Häkkinen : "Je ne suis pas sûr qu'intimider Hamilton fonctionne"

Mika Häkkinen se régale devant le duel que se livrent Max Verstappen et Lewis Hamilton, avec la conviction que la motivation du Britannique a été décuplée par les événements du week-end d'Interlagos.

Häkkinen : "Je ne suis pas sûr qu'intimider Hamilton fonctionne"

Observateur attentif et passionné du duel qui oppose Max Verstappen à Lewis Hamilton pour le titre mondial, Mika Häkkinen se réjouit du suspense et de l'intensité qu'offre la saison 2021. Le double Champion du monde a assisté avec beaucoup de plaisir au nouvel épisode de l'affrontement le week-end dernier, lors du Grand Prix de São Paulo. Dans un week-end qui fera date tant il fut riche, deux événements ont évidemment retenu son attention.

Il y a bien entendu cette première passe d'armes entre les deux hommes, survenue au virage 4 dans le 48e tour, qui s'est soldée par un passage hors piste des deux prétendants au titre. "C'était un exemple d'à quel point Max est prêt à attaquer", selon le Finlandais, qui tient une chronique pour Unibet. Il y voit néanmoins une tentative d'intimidation du pilote Red Bull, tout en se félicitant de l'absence de sanction. Pour le moment, puisque le dossier pourrait être rouvert ce jeudi

"Garder le volant 'ouvert' est une manière simple d'intimider un adversaire, mais ça peut aussi provoquer un accrochage", explique Häkkinen. "Dans ce cas-là, on ne sait jamais ce qui pourrait se passer. Je ne suis pas sûr qu'intimider Lewis fonctionne. Il aime le défi, ça lui donne de la concentration supplémentaire !"

"Personnellement, j'étais content de voir la direction de course laisser Max et Lewis continuer. Les deux voitures ont quitté la piste et elles l'ont reprise dans le même ordre et sans dégâts. Comme avec la disqualification, je suis certain que ça a donné une motivation supplémentaire à Lewis."

L'équipe et lui ont canalisé leur colère pour la transformer en quelque chose de positif.

Mika Häkkinen

Car pour Häkkinen, l'autre point central du week-end demeure la disqualification infligée à Mercedes au terme des qualifications en raison d'un DRS non conforme. L'ancien pilote McLaren comprend la manière dont ont agi les commissaires tout comme leur verdict, aussi intransigeant soit-il, mais est convaincu que cela a finalement apporté un supplément d'âme inattendu dans le week-end de l'écurie de Brackley.

"Je pense également que le bénéfice de performance n'a pas été significatif", dit-il. "Ça pourrait peut-être même être un problème, car chaque élément de l'équilibre aérodynamique doit être parfait. Quoi qu'il en soit, les mesures étaient claires et la décision a été défavorable à Lewis et à l'équipe. C'est difficile à accepter pour n'importe qui et je peux comprendre ce qu'a ressenti l'équipe. Dans un sport dominé par les données, il serait intéressant que quelqu'un fasse l'analyse d'un DRS trop ouvert de 0,2 mm d'un côté !".

"Ce qui est toutefois très intéressant, c'est qu'en envoyant Lewis en fond de grille pour les Qualifications Sprint, je pense que l'équipe et lui ont canalisé leur colère pour la transformer en quelque chose de positif. Ça leur a donné plus de motivation, une réelle détermination pour aborder le Sprint comme étant la première partie du Grand Prix, la course du dimanche complétant leur stratégie. Quand on est pilote, on sait que le meilleur moyen de réussir est de canaliser son énergie pour aller plus vite. Ça ne sert à rien d'être émotif et d'aller trop vite. C'est tellement mieux de se dire 'OK, je vais aller chercher encore plus loin'."

Lire aussi :

partages
commentaires
Moteurs utilisés : où en sont les pilotes F1 au Qatar ?
Article précédent

Moteurs utilisés : où en sont les pilotes F1 au Qatar ?

Article suivant

Le Qatar convaincu qu'il y aura "beaucoup de dépassements" à Losail

Le Qatar convaincu qu'il y aura "beaucoup de dépassements" à Losail
Charger les commentaires
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021
Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ? Prime

Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ?

Retour en détail sur les essais des nouveaux pneus Pirelli avec Mario Isola, chef du projet F1 de la marque italienne.

Formule 1
20 déc. 2021
L'investissement de 17000€ qui a prouvé sa valeur en F1 Prime

L'investissement de 17000€ qui a prouvé sa valeur en F1

Initialement controversé en raison de son effet sur l'esthétique et le poids des Formule 1, le Halo a gagné en reconnaissance depuis son introduction en 2018. Pat Symonds se penche sur la création d'un sauveur de vies.

Formule 1
18 déc. 2021