Honda veut rapprocher son "pilote numéro 1" de la F1

Honda réfléchit à l'avenir de Naoki Yamamoto, nouveau Champion de Super GT et de Super Formula, qui est désormais désigné "pilote numéro 1" de la marque nippone.

Honda veut rapprocher son "pilote numéro 1" de la F1

S'il avait passé l'année 2017 dans l'ombre de son coéquipier Pierre Gasly en Super Formula, Naoki Yamamoto a véritablement pris son envol cette saison en remportant les deux grands championnats au pays du Soleil-Levant, ayant également été titré avec son coéquipier Jenson Button en Super GT.

Lire aussi :

Naoki Yamamoto court avec Honda dans ces deux compétitions depuis 2010, et le constructeur japonais est enthousiasmé par les progrès réalisés par son pilote, à tel point que ce dernier pourrait avoir un avenir en Formule 1 – les titres de Super GT et de Super Formula lui octroient justement 35 points de Super Licence, qui le propulsent tout pile aux 40 unités requises pour obtenir le précieux sésame.

"S'il pouvait piloter une F1 en EL1, il serait peut-être en mesure de se développer encore davantage", analyse Masashi Yamamoto, directeur de la compétition chez Honda, au sujet de son pilote. "Ce n'est pas qu'être pilote titulaire qui est important. L'expérience de la F1 est importante pour lui. [Nobuharu] Matsushita est le seul pilote japonais qui a l'expérience du pilotage d'une F1 actuelle. Son pilotage était très estimé par l'équipe [Sauber] ; son retour technique était très bon."

"[Maintenant que Yamamoto a 40 points], je vais le laisser obtenir une Super Licence, car nous voulons avoir plusieurs options. Nous n'excluons jamais aucune option."

Naoki Yamamoto, Team Mugen
#100 Team Kunimitsu Honda NSX Concept GT: Naoki Yamamoto, Jenson Button

Naoki Yamamoto lui-même a reconnu qu'il souhaitait discuter avec Honda d'essais en Formule 1 lorsque Motorsport.com lui a posé la question, dans un contexte favorable où le motoriste japonais va désormais équiper deux écuries, Red Bull et Toro Rosso.

D'autant plus favorable en raison de deux facteurs : le fait que les autres protégés de Honda – Nobuharu Matsushita, Tadasuke Makino et Nirei Fukuzumi – peinent à obtenir les résultats nécessaires, et le manque de pilotes prêts à rejoindre l'élite au sein du Red Bull Junior Team. Cela dit, avec Dan Ticktum et la nouvelle recrue également prometteuse qu'est Jüri Vips, la marque au taureau devrait disposer de jeunes capables de courir en Formule 1 à moyen terme.

Lire aussi :

Dans le même temps, Naoki Yamamoto est lui-même handicapé par son âge – il a fêté ses 30 ans cette année – et par le fait qu'il vient de fonder une famille au Japon, quand un rôle en Formule 1 le contraindrait à voyager bien davantage que son double programme actuel en Super GT et en Super Formula.

Lorsqu'il lui est demandé quelles sont les chances de Naoki d'être titularisé en F1, Masashi Yamamoto répond : "Je pense que ce n'est pas zéro. Est-ce que c'est le même sentiment que quand il est arrivé en Super Formula [en 2010], je n'en ai pas parlé jusqu'à présent. Il s'est aussi marié l'an dernier, ses enfants sont nés, son environnement de vie a changé. Son âge est également source d'inquiétude. Mais il est le pilote Honda numéro 1, désormais. Je n'en ai pas encore discuté en détail, mais je souhaite lui en parler."

Propos recueillis par Ken Tanaka et Tomohiro Yoshida

partages
commentaires
Renault fait de "grands progrès" avec sa F1 2019

Article précédent

Renault fait de "grands progrès" avec sa F1 2019

Article suivant

Technique - Mercedes modifie encore ses jantes perforées

Technique - Mercedes modifie encore ses jantes perforées
Charger les commentaires
Un calendrier de 23 Grands Prix en péril Prime

Un calendrier de 23 Grands Prix en péril

Après l’annonce de l’annulation du Grand Prix de Singapour à cause des restrictions sanitaires en vigueur, la Formule 1 cherche des alternatives pour conserver un calendrier de 23 courses. Mais ce projet audacieux est-il voué à l’échec ?

Quand Alesi, cheval fougueux de la F1, a rejoint le Cheval Cabré Prime

Quand Alesi, cheval fougueux de la F1, a rejoint le Cheval Cabré

Jean Alesi a immédiatement marqué la Formule 1 lors de ses débuts avec Tyrrell, mais sa décision de rejoindre Ferrari plutôt que Williams en 1991 était une erreur de jugement, dans une saison au cours de laquelle les luttes politiques internes ont miné le développement de la monoplace...

Formule 1
11 juin 2021
Riccardo Patrese, le véritable gentleman sans ego Prime

Riccardo Patrese, le véritable gentleman sans ego

Les pilotes ont tendance à être égoïste, mais pas Riccardo Patrese. Retour sur la carrière d'un véritable gentleman.

Formule 1
9 juin 2021
Les notes du Grand Prix d'Azerbaïdjan 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Azerbaïdjan 2021

Après le Grand Prix d'Azerbaïdjan, sixième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
7 juin 2021
Comment Honda a transformé son moteur en rival de Mercedes Prime

Comment Honda a transformé son moteur en rival de Mercedes

Pour la première fois de l'ère turbo hybride, Red Bull mène les deux championnats après sa victoire au Grand Prix de Monaco.

Formule 1
5 juin 2021
Comment Amazon aide à façonner le futur de la F1 Prime

Comment Amazon aide à façonner le futur de la F1

Le partenariat entre la Formule 1 et Amazon Web Services se traduit par de nombreux graphiques servant à approfondir la compréhension des Grands Prix. Mais la discipline cherche également à améliorer le spectacle proposé en piste aux spectateurs.

Formule 1
2 juin 2021
Pourquoi la survie du GP de Monaco n'est pas menacée Prime

Pourquoi la survie du GP de Monaco n'est pas menacée

Les avis sont divisés sur la place du Grand Prix de Monaco au sein du calendrier de la Formule 1. Néanmoins, l'épreuve continue d'offrir un défi unique pour les pilotes et les équipes.

Formule 1
1 juin 2021
Pourquoi les qualifications freinent la progression de Pérez Prime

Pourquoi les qualifications freinent la progression de Pérez

À Monaco, Sergio Pérez a réalisé sa meilleure course depuis qu'il a rejoint Red Bull en s'élançant de la neuvième place sur la grille pour atteindre la quatrième position sous le drapeau à damier.

Formule 1
31 mai 2021