Hamilton : "Red Bull était trop rapide pour nous"

Lewis Hamilton a terminé deuxième du Grand Prix des Pays-Bas après avoir "tout donné" pour rattraper Max Verstappen, vainqueur de la course.

Hamilton : "Red Bull était trop rapide pour nous"

Lewis Hamilton a cravaché pendant plus de 70 tours mais aujourd'hui, la victoire était uniquement promise à Max Verstappen. Le Néerlandais a remporté le Grand Prix des Pays-Bas devant son public et a parfaitement géré sa course, laissant Hamilton tenter désespérément de le rattraper. 

Lire aussi :

Le Britannique y est parvenu à plusieurs reprises pendant l'épreuve en faisant descendre l'écart sous la barre de la seconde, mais le pilote Mercedes n'a jamais été suffisamment proche de son adversaire pour porter une attaque. À l'arrivée, le Champion du monde en titre n'a pu que s'avouer vaincu et applaudir Verstappen, qui a repris les commandes du championnat et pris trois points d'avance.

"Quelle course, quelle foule", a lancé le pilote Mercedes. "Honnêtement, ça a été un week-end incroyable. Max a fait un excellent travail, félicitations à lui. J'ai tout donné aujourd'hui, j'ai attaqué aussi fort que je le pouvais. Mais [Red Bull] était trop rapide pour nous. J'ai passé un moment incroyable ici, aux Pays-Bas. Merci à la foule, merci beaucoup de nous avoir reçu."

Hamilton et Mercedes ont pourtant fait de leur mieux pour faire basculer la course, notamment en prenant systématiquement l'initiative lors des arrêts au stand. Néanmoins, Red Bull a été capable de couvrir l'undercut du Britannique à chaque fois. De plus, selon Hamilton, le Néerlandais avait la chance de son côté au moment de dépasser les retardataires. 

"À partir de maintenant, je vais l'appeler Noé [Hamilton veut dire Moïse, ndlr]", a-t-il plaisanté au sujet de Verstappen. "À chaque fois qu'il tombait sur du trafic, [les pilotes retardataires] s'écartaient du chemin. C'était très difficile de négocier tout ce trafic. [Red Bull] avait un avantage, et c'était très difficile de se suivre ici."

Maigre lot de consolation, Hamilton a récupéré le point du meilleur tour en course dans l'ultime boucle du Grand Prix et n'a perdu que six points sur son rival. Le pilote Mercedes a particulièrement apprécié ce dernier tour pied au plancher sur le toboggan de Zandvoort. "Le dernier tour a été l'une des meilleures parties de la course pour moi, parce que cette piste est tout simplement incroyable sur un seul tour, avec peu de carburant. C'est maintenant l'un de mes circuits préférés. J'ai hâte de revenir ici l'année prochaine", a conclu Hamilton.

partages
commentaires

Voir aussi :

Championnat - Verstappen reprend les commandes à Hamilton

Article précédent

Championnat - Verstappen reprend les commandes à Hamilton

Article suivant

Gasly, 4e, se félicite du "beau" dépassement sur Alonso

Gasly, 4e, se félicite du "beau" dépassement sur Alonso
Charger les commentaires
Il y a 35 ans, le deuxième titre quasi inespéré de Prost Prime

Il y a 35 ans, le deuxième titre quasi inespéré de Prost

Le 26 octobre 1986, Alain Prost décrochait son deuxième titre mondial consécutif, à l'issue d'un Grand Prix d'Australie de folie, ponctué de nombreux rebondissements et retournements de situation. Récit.

Les notes du Grand Prix des États-Unis 2021 Prime

Les notes du Grand Prix des États-Unis 2021

Après le Grand Prix des États-Unis, dix-septième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
25 oct. 2021
Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan Prime

Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan

Alessandro Zanardi a bien cru qu'il allait pouvoir faire ses débuts à domicile au Grand Prix d'Italie 1991, mais il ne s'est pas rendu compte que Flavio Briatore était en train de lui tendre un piège.

Formule 1
23 oct. 2021
Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1 Prime

Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1

Le 22 octobre 1967, Denny Hulme était sacré, au nez et à la barbe des stars de l'époque. Retour sur la carrière du plus méconnu des Champions du monde de la discipline reine.

Formule 1
22 oct. 2021
Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1 Prime

Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1

Emerson Fittipaldi est surtout connu pour ses deux titres de Champion du monde de F1 et ses deux victoires aux 500 Miles d'Indianapolis. Mais le Brésilien a également enfilé la casquette de directeur d'équipe. L'ancien designer de l'écurie Fittipaldi, Tim Wright, revient sur une période marquée par des conflits internes, un financement limité et des résultats blancs en dépit d'un excellent casting.

Formule 1
21 oct. 2021
Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991 Prime

Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991

La saison 1991 représente l'une des plus grandes opportunités manquées de l'Histoire de Williams. Des problèmes techniques et des erreurs parfois grossières de Nigel Mansell ont aidé Ayrton Senna à décrocher la dernière de ses trois couronnes mondiales.

Formule 1
20 oct. 2021
Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1 Prime

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1

Dans les années 1960 et 1970, McLaren jonglait avec des engagements en F1, en Endurance et à Indianapolis, tout en concevant des F3 et des F2. Aujourd'hui, l'équipe retrouve ses racines, se développe en IndyCar et en Extreme E tout en poursuivant sa renaissance en F1, tandis que la Formule E et le WEC sont à l'étude. Mais n'est-ce pas trop, trop tôt ? Stuart Codling en discute avec Zak Brown.

Formule 1
19 oct. 2021
Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP Prime

Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP

La saison 2009 de Formule 1 est célèbre pour avoir vu l'arrivée et le triomphe immédiat de Brawn GP sur les cendres de l'équipe Honda, avec la victoire dans les deux championnats à la clé, scellée il y a 12 ans jour pour jour à Interlagos.

Formule 1
18 oct. 2021