipline n'ont pas été couronnés de succès mais lui ont beaucoup appris.

Formula V8 3.5
18 févr. 2021
Comment Ferrari peut redresser la barre en 2021 Prime

Comment Ferrari peut redresser la barre en 2021

Après avoir menacé Mercedes pour le titre mondial à plusieurs reprises, Ferrari a connu en 2020 une dégringolade inédite depuis le début des années 1990. Il pourrait lui falloir un certain temps pour retrouver le droit chemin.

Formule 1
18 févr. 2021
L'influence de Mercedes sur la McLaren 2021 Prime

L'influence de Mercedes sur la McLaren 2021

McLaren est la première écurie de Formule 1 à montrer son jeu avec une version propulsée par Mercedes de la MCL35 qui a obtenu la troisième place du classement des constructeurs. Mais le moteur n'est pas le seul domaine où McLaren s'est inspiré des Champions en titre.

Formule 1
16 févr. 2021