Hill : L'accrochage de Monza "démontre un manque de maîtrise de soi"

Damon Hill, s'il connaît parfaitement bien la tension que peut représenter un duel pour le titre de Formule 1, critique l'accident de Lewis Hamilton et Max Verstappen à Monza.

Hill : L'accrochage de Monza "démontre un manque de maîtrise de soi"

L'accrochage de Lewis Hamilton et Max Verstappen au Grand Prix d'Italie, le deuxième de la saison déjà, est entré dans les livres d'histoire. L'accident des deux candidats au titre a eu lieu dans le premier enchaînement de l'Autodromo Nazionale di Monza, la Variante del Rettifilo, où Verstappen a attaqué Hamilton par l'extérieur avant de se retrouver tassé à l'intérieur pour la seconde partie de la chicane sans accepter d'emprunter l'échappatoire ou de se retirer, d'où un spectaculaire accident.

Hamilton et Verstappen sont déjà entrés en collision à Silverstone et à Monza cette année, et par pure coïncidence, c'était également le cas des deux prétendants au sacre en 1995, Michael Schumacher et Damon Hill. Ce dernier est particulièrement enthousiasmé par cette lutte extrêmement serrée pour le titre mais déplore qu'elle soit ternie ainsi ; comme les commissaires, il tend à considérer Verstappen comme responsable de cet incident en particulier.

Lire aussi :

"Ça rend [la course au titre] captivante", déclare Hill à Motorsport.com. "C'est passionnant et c'est fascinant. Je trouve juste ça dommage dans notre sport que cela dégénère inévitablement avec ces accidents. Je ne pense pas que ce soit une démonstration de talent. Cela démontre plutôt un manque de maîtrise de soi. C'était évitable. Reste à savoir s'il s'agit d'une erreur de jugement ou d'une réticence délibérée à céder. Tous deux font preuve de dureté, mais je pense qu'il faut avoir au moins une roue devant pour tenter de faire l'extérieur à quelqu'un, et Max n'a jamais été dans cette position."

Damon Hill, Williams FW17-Renault, en lutte avec Michael Schumacher, Benetton B195 Renault

Damon Hill et Michael Schumacher à la lutte en 1995

D'après Hill, le vibreur saucisse a eu un impact non négligeable sur la suite des événements : "Une fois qu'on fait ça, on est hors de contrôle. [Verstappen] avait l'option de prendre l'échappatoire plus tôt, je pense, d'éviter le contact et de retenter ailleurs, mais il ne l'a pas fait. Peut-être qu'il savait que si Lewis passait devant, il était cuit."

Lire aussi :

"Les conséquences sont assez terribles, et fort heureusement, Lewis est indemne. J'ai vu une photo de sa tête en train d'être écrasée par le pneu, et si Max avait relâché l'embrayage avec la tête contre le pneu, ça aurait pu être extrêmement grave. Mais ça, c'est hors du contrôle de Max."

Hill a également salué le doublé signé par McLaren, le premier de l'écurie depuis 2010, qui avait un point commun avec la victoire signée par l'Anglais au Grand Prix de Belgique 1998 : deux pilotes d'une écurie de milieu de tableau avaient l'opportunité de signer un doublé historique, mais encore fallait-il qu'ils ne s'accrochent pas. À l'époque, Hill avait persuadé le directeur d'équipe Eddie Jordan d'imposer une consigne d'équipe à un Ralf Schumacher peu coopératif même s'il avait finalement obtempéré ; cette fois, Lando Norris a montré son esprit d'équipe en se retenant d'attaquer Daniel Ricciardo avant de demander confirmation à son équipe qu'il valait mieux maintenir les positions telles quelles.

Pour McLaren, c'est la concrétisation d'un véritable retour aux avant-postes après les difficultés connues à partir de 2015, lors de l'ère Honda notamment. "J'ai fait du golf avec Zak [Brown, PDG de McLaren Racing] l'autre jour et je suis intéressé par la manière dont il a changé la dynamique chez McLaren et pris d'excellente décisions audacieuses. Recruter Andreas Seidl [comme directeur de McLaren Racing] en est une, manifestement. La voiture a l'air bonne. Elle avait l'air compétitive, n'est-ce pas ? Peut-être qu'elle n'était pas aussi bonne que les Mercedes ou les Red Bull, mais elle était compétitive. Daniel Ricciardo a fait preuve de bonnes qualités de leader avec maturité", conclut Hill.

Propos recueillis par Adam Cooper

partages
commentaires
Ricciardo : "Quelque chose s'est emparé de moi"

Article précédent

Ricciardo : "Quelque chose s'est emparé de moi"

Article suivant

Verstappen/Hamilton : la FIA aurait pu "marquer le coup" selon Horner

Verstappen/Hamilton : la FIA aurait pu "marquer le coup" selon Horner
Charger les commentaires
Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1 Prime

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1

Dans les années 1960 et 1970, McLaren jonglait avec des engagements en F1, en Endurance et à Indianapolis, tout en concevant des F3 et des F2. Aujourd'hui, l'équipe retrouve ses racines, se développe en IndyCar et en Extreme E tout en poursuivant sa renaissance en F1, tandis que la Formule E et le WEC sont à l'étude. Mais n'est-ce pas trop, trop tôt ? Stuart Codling en discute avec Zak Brown.

Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP Prime

Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP

La saison 2009 de Formule 1 est célèbre pour avoir vu l'arrivée et le triomphe immédiat de Brawn GP sur les cendres de l'équipe Honda, avec la victoire dans les deux championnats à la clé, scellée il y a 12 ans jour pour jour à Interlagos.

Formule 1
18 oct. 2021
Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation Prime

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation

Lewis Hamilton a répondu aux articles le disant "furieux" contre Mercedes après des échanges radio houleux lors du Grand Prix de Turquie. Une mise au point qui rappelle à quel point les extraits radio diffusés en F1 peuvent aussi bien éclairer que déformer une situation réelle.

Formule 1
14 oct. 2021
Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés" Prime

Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés"

Près de quinze ans après son arrivée en Formule 1, Sebastian Vettel a bien changé. Le quadruple Champion du monde n'hésite plus à défendre les causes qui lui tiennent à cœur, telle la protection de l'environnement et des personnes LGBT. Quel avenir aura-t-il à son départ de la Formule 1 ? Le pilote Aston Martin s'est confié à plusieurs médias, dont Motorsport.com Italie.

Formule 1
13 oct. 2021
Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1 Prime

Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1

Les arrêts au stand en Formule 1 sont un mélange à vitesse accélérée de haute technologie et de performance humaine. Pat Symonds nous décrit comment cette science des gains marginaux rend les arrêts si rapides.

Formule 1
12 oct. 2021
Les notes du Grand Prix de Turquie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Turquie 2021

Après le Grand Prix de Turquie, seizième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
11 oct. 2021
Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît Prime

Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît

Mercedes et Lewis Hamilton ont dominé la première journée du Grand Prix de Turquie 2021, sur la surface grandement améliorée du circuit d'Istanbul. Mais la position de l'équipe n'est pas tout à fait ce qu'elle semble être. Voici pourquoi.

Formule 1
9 oct. 2021
Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1 Prime

Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1

La promesse de Liberty Media selon laquelle toute nouvelle course s'ajoutant au calendrier doit apporter une valeur ajoutée aux fans, aux équipes et à la Formule 1 en général a été remise en question par de multiples facteurs, découlant tous de la pandémie de COVID-19. Mais avec un œil sur le bilan comptable, la F1 va-t-elle à l'encontre de ses promesses avec ses récents projets ?

Formule 1
8 oct. 2021