Formule 1
12 mars
-
15 mars
EL1 dans
12 jours
C
GP de Bahreïn
19 mars
-
22 mars
EL1 dans
19 jours
02 avr.
-
05 avr.
EL1 dans
33 jours
C
GP d'Espagne
07 mai
-
10 mai
EL1 dans
68 jours
C
GP de Monaco
21 mai
-
24 mai
EL1 dans
81 jours
C
GP du Canada
11 juin
-
14 juin
EL1 dans
104 jours
25 juin
-
28 juin
EL1 dans
117 jours
C
GP d'Autriche
02 juil.
-
05 juil.
EL1 dans
124 jours
C
GP de Grande-Bretagne
16 juil.
-
19 juil.
EL1 dans
138 jours
C
GP de Hongrie
30 juil.
-
02 août
EL1 dans
152 jours
C
GP de Belgique
27 août
-
30 août
EL1 dans
180 jours
03 sept.
-
06 sept.
EL1 dans
187 jours
C
GP de Singapour
17 sept.
-
20 sept.
EL1 dans
201 jours
C
GP de Russie
24 sept.
-
27 sept.
EL1 dans
208 jours
08 oct.
-
11 oct.
EL1 dans
222 jours
C
GP des États-Unis
22 oct.
-
25 oct.
EL1 dans
237 jours
C
GP du Mexique
29 oct.
-
01 nov.
EL1 dans
244 jours
C
GP du Brésil
12 nov.
-
15 nov.
EL1 dans
258 jours
C
GP d'Abu Dhabi
26 nov.
-
29 nov.
EL1 dans
271 jours

Un problème de MGU-K a handicapé Grosjean en fin de GP

partages
commentaires
Un problème de MGU-K a handicapé Grosjean en fin de GP
Par :
20 nov. 2019 à 11:35

Günther Steiner, le directeur de Haas, a révélé qu'un problème de MGU-K avait coûté une chance à Romain Grosjean de terminer sur le podium lors du Grand Prix du Brésil.

Septième au moment du restart après le premier Safety Car, Romain Grosjean a rapidement perdu des places, une chance de podium et finalement les points. Dépité après l'épreuve, le Français a selon son directeur été victime d'un problème temporaire et bref de MGU-K juste avant l'attaque autoritaire de Carlos Sainz dans les premiers virages du 60e tour. "Il n'a rien pu faire. Et ensuite, Sainz l'a poussé comme vous le savez [à la sortie du virage 2]."

Lire aussi :

"Ensuite, vous vous retrouvez à nouveau dans la mêlée. Notre voiture, dans le trafic, n'est pas bonne donc nous avons juste perdu toutes ces positions et ensuite, retour à la case départ comme on dit. C'est seulement sur cette relance qu'il y a eu un problème de MGU-K. C'est incroyable pour moi, vous savez. Il n'avait aucune puissance venant du MGU-K, et ensuite lors de l'accélération suivante il coupait et puis c'était de nouveau bon. Personne ne sait ce que c'était. Nous ne savons toujours pas parce qu'il a fonctionné après."

Grosjean a reconnu qu'une telle situation était typique de Haas. "Honnêtement, c'était une de mes meilleures courses. J'ai vraiment piloté à fond, à la limite à chaque tour. Mais quand le Safety Car est arrivé, j'ai pensé que nous étions morts. La température des pneus a juste chuté, j'ai perdu 40°C à l'avant droit et je savais que le restart allait être difficile."

"Je n'étais pas très content de Sainz, il m'a poussé très large dans le virage 2, mais sans ça les gens en pneus tendres derrière moi m'ont dépassé en permanence. Donc un fois de plus c'est notre chance : quand on peut marquer des points, quand ça semble bien embarqués, nous sommes juste malchanceux."

Article suivant
C'était un 20 novembre : Ferrari et Alonso se séparent

Article précédent

C'était un 20 novembre : Ferrari et Alonso se séparent

Article suivant

Red Bull salue l'attitude de Gasly après sa rétrogradation

Red Bull salue l'attitude de Gasly après sa rétrogradation
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP du Brésil
Catégorie Course
Lieu Autódromo José Carlos Pace
Pilotes Romain Grosjean Boutique
Équipes Haas F1 Team
Auteur Fabien Gaillard