Honda maintient nouveau moteur et objectif de titre pour 2021

Malgré l'annonce de son retrait de la Formule 1, Honda n'entend pas saborder sa dernière année de présence dans la discipline aux côtés de Red Bull.

Honda maintient nouveau moteur et objectif de titre pour 2021
Charger le lecteur audio

La nouvelle a fait l'effet d'une bombe ce matin, quand Honda a annoncé la fin de son engagement en Formule 1 à l'issue de la saison 2021. Cette décision met Red Bull Racing dans une situation inconfortable puisque l'écurie mère ainsi qu'AlphaTauri vont devoir trouver un nouveau motoriste pour 2022. Cependant, les ambitions à court terme ont été rapidement confortées, ce qui permet a priori de ne pas craindre de répercussions sportives à très court terme.

Lire aussi :

Devant le départ de Honda, le discours de Red Bull a logiquement été de saluer le travail effectué jusqu'à présent ainsi que la volonté de conclure victorieusement cette collaboration. Derrière les circonvolutions inévitables dans ce type de communication, on peut toutefois estimer qu'il s'agit d'un souhait également poursuivi par le motoriste japonais. Celui-ci a notamment fait savoir que les plans ne changeraient pas pour 2021, avec l'introduction d'une toute nouvelle unité de puissance dans l'espoir de mettre fin à la suprématie de Mercedes.

"Il nous reste encore sept Grands Prix cette saison", rappelle Takahiro Hachigō, PDG de Honda. "L'année prochaine, il y aura une autre saison, et nous ferons alors de notre mieux pour essayer de gagner. L'an prochain nous lancerons notre nouvelle unité de puissance, de manière à pouvoir bien faire les choses avec Red Bull. Et nous allons viser le titre. […] Dans le but de répondre aux attentes des fans de Honda, nous travaillerons avec Red Bull Racing et AlphaTauri pour continuer à courir en faisant le maximum d'efforts afin de remporter d'autres victoires jusqu'à la fin."

Cet objectif de jouer le titre mondial avec Red Bull était déjà affiché par Honda cette année, mais la domination de Mercedes s'est confirmée depuis le début de la saison. Le motoriste peut toutefois se féliciter d'être le seul à avoir décrocher les victoires qui ne sont pas revenues au constructeur allemand, avec Max Verstappen à Silverstone puis Pierre Gasly à Monza. La marque estime ne pas avoir à rougir de son bilan, à l'heure de prendre la décision de s'en aller.

"Lors des trois premières années, nous avons eu beaucoup de mal, mais nous avons surmonté cela", souligne Takahiro Hachigō en faisant référence à la collaboration catastrophique avec McLaren de 2015 à 2017. "Et jusqu'à présent, nous avons réussi à décrocher cinq victoires. Alors dans une certaine mesure, je crois que nous laissons un bon bilan avec nos succès. Pour l'année prochaine, nous continuerons à faire de notre mieux, et nous espérons que les fans continueront à nous soutenir."

partages
commentaires

Peut-on vraiment parler de suffisance chez Mercedes ?

Honda quitte la F1 sur fond de crise : bis repetita