Formule 1
02 juil.
-
05 juil.
EL1 dans
27 jours
C
GP de Styrie
09 juil.
-
12 juil.
Prochain événement dans
33 jours
16 juil.
-
19 juil.
EL1 dans
41 jours
C
GP du 70e Anniversaire
06 août
-
09 août
Prochain événement dans
61 jours
13 août
-
16 août
EL1 dans
69 jours
27 août
-
30 août
EL1 dans
83 jours
03 sept.
-
06 sept.
EL1 dans
90 jours

Grosjean dans un top team ? "Ne jamais dire jamais"

partages
commentaires
Grosjean dans un top team ? "Ne jamais dire jamais"
Par :
6 avr. 2020 à 09:56

Romain Grosjean estime que le resserrement annoncé par la future réglementation est une invitation à ne pas penser à la retraite de la F1 pour l'instant et qu'un avenir au sein d'une écurie de pointe n'est pas totalement à exclure au vu de son expérience.

Alors que la Formule 1 est en pause forcée jusqu'en juin au minimum, en raison de la pandémie de COVID-19, la possibilité est offerte pour les pilotes et les écuries de réfléchir à l'avenir à plus long terme. Ainsi, interrogé par Canal+ sur ce qu'il voyait pour son futur, Romain Grosjean espère poursuivre l'aventure F1.

"Pour le moment, [j'aurais envie] de rester en Formule 1. Maintenant, il faut voir comment la saison se passe. J’imagine que tous les contrats et les discussions vont aussi être repoussés, donc ça a un gros impact sur énormément de choses, on ne se rend pas forcément compte, aujourd’hui, de l’impact que trois ou quatre mois de retard vont donner."

Lire aussi :

Pilote Lotus en 2012 et 2013, année où l'usine d'Enstone a conçu des monoplaces capables de régulièrement jouer le podium voire la victoire, Grosjean a connu son dixième, et à ce jour dernier, podium lors du Grand Prix de Belgique 2015, au cours de son ultime saison avant de prendre le pari de rejoindre Haas. Mais les années turbo hybrides qui ont suivi ont principalement été marquées par la monopolisation des premières places par un trio composé de Mercedes, Ferrari et Red Bull.

"Les podiums c’est extraordinaire, mais ce qui est frustrant c’est que, ces dernières années, hormis deux courses complètement folles l’année dernière où fallait être bien placé – et Pierre [Gasly] l’a fait superbement bien au Brésil –, on sait qui va être sur le podium. Il y a six voitures qui dominent tellement que même quand ils partent dernier, de toute façon, après cinq tours ils sont sixièmes. J’espère que ça changera en 2021 [2022 suite au report, ndlr]. C’est aussi peut-être une des choses qui me conduit vers le futur en me disant que s’il y a un rapprochement, s’il y a plus de chances d’aller se battre pour des belles positions et des podiums, [il ne faut] pas partir à ce moment-là."

"Il faut qu'il y ait plus de trois écuries capables de se battre pour le podium"

Quand la question lui a été posée de savoir si ce rapprochement était nécessaire à motiver des pilotes comme lui, ou son équipier Kevin Magnussen, car leurs chances d'êtres rappelés au sein d'une écurie de pointe sont minces, Grosjean a répondu : "Je ne sais pas. Je pense qu’il ne faut jamais dire jamais."

"C’est sûr, je ne suis pas un petit jeune qui monte mais j’ai 160 et quelques Grands Prix d’expérience, je suis aussi capable de ressortir des voitures qui ont été des trapanelles et de les rendre bonnes l’année d’après avec mon retour technique ; c’est arrivé en 2014 et ça arrivera, j’espère, en 2020. Ce sont des choses importantes."

Lire aussi :

"Après c’est sûr qu’il y a des petits jeunes qui montent et qui frappent aux portes. Il y a les écuries qui ont aussi leur filière de développement. Si on prend Red Bull ou Mercedes, ils ont plein de pilotes qui sont là et qui sont en stock, donc ils ne vont pas forcément aller chercher ailleurs. Ce n’est pas simple, maintenant je pense que ce qu’il faut réellement, c’est qu’il y ait plus de trois écuries capables de se battre pour des podiums et de temps en temps la victoire."

En raison de la pandémie de COVID-19 et des différentes annulations ou reports, F1, FIA et écuries se sont mises d'accord pour un report de la réglementation 2021 à 2022, avec un maintien du Règlement Technique 2020 l'année prochaine. Les détails de cette décision doivent encore être discutés et réglés.

Voir aussi :

Article suivant
Coronavirus : Ron Dennis lance une opération d'aide

Article précédent

Coronavirus : Ron Dennis lance une opération d'aide

Article suivant

L'interdiction des voitures essence et diesel, bénéfique à la FE ?

L'interdiction des voitures essence et diesel, bénéfique à la FE ?
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Romain Grosjean Boutique
Équipes Haas F1 Team
Auteur Fabien Gaillard