Mazepin : La proposition de bonus témoigne d'une vraie inquiétude

Nikita Mazepin a affirmé que la proposition de bonus formulée par son père, Dmitry Mazepin, était motivée par de vraies préoccupations concernant les employés de Haas.

Mazepin : La proposition de bonus témoigne d'une vraie inquiétude
Charger le lecteur audio

Un calendrier très chargé a mis les équipes à rude épreuve cette saison. Avec la multiplication des doubles et triples manches consécutives, les employés voyageant sur les circuits ont dû fournir d'importants efforts de mars à décembre. Par conséquent, bon nombre d'entre eux se détournent de la catégorie reine. Haas n'échappe pas à cette tendance, certains de ses employés ayant décidé de ne pas rester sur le long terme.

Cela met donc l'écurie américaine dans l'embarras. Lanterne rouge du classement, Haas a besoin de tous ses meilleurs éléments pour redresser la barre en 2022. Ainsi, Dmitry Mazepin, principal mécène de l'équipe, a songé à mettre en place des bonus pour les employés s'engageant à rester sur le long terme.

À ce sujet, son fils Nikita Mazepin a expliqué que lui et son père partageaient les mêmes préoccupations face à ces départs. "J'ai dit [à mon père] que j'étais très préoccupé par le départ des bons éléments", a-t-il expliqué à Motorsport.com. "Je sais que chaque personne pense différemment mais la plupart de ceux [qui quittent l'équipe] le font pour une question d'argent. Et je suis vraiment très chanceux qu'il ait compris cela. Il a la réputation de donner à ses employés, qui sont plus de 45 000 dans ses entreprises, ce dont ils ont besoin."

"C'est lui le professionnel dans ce domaine, pas moi. Il a eu l'idée de, je ne dirais pas couvrir les gens d'or, mais les motiver, leur donner l'occasion de réaliser certaines choses et d'être récompensés pour cela. Le plus important, c'est que cela s'est fait de manière totalement volontaire. Il n'en tire aucun bénéfice. Je pense qu'il est à un stade de sa vie où il veut donner quelque chose en retour parce qu'il a accumulé suffisamment de succès. Il est particulièrement préoccupé par ceux qui ont la vie dure, ceux qui travaillent dans les mines, dans ses usines, et les employés au plus bas de l'échelle."

Nikita Mazepin et son père Dmitry Mazepin sur la grille

Nikita Mazepin et son père Dmitry Mazepin sur la grille

Mazepin a toutefois précisé que les bonus n'étaient, pour l'heure, qu'une suggestion. Les dirigeants de Haas doivent non seulement donner leur feu vert mais aussi offrir à leurs employés ce dont ils ont besoin pour les convaincre de rester. "Je ne suis pas sûr que cela se mettra en place parce que [l'offre] comporte des clauses visant à s'occuper des gens et à leur donner une bonne expérience. Cela doit venir de l'équipe car [Dmitry Mazepin] n'est qu'un [sponsor]", a ajouté le Russe.

Depuis cette année en Formule 1, les salaires du personnel font partie des dépenses plafonnées. Toute augmentation rapprocherait donc Haas de la limite de 147 millions de dollars fixée cette saison mais, d'après Mazepin, l'écurie est loin d'entrer dans la zone rouge.

"De ce que je sais, nous sommes bien en-dessous du plafond de toute manière, donc nous nous en rapprocherons légèrement", a commenté Mazepin. "[Les bonus] permettront aux gens d'avoir une meilleure vie. Et pas seulement eux, mais aussi leurs familles, ce qui est la chose la plus importante pour connaître le succès."

Lire aussi :

partages
commentaires
Une Williams FW07 en piste en hommage à Frank Williams
Article précédent

Une Williams FW07 en piste en hommage à Frank Williams

Article suivant

EL2 - Hamilton confirme, Leclerc au tapis

EL2 - Hamilton confirme, Leclerc au tapis
Charger les commentaires
Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton Prime

Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton

Juan Manuel Fangio, sans égal sur la piste et en dehors, a été le premier à définir ce qu'était un grand pilote de Formule 1. Nigel Roebuck retrace l'histoire d'un remarquable champion.

Formule 1
21 janv. 2022
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021