Hamilton : "J'espère que nous passerons le premier virage proprement"

Lewis Hamilton "espère" que Max Verstappen et lui passeront sans incident le premier virage de la course de Formule 1 d'Austin, alors que les deux rivaux pour le titre partiront ensemble de la première ligne de la grille de départ.

Hamilton : "J'espère que nous passerons le premier virage proprement"

Les deux hommes s'opposant cette année pour la couronne mondiale partent depuis la première ligne du Grand Prix des États-Unis. La course débutera à 21h00 et sera à suivre en direct et en streaming gratuit avec le flux C8, sur Motorsport.com. Le départ du Grand Prix sera certainement sous haute tension pour les deux protagonistes du championnat, qui s'alignent l'un à côté de l'autre pour les premiers mètres de course pour la première fois depuis Zandvoort, début septembre, et trois manches après leur notable accident du départ de Monza.

A ce jour, deux collisions entre Max Verstappen et Lewis Hamilton ont déjà provoqué l'abandon d'au moins l'un d'entre eux au cours de cette saison. L'autre incident polémique s'était produit lors du premier tour du GP de Grande-Bretagne à Silverstone, en juillet. Le pilote Red Bull et le champion de l'équipe Mercedes se sont aussi légèrement touchés au départ à Imola et furent à deux doigts de le faire en Espagne.

L'éventualité d'une nouvelle collision a été évoquée par les deux hommes lors de la conférence de presse post-qualification à Austin, peu après que Verstappen ait décroché sa première pole depuis le GP d'Italie (dont il avait hérité grâce à la pénalité de grille de Valtteri Bottas), en battant cette fois Hamilton en Q3 avec une marge de 0"209. "J'espère que nous passerons le virage 1 et que nous aurons une bonne course", a déclaré Hamilton. "[Mais] je ne pense pas que tout se décidera au virage 1".

Verstappen a rappelé que Hamilton et lui piloteraient "comme nous essayons toujours de le faire, en tant que professionnels", avant de déplorer qu'on leur pose à nouveau des questions sur leurs affrontements comme il l'avait fait, de manière un peu plus explosive, lors de la conférence de presse pré-événement à Sotchi consécutivement au crash de Monza.  "Je ne vois pas pourquoi nous devons toujours remettre ça sur le tapis", a ainsi déclaré Verstappen avec lassitude. "Ce n'est pas comme si nous étions les seuls à avoir touché, vous savez."

"Dans ce sport, ces choses arrivent, malheureusement. Mais nous sommes à nouveau en première ligne et tout le monde s'attend simplement à une grande course et c'est ce que nous attendons aussi, je pense, en tant que pilotes. Nous voulons simplement faire une très bonne course."

Lire aussi:

Un beau duel direct en perspective

Après que Mercedes ait poursuivi sur sa bonne forme depuis la Russie et la Turquie vendredi, lors des EL1 à Austin, Red Bull a à son tour progressé de manière impressionnante depuis lors – menant la danse en EL2 et EL3 (bien qu'aidé par l'annulation de temps rapides de Hamilton lors des deux séances). Verstappen s'est également porté aux commandes des séances les plus rapides du week-end, en Q2 et en Q3.

Interrogé sur son potentiel de rythme de course, Verstappen a répondu : "J'ai eu un peu de trafic aussi sur mes longs runs [en Essais Libres], mais tout semblait tout à fait normal. Je pense vraiment que nous avons aussi un peu amélioré la voiture [samedi], donc j'espère que ce sera mieux pour [dimanche]. Je suppose que nous verrons bien, mais il n'y a pas eu de gros problèmes. C'est surtout l'usure et la dégradation des pneus que nous devons examiner de plus près. Encore une fois, nous avons un peu d'informations mais nous verrons tout au long de la course comment ils tiennent le coup."

partages
commentaires
Horner : Les problèmes de fiabilité de Mercedes sont "très inhabituels"
Article précédent

Horner : Les problèmes de fiabilité de Mercedes sont "très inhabituels"

Article suivant

Le GP des États-Unis en streaming gratuit en direct sur Motorsport.com

Le GP des États-Unis en streaming gratuit en direct sur Motorsport.com
Charger les commentaires
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021
Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ? Prime

Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ?

Retour en détail sur les essais des nouveaux pneus Pirelli avec Mario Isola, chef du projet F1 de la marque italienne.

Formule 1
20 déc. 2021
L'investissement de 17000€ qui a prouvé sa valeur en F1 Prime

L'investissement de 17000€ qui a prouvé sa valeur en F1

Initialement controversé en raison de son effet sur l'esthétique et le poids des Formule 1, le Halo a gagné en reconnaissance depuis son introduction en 2018. Pat Symonds se penche sur la création d'un sauveur de vies.

Formule 1
18 déc. 2021