Réactions
Formule 1 GP de Monaco

Hamilton a connu hier sa "meilleure journée en piste" en 2024

Dans le top 2 de chaque séance disputée ce vendredi au Grand Prix de Monaco, Lewis Hamilton affirme avoir vécu sa meilleure journée en piste en 2024 même s'il reste du travail à Mercedes sur les longs relais.

Lewis Hamilton, Mercedes F1 W15

L'atypique circuit de Monaco était potentiellement attendu comme pouvant jouer sur les forces de Mercedes. Jusqu'ici, les W15 se sont montrées plutôt à l'aise, c'est en tout cas au moins le cas pour celle de Lewis Hamilton, qui a signé le meilleur temps des EL1 et le second des EL2.

"C'est une bonne journée, certainement la meilleure que nous ayons eue en piste", a expliqué le Britannique ce vendredi soir. "La voiture était vraiment positive, j'ai pris beaucoup de plaisir à la piloter, ce circuit est incroyable. L'adhérence était assez bonne. Je pense que nous avons encore quelques défis à relever au niveau de l'équilibre, mais la voiture avait l'air performante."

Questionné sur sa confiance rapidement affichée au volant de sa monoplace dans les rues de la Principauté, alors même s'il ne semblait pas attaquer outre mesure, le septuple Champion du monde a répond : "C'est ce que je fais à Monaco, donc ce n'était pas une surprise ! Mais la surprise, c'est le niveau d'adhérence et la façon dont la voiture réagissait. [C'était] vraiment plus agréable que ce que nous avons connu ici auparavant, ces deux dernières années en particulier."

Malgré ces aspects positifs, Hamilton ne cache pas qu'il y a du travail à faire dans le cadre de la simulation de course : "Sur les longs runs, nous avons encore beaucoup de travail à faire ce soir pour essayer de nous assurer que nous pouvons aller jusqu'à la fin de la course. [...] Il ne faut pas perdre [le rythme sur un tour], et il nous faut juste améliorer le rythme sur les longs relais et [contenir] le graining."

Lire aussi :

S'il avait signé le troisième temps des Essais Libres 1, la deuxième séance d'essais n'a pas été aussi bonne pour son équipier George Russell, qui a notamment rencontré un problème de vibrations : "Dès que je touchais les freins, tout [le volant] tremblait à mort, donc je ne sais pas ce qui se passait. J'ai fait de mon mieux, en le tenant aussi fort que possible, comme un gorille !"

Malgré tout, il était satisfait du comportement général de la Mercedes : "Sur un circuit comme celui-ci, où vous avez besoin de confiance pour attaquer, cela nous a vraiment retardés et nous avons décidé qu'il valait mieux en rester là pendant le long run, et essayer d'analyser ce qui se passait. Mais globalement, la voiture s'est très bien comportée aujourd'hui. En EL1, nous étions P3, je crois, et Lewis P2 cet après-midi. C'est clair que ça marche bien, mais Charles [Leclerc] est bien devant."

Concernant la hiérarchie, Russell se veut prudent : la situation peut vite évoluer globalement et d'autant plus à Monaco. "Nous savons que tout change rapidement, mais aujourd'hui a été l'un de nos meilleurs vendredis, sans aucun doute. La voiture offre les meilleures sensations que j'ai jamais eues à Monaco, donc il y a beaucoup de points positifs."

"Tout le monde progresse très vite en ce moment, et vous voyez à quel point les temps au tour sont rapides par rapport à l'année dernière - nous sommes beaucoup plus rapides, et nous pourrions même battre le record du tour. Quelqu'un le fera probablement demain, et j'espère que ce sera nous ! Mais nous nous sentons bien, et il faut voir ce que la météo nous réserve."

VIDÉO - McLaren présente sa livrée Senna pour le GP de Monaco

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Red Bull : "Leclerc semble être le grand favori" à Monaco
Article suivant Sainz : "Bizarre" que je sois aussi loin du rythme à Monaco

Meilleurs commentaires

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France