Hamilton impuissant face à une Red Bull "largement supérieure"

Lewis Hamilton n'a rien pu faire pour rivaliser avec Max Verstappen lors du Grand Prix de Mexico, le Néerlandais étant au volant d'une monoplace "largement supérieure" à la Mercedes du Britannique.

Les forces s'étaient inversées lors des qualifications du Grand Prix de Mexico, avec une première ligne 100% Mercedes, mais la course a offert un nouveau retournement de situation. Ce dimanche, Red Bul a repris sa position de leader et Max Verstappen a foncé vers la victoire en reléguant Lewis Hamilton à plus de seize secondes.

Pourtant, le Britannique avait l'avantage sur la grille de départ, toutefois un départ canon de son rival a inversé les positions dès la sortie du premier virage. Une fois tombé derrière la Red Bull RB16B frappée du numéro 33, Hamilton a compris qu'il ne pouvait rien faire pour reprendre le dessus sur son adversaire.

"J'ai tout donné, je n'avais tout simplement pas le rythme", a-t-il déploré dans un message radio après avoir franchi la ligne d'arrivée, ajoutant lors des interviews d'après-course : "Tout d'abord, félicitations à Max. Sa voiture a été largement supérieure ce week-end et nous n'avons rien pu faire. J'ai vraiment tout donné et je me suis bien battu avec Sergio [Pérez] sur la fin. Je suis vraiment heureux d'avoir eu cette deuxième place."

Lire aussi :

Le septuple Champion du monde peut effet s'estimer heureux de décrocher les 18 points de la deuxième place puisqu'elle a longtemps été convoitée par Sergio Pérez. Le Mexicain est parvenu à étirer son premier relais pour obtenir un avantage de 11 tours dans la vie de ses pneus durs face à Hamilton. Celui qui a été élu "Pilote du Jour" du GP de Mexico a ensuite comblé un retard de neuf secondes en très peu de temps pour affronter les dix derniers tours avec l'aide du DRS.

Mais grâce à son expérience, Hamilton a résisté. "La pression, je l'ai ressentie de nombreuses fois auparavant donc c'était facile de tenir bon", a-t-il assuré. "Mais lorsque Sergio a pu se rapprocher de la sorte, cela a montré à quel point la [Red Bull] était rapide. Il a fait un excellent travail, il mettait la pression continuellement. Malgré tout, j'ai énormément apprécié cette course."

partages
commentaires
Pour Verstappen, la victoire s'est jouée au départ
Article précédent

Pour Verstappen, la victoire s'est jouée au départ

Article suivant

Les mauvaises qualifs de Red Bull, "presque une bénédiction"

Les mauvaises qualifs de Red Bull, "presque une bénédiction"
Charger les commentaires
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021
Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ? Prime

Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ?

Retour en détail sur les essais des nouveaux pneus Pirelli avec Mario Isola, chef du projet F1 de la marque italienne.

Formule 1
20 déc. 2021
L'investissement de 17000€ qui a prouvé sa valeur en F1 Prime

L'investissement de 17000€ qui a prouvé sa valeur en F1

Initialement controversé en raison de son effet sur l'esthétique et le poids des Formule 1, le Halo a gagné en reconnaissance depuis son introduction en 2018. Pat Symonds se penche sur la création d'un sauveur de vies.

Formule 1
18 déc. 2021