Hamilton : "Pas le bon moment" pour négocier avec Mercedes

Le contrat de Lewis Hamilton avec Mercedes prendra fin au terme de la saison 2020, mais le sextuple Champion du monde n'est pas pressé de prolonger avec son écurie actuelle.

Hamilton : "Pas le bon moment" pour négocier avec Mercedes

Que se prolonge le partenariat entre Lewis Hamilton et Mercedes ne semble être qu'une formalité. Les deux parties ont déjà remporté 66 victoires et cinq titres mondiaux ensemble – à comparer aux 72 succès et cinq couronnes mondiales de Michael Schumacher chez Ferrari – et le Britannique de 35 ans, qui n'a pas l'intention de quitter la Formule 1 prochainement, n'a aucun intérêt à se séparer de l'écurie la plus compétitive du plateau.

Lire aussi :

Néanmoins, Hamilton estime qu'en raison de la crise économique provoquée par le coronavirus, il serait presque déplacé pour lui de s'engager dans des discussions avec la marque à l'étoile, alors que son contrat actuel lui permet de gagner une quarantaine de millions d'euros.

"Franchement, ça ne paraît simplement pas être le bon moment", a déclaré l'Anglais la semaine dernière. "Quand on pense à tous ceux qui ont perdu leur emploi dans le monde entier, à ceux qui sont au chômage, négocier un gros contrat ne semble pas être la chose la plus importante à laquelle je doive consacrer du temps tout de suite. Le fait est que je veux continuer avec l'équipe, et ce n'est pas un gros effort pour nous de faire une réunion et de concrétiser ça. Mais je ne me sens pas à l'aise avec ça tout de suite, et nous allons donc attendre un peu plus longtemps."

Hamilton a toutefois précisé qu'il ne discutait avec aucune autre écurie et a ajouté : "Cela se fera à un moment ou à un autre. Je ne suis pas stressé."

Valtteri Bottas, Mercedes-AMG Petronas F1, en conférence de presse

Valtteri Bottas, en revanche, s'est empressé de signer un nouveau contrat avec Mercedes, lui qui subit le contexte quelque peu inconfortable de n'avoir que des accords d'un an depuis qu'il a rejoint l'écurie en 2017. Pour 2019 et 2020, le Finlandais était concurrencé par Esteban Ocon, ce dernier désormais lié à Renault ; cette fois, la situation était plus simple en l'absence de rival sérieux et en raison des performances toujours constantes de Bottas.

"La constance est toujours une bonne chose pour une équipe, et Valtteri a une influence extrêmement positive sur l'équipe depuis [quatre] ans", a souligné Hamilton. "Il est digne de confiance et fait un travail incroyable en piste. Il est un très bon équipier pour tous les membres de l'équipe. Je pense que c'est un hommage à tout le dur travail qu'il a accompli."

Bottas se félicite de la simplicité des négociations menées avec Mercedes et évoque même un "copier-coller" sur la plupart des éléments par rapport au précédent contrat. "Tout s'est passé très simplement cette fois", a indiqué le Finlandais. "Évidemment, les circonstances sont spéciales ; avant de savoir que la saison allait se passer ainsi, nous espérions finaliser les choses d'ici juin. Mais nous n'avons même pas couru avant juin."

"Nous avons décidé d'attendre, de nous concentrer sur les premières courses et de discuter ensuite. C'est alors venu très naturellement. Ce n'était pas si compliqué. Nous nous sommes très facilement mis d'accord. Il n'y a pas eu de distraction extérieure non plus. C'était bien, cela n'a pas fait de mal à mes performances lors des premières courses. Je n'y pensais pas. C'est ainsi que cela doit se passer."

partages
commentaires

Voir aussi :

La FIA veut interdire les modes moteur qualifs dès le GP de Belgique !

Article précédent

La FIA veut interdire les modes moteur qualifs dès le GP de Belgique !

Article suivant

La FIA va encore réduire l'appui des F1 2021 pour raisons de sécurité

La FIA va encore réduire l'appui des F1 2021 pour raisons de sécurité
Charger les commentaires
Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux" Prime

Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux"

Qui mieux que le directeur technique d'Alfa Romeo pour décrire avec précision les enjeux majeurs auxquels est confrontée l'écurie pour préparer 2022 ? Motorsport.com s'est longuement entretenu avec Jan Monchaux.

Formule 1
20 sept. 2021
Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux Prime

Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux

Mick Schumacher n'est pas le seul "fils de" à avoir atteint la Formule 1, mais il y est parvenu en l'absence de son père ces dernières années. Pour Sebastian Vettel, Michael a été une idole d'enfance puis un mentor et désormais, l'Allemand joue le rôle de "grand frère" pour Mick. Que sait-on vraiment de la place qu'il occupe dans la progression du nouveau Schumacher ?

Formule 1
19 sept. 2021
L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier Prime

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier

Le crash de Max Verstappen et Lewis Hamilton a fait les gros titres lors du Grand Prix d'Italie. Le Halo a permis au pilote Mercedes de ne pas être blessé, mais deux jours plus tôt, la Formule 1 avait déjà échappé au pire, cette fois-ci dans la voie des stands.

Formule 1
18 sept. 2021
Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Formule 1
16 sept. 2021
Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021
Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison Prime

Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison

Il y a trente ans, Michael Schumacher réalisait des débuts étincelants en F1 à Spa, avec Jordan, avant de rapidement rejoindre Benetton pour le Grand Prix d'Italie. Ce transfert allait mener l'Allemand à sa première victoire un an plus tard et poser les bases de son ascension vers le titre, qu'il décrocherait en 1994.

Formule 1
14 sept. 2021
Les notes du Grand Prix d'Italie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Italie 2021

Après le Grand Prix d'Italie, quatorzième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
13 sept. 2021
La culture de Red Bull, un poids dans sa politique Prime

La culture de Red Bull, un poids dans sa politique

La stratégie par défaut de Red Bull, qui consiste à provoquer des réactions sur les réseaux sociaux chaque fois qu'elle ne parvient pas à obtenir ce qu'elle veut, fait beaucoup de bruit, mais n'a pas vraiment généré de résultats positifs pour l'équipe. Il est temps d'essayer une meilleure tactique.

Formule 1
12 sept. 2021