Réactions
Formule 1 GP d'Autriche

Hamilton "incroyablement déçu" mais déjà pardonné

Lewis Hamilton est sorti de la piste alors qu'il était en lice pour une place aux avant-postes lors des qualifications du Grand Prix d'Autriche. L'écurie Mercedes préfère néanmoins s'attarder sur des progrès inattendus ce week-end.

"Je vais bien. C'était un gros choc, mais je vais bien." Lewis Hamilton a rapidement rassuré sur son état de santé après sa sortie de piste survenue lors de la Q3, en qualifications du Grand Prix d'Autriche. Le Britannique ne peut toutefois pas en dire autant de sa Mercedes, passablement endommagée après avoir heurté à une vitesse assez élevée les protections situées au fond du bac à gravier dans le virage 7 du Red Bull Ring. Une erreur qu'il ne s'explique pas, mais pour laquelle les regrets sont amplifiés compte tenu du rythme que le septuple Champion du monde affichait jusque-là.

"Je suis incroyablement déçu de moi-même", déplore-t-il, "et tellement désolé pour l'équipe. Tout le monde a travaillé très dur pour assembler cette voiture, et je n'aime jamais l'endommager, la ramener endommagée. Et on se battait pour une place dans le top 3, je pense. Je n'ai pas de réponse à ça. J'ai tout simplement perdu l'arrière dans le virage 7, et c'est tout."

Faute de chrono en Q3, Lewis Hamilton s'élancera depuis le dixième rang pour la course sprint. Un format qui lui permet, au moins, d'envisager un début de remontée avant le Grand Prix dimanche. Car le rythme de la W13 est selon lui supérieur à ce qui était prévisible.

"Je suis encouragé, c'est certain", souligne-t-il. "Je suis évidemment encouragé quand on voit notre niveau de performance, on ne s'attendait pas à être aussi proches que ça aujourd'hui. C'est donc un énorme point positif pour l'équipe. Mais je suis vraiment assez loin derrière, donc je ne sais pas ce qu'il est possible de faire en partant de là, mais il y a une course sprint aussi, donc j'espère que demain je pourrai rattraper le temps perdu."

Lewis Hamilton après sa sortie de piste en Q3.

Lewis Hamilton après sa sortie de piste en Q3.

Lewis Hamilton est en tout cas déjà pardonné par son patron, tout comme George Russell, lui aussi parti à la faute dans cette Q3. Car pour Toto Wolff, l'essentiel est ailleurs : le directeur de Mercedes retient avant tout le rythme prometteur affiché. 

"Ces deux-là ne devraient jamais culpabiliser à cause d'un accident", rassure l'Autrichien. "On leur a donné une voiture qui n'était pas au niveau pendant dix Grands Prix de suite, et on commence à s'en sortir, on peut être aux avant-postes. Ça peut arriver de perdre la voiture. Je préfère avoir une voiture rapide puis des qualifications comme celles-ci que ne pas avoir le rythme pour être dans le top 4."

"Oui, nous sommes surpris", ajoute-t-il quand au niveau de performance de ce premier jour. "Spielberg a toujours été un Grand Prix où l'on avait du mal, donc on ne s'attendait pas à franchir un pas supplémentaire en performance. Mais doucement, les choses se mettent en place. Ce sont de minuscules petits pas, un travail fantastique des ingénieurs. Je suis heureux de voir ça."

Des ingénieurs parmi lesquels Peter Bonnington manque à l'appel ce week-end. Absent, celui qui murmure à l'oreille de Lewis Hamilton est néanmoins en contact direct et permanent avec l'écurie, depuis l'Angleterre. 

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Qualifs - Verstappen arrache la pole, Mercedes au tapis
Article suivant Verstappen ne crie pas victoire après sa pole

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France