Hill : "Ça m'a brisé le cœur de dire non à Stewart pour 1997"

Refuser l'offre d'un proche de longue date est douloureux à vivre. C'est ce que raconte Damon Hill en évoquant son choix de carrière pour la saison 1997 de Formule 1.

Hill : "Ça m'a brisé le cœur de dire non à Stewart pour 1997"

S'il a été sacré Champion du monde en 1996, Damon Hill n'a pas eu pour autant un parcours si simple en Formule 1. Avant même la fin de la saison qui allait le sacrer, le Britannique avait ainsi été informé par Williams qu'il ne serait pas conservé pour la saison 1997, l'écurie de Grove ayant jeté son dévolu sur Heinz-Harald Frentzen pour épauler Jacques Villeneuve. Contraint de trouver refuge ailleurs sans place disponible dans une écurie de pointe, Hill avait finalement donné sa préférence à Arrows. Il avait choisi cette option plutôt que celle de rejoindre le nouveau projet Stewart-Ford.

Lire aussi :

Dans son autobiographie, Jackie Stewart avait déjà révélé que Damon Hill figurait en tête de liste pour rejoindre l'équipe qu'il avait fondée avec son fils Paul. Néanmoins, il n'y eut jamais d'accord, et Hill ne cache pas aujourd'hui qu'il avait été très difficile pour lui de dire non à Stewart, qu'il connaissait depuis tout petit pour avoir été un ami proche de son père Graham. Il estimait alors que la prise de risque était trop importante.

"Il m'a fait une très bonne offre", a raconté Damon Hill en marge de l'événement The Mindset of Champions, organisé en partenariat avec Motorsport Tickets. "Je dois dire que ça m'a brisé le cœur de dire non à Jackie, car je savais que ça aurait été comme un rêve. J'ai juste pensé à ma carrière, ça aurait été un gros risque. Ils n'avaient jamais eu d'écurie de Formule 1 auparavant. Passer d'une équipe victorieuse à une équipe qui n'avait jamais couru, c'était un peu trop pour moi, même si je n'ai jamais douté que Jackie et Paul y parviendraient."

Rubens Barrichello, Stewart Grand Prix Ford SF-1

À l'époque, Jackie et Paul Stewart s'étaient rendus en Irlande pour rencontrer Damon Hill et tenter de le convaincre de les rejoindre pour la saison 1997. "Ce salaud a dit non !", s'amuse Jackie Stewart aujourd'hui. "Nous le voulions absolument. Nous sommes allés en Irlande, où il habitait à l'époque, nous avons pris l'avion pour aller voir 'LE' Damon Hill. Bien sûr, il n'était pas là, il aurait dû, mais quand il est finalement arrivé, il n'a pas voulu piloter cette fichue voiture. Il a choisi quelqu'un d'autre. Je lui ai pardonné !"

C'est avec Rubens Barrichello et Jan Magnussen que la nouvelle écurie Stewart a finalement disputé sa première saison en F1. Dès le cinquième Grand Prix, à Monaco, le Brésilien s'est illustré en terminant deuxième. Mais à l'issue de la saison, Stewart était trois points derrière Arrows au championnat constructeurs. Damon Hill vécut un championnat difficile, tout de même marqué par un quasi-exploit à Budapest, où la victoire lui a échappé à quelques tours seulement de l'arrivée. Une supportrice lui avait quasiment prédit ce destin quelques semaines plus tôt au Canada…

"Je pilotais pour Arrows, et elle m'a demandé si j'étais un pilote", se souvient Damon Hill. "J'ai dit oui, puis elle m'a demandé si j'allais gagner la course. Nous étions dans l'ascenseur de l'hôtel, c'était une fan et elle ne connaissait rien au sport automobile, elle ne savait pas qui j'étais. Elle me demandait si j'allais gagner la course, et je me disais qu'elle ne connaissait pas grand-chose, que je pilotais une Arrows, que la question était ridicule."

"Elle m'a dit : 'Tu fais la course, non ? Alors tu as une chance, non ?' Je me suis dit que j'aimais cette attitude. C'est génial. Mais de manière réaliste, je n'avais aucune chance. Quelques courses plus tard, je menais le Grand Prix de Hongrie au volant d'une Arrows ! Alors elle avait raison et j'avais tort."

Damon Hill a ensuite terminé sa carrière chez Jordan Grand Prix, décrochant une 22e et dernière victoire en Formule 1 lors du Grand Prix de Belgique 1998.

Propos recueillis par Luke Smith 

partages
commentaires
La domination Mercedes place la F1 dans "une situation difficile"

Article précédent

La domination Mercedes place la F1 dans "une situation difficile"

Article suivant

Le plafond budgétaire va favoriser McLaren selon Brown

Le plafond budgétaire va favoriser McLaren selon Brown
Charger les commentaires
Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991 Prime

Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991

La saison 1991 représente l'une des plus grandes opportunités manquées de l'Histoire de Williams. Des problèmes techniques et des erreurs parfois grossières de Nigel Mansell ont aidé Ayrton Senna à décrocher la dernière de ses trois couronnes mondiales.

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1 Prime

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1

Dans les années 1960 et 1970, McLaren jonglait avec des engagements en F1, en Endurance et à Indianapolis, tout en concevant des F3 et des F2. Aujourd'hui, l'équipe retrouve ses racines, se développe en IndyCar et en Extreme E tout en poursuivant sa renaissance en F1, tandis que la Formule E et le WEC sont à l'étude. Mais n'est-ce pas trop, trop tôt ? Stuart Codling en discute avec Zak Brown.

Formule 1
19 oct. 2021
Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP Prime

Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP

La saison 2009 de Formule 1 est célèbre pour avoir vu l'arrivée et le triomphe immédiat de Brawn GP sur les cendres de l'équipe Honda, avec la victoire dans les deux championnats à la clé, scellée il y a 12 ans jour pour jour à Interlagos.

Formule 1
18 oct. 2021
Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation Prime

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation

Lewis Hamilton a répondu aux articles le disant "furieux" contre Mercedes après des échanges radio houleux lors du Grand Prix de Turquie. Une mise au point qui rappelle à quel point les extraits radio diffusés en F1 peuvent aussi bien éclairer que déformer une situation réelle.

Formule 1
14 oct. 2021
Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés" Prime

Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés"

Près de quinze ans après son arrivée en Formule 1, Sebastian Vettel a bien changé. Le quadruple Champion du monde n'hésite plus à défendre les causes qui lui tiennent à cœur, telle la protection de l'environnement et des personnes LGBT. Quel avenir aura-t-il à son départ de la Formule 1 ? Le pilote Aston Martin s'est confié à plusieurs médias, dont Motorsport.com Italie.

Formule 1
13 oct. 2021
Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1 Prime

Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1

Les arrêts au stand en Formule 1 sont un mélange à vitesse accélérée de haute technologie et de performance humaine. Pat Symonds nous décrit comment cette science des gains marginaux rend les arrêts si rapides.

Formule 1
12 oct. 2021
Les notes du Grand Prix de Turquie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Turquie 2021

Après le Grand Prix de Turquie, seizième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
11 oct. 2021
Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît Prime

Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît

Mercedes et Lewis Hamilton ont dominé la première journée du Grand Prix de Turquie 2021, sur la surface grandement améliorée du circuit d'Istanbul. Mais la position de l'équipe n'est pas tout à fait ce qu'elle semble être. Voici pourquoi.

Formule 1
9 oct. 2021