Hamilton domine avec aisance du départ à l'arrivée

Lewis Hamilton a dominé avec aisance l'ultime Grand Prix de la saison F1 2019, et a été récompensé par un 11e succès au terme d'une course menée du départ à l'arrivée.

Hamilton domine avec aisance du départ à l'arrivée

Lewis Hamilton a conclu sa brillante saison 2019 par une victoire autoritaire signée depuis la pole position, au terme d'un Grand Prix d'Abu Dhabi au cours duquel il n'a jamais été menacé. Il s'agissait de sa 11e victoire de la saison, le plaçant à égalité avec son score de 2018, à deux encablures du record de 13 succès en une saison signé par Michael Schumacher en 2004 et égalé par Sebastian Vettel en 2013. Le Britannique a signé un Grand Chelem pour conclure l'année, avec la pole, le meilleur tour en course (son sixième de la saison) et tous les tours menés. Son total de 413 points au général dépasse sa collecte 2018 de 408 unités.

Se détachant vite au départ et s'octroyant une avance de six secondes pleines sur Leclerc dès les 12 premières boucles, Hamilton a ensuite vu la Ferrari s'immobiliser aux stands pour un premier arrêt réalisé vraiment tôt, au 13e passage. Dès lors, c'est en contrôlant à distance Verstappen et Leclerc que le pilote Mercedes a géré sa course, observant son propre arrêt au 26e passage et terminant le GP sur un train de pneumatiques durs avec sérénité.

Lire aussi :

La Mercedes,"une oeuvre d'art"

"Je suis fier et très reconnaissant envers toute cette équipe Mercedes incroyable, qui a poussé si fort. Qui aurait pu penser que nous aurions une telle force en fin de saison ? Même avec le championnat dans la poche, je voulais garder ma concentration et essayer de voir si nous pouvions apprendre des choses et continuer à en extraire plus de cette belle voiture qui a fonctionné comme une œuvre d'art", a félicité Hamilton, qui savoure aussi le niveau de soutien qu'il reçoit partout où il se rend.

"Je suis aussi très reconnaissant envers la team LH ! Je suis passé par 21 pays du monde et probablement même plus, et je continue à voir des gens qui m'inspirent en permanence et m'envoient des messages qui m'élèvent : je souhaite donc leur adresser un grand remerciement : merci à tous ceux qui sont ici et à ceux qui sont à la maison, merci de regarder et de me soutenir. Je suis si heureux de cette journée !"

Hamilton a aussi souhaité saluer l'adversité venant de la nouvelle génération qui l'accompagnait sur le podium ce dimanche, incarnée par Max Verstappen et Charles Leclerc. "Ces gars… Il y a plein de jeunes qui montent et je suis vraiment fier d'évoluer dans une ère au sein de laquelle il y a tant de super jeunes qui percent. Ces garçons ont fait un travail phénoménal et je suis vraiment très reconnaissant et privilégié de faire partie de cette époque avec eux ici. J'ai hâte de disputer d'autres batailles serrées, espérons-le, avec eux dans le futur. J'espère qu'ils seront plus proches de nous l'an prochain !"

 

 

partages
commentaires
Hülkenberg élu "Pilote du Jour" du GP d'Abu Dhabi 2019

Article précédent

Hülkenberg élu "Pilote du Jour" du GP d'Abu Dhabi 2019

Article suivant

Une "belle conclusion" pour Verstappen, 3e au général

Une "belle conclusion" pour Verstappen, 3e au général
Charger les commentaires
Comment Ferrari a donné tort à Charles Leclerc Prime

Comment Ferrari a donné tort à Charles Leclerc

Ferrari a impressionné en signant la pole position à Monaco et à Bakou. Voici comment la Scuderia a redressé la barre après une saison 2020 difficile.

Ces moments de joie qui soulignent le problème majeur de la F1 Prime

Ces moments de joie qui soulignent le problème majeur de la F1

Les victoires tant attendues des anciens pilotes de Formule 1 Marcus Ericsson et Kevin Magnussen le week-end dernier, respectivement en IndyCar et en IMSA, ont rappelé à la F1 ce qui lui manque. Mais avec les nouvelles règles visant à équilibrer le plateau, l'optimisme renaît quant à la possibilité pour davantage de pilotes de lutter pour des succès autrefois inespérés.

Formule 1
17 juin 2021
Ces ruses autour des pneus qui vont désormais être interdites Prime

Ces ruses autour des pneus qui vont désormais être interdites

Les conclusions de Pirelli sur les défaillances des pneus à Bakou n'ont pas complètement rejeté la faute sur les équipes, mais la fermeté de la réponse de la FIA laisse peu de place au doute.

Formule 1
16 juin 2021
L'heure a sonné pour l'outil de conception le plus fiable de la F1 Prime

L'heure a sonné pour l'outil de conception le plus fiable de la F1

Le travail en soufflerie constitue le fondement du développement aérodynamique d’une Formule 1. Cependant, les progrès de la recherche virtuelle annoncent la disparition de cet outil coûteux et compliqué.

Formule 1
15 juin 2021
Comment Pérez fait face à la complexe culture Red Bull Prime

Comment Pérez fait face à la complexe culture Red Bull

Sergio Pérez a passé la majorité de sa carrière à piloter en milieu de peloton, se demandant s'il aurait un jour une chance d'accéder à une équipe de pointe. Red Bull lui a donné cette opportunité, et bien que la vie au sommet soit difficile, le vainqueur de Bakou fait tout ce qu'il faut pour s'entendre avec Max Verstappen.

Formule 1
14 juin 2021
Quand Kubica gagnait et Honda faisait d'Alonso sa cible n°1 Prime

Quand Kubica gagnait et Honda faisait d'Alonso sa cible n°1

Le Grand Prix du Canada 2008 s'était apparenté à de véritables montagnes russes en piste comme en dehors, et avait été absolument passionnant à couvrir depuis le paddock. Voici pourquoi.

Formule 1
13 juin 2021
Un calendrier de 23 Grands Prix en péril Prime

Un calendrier de 23 Grands Prix en péril

Après l’annonce de l’annulation du Grand Prix de Singapour à cause des restrictions sanitaires en vigueur, la Formule 1 cherche des alternatives pour conserver un calendrier de 23 courses. Mais ce projet audacieux est-il voué à l’échec ?

Formule 1
12 juin 2021
Quand Alesi, cheval fougueux de la F1, a rejoint le Cheval Cabré Prime

Quand Alesi, cheval fougueux de la F1, a rejoint le Cheval Cabré

Jean Alesi a immédiatement marqué la Formule 1 lors de ses débuts avec Tyrrell, mais sa décision de rejoindre Ferrari plutôt que Williams en 1991 était une erreur de jugement, dans une saison au cours de laquelle les luttes politiques internes ont miné le développement de la monoplace...

Formule 1
11 juin 2021