Hamilton "stupéfait" de voir Mercedes battre Red Bull

Sur la première ligne de la grille de départ du GP de Mexico derrière son équipier Valtteri Bottas, Lewis Hamilton s'est dit "fier" de la pole du Finlandais et très étonné par les performances en berne des Red Bull.

Bien peu de gens auraient parié sur une pole position des Mercedes, sans doute encore moins sur un doublé des Flèches d'Ébène en qualifications, et pourtant c'est bien la donne au sortir d'une séance étonnante au Grand Prix de Mexico. Si la pole position lui a encore échappé, au profit cette fois de son équipier Valtteri Bottas, le sourire de Lewis Hamilton lors de l'interview d'après-séance contrastait avec son désabusement des EL3, lorsqu'il avait constaté à la radio l'écart qui le séparait alors de Sergio Pérez.

L'écurie Mercedes a-t-elle bluffé son monde en attendant le dernier moment pour dévoiler ses cartes ? Le septuple Champion du monde assure que non : "Je ne sais vraiment pas. Ils avaient quelque chose comme six dixièmes d'avance à un certain moment puis quatre, et qu'importe ce qui s'est passé, une fois en qualifications, tout d'un coup, notre rythme était meilleur. Je suis juste aussi stupéfait que tout le monde. Mais, on prend !"

Concernant la pole de Bottas, qui revient à égalité avec lui dans ce domaine cette saison, avec trois chacun, il déclare : "Valtteri a fait un travail incroyable. Je suis tellement fier de Valtteri. Je pense qu'il a très bien piloté au cours des dernières courses. Donc c'est vraiment génial pour l'équipe. Ils ont travaillé si dur. Nous ne pensions pas avoir le rythme ce week-end. Verrouiller la première ligne est donc assez spécial. Et évidemment, ça nous permet de nous battre avec les autres demain. J'aurais aimé être [en pole] position mais, à nouveau, il a fait un travail fantastique lors du premier run de Q3 et j'ai tout donné, mais il a été meilleur."

Le leader du championnat Max Verstappen, qui compte 12 points d'avance sur Hamilton à cinq épreuves de la fin de saison, s'élancera depuis le troisième emplacement sur la grille, sur le côté plus propre que celui du Britannique. L'accélération entre la grille et le premier virage est la plus longue de la saison.

Lire aussi :
partages
commentaires
Verstappen : "Troisième, ça reste mieux que deuxième"
Article précédent

Verstappen : "Troisième, ça reste mieux que deuxième"

Article suivant

Bottas : "L'un des meilleurs tours de ma carrière"

Bottas : "L'un des meilleurs tours de ma carrière"
Charger les commentaires
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021
Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ? Prime

Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ?

Retour en détail sur les essais des nouveaux pneus Pirelli avec Mario Isola, chef du projet F1 de la marque italienne.

Formule 1
20 déc. 2021