Hongrie - Rosberg se plaint de l'imprévisibilité de son train arrière

partages
commentaires
Hongrie - Rosberg se plaint de l'imprévisibilité de son train arrière
Guillaume Navarro
Par : Guillaume Navarro
24 juil. 2015 à 14:48

Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 W06
Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 W06
Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 W06
Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 W06

Nico Rosberg n’est que moyennement enthousiasmé par sa journée de vendredi, en Hongrie. Au terme des deux premières séances d’Essais Libres sur le Hungaroring, le pilote allemand n’a certes pas rencontré de problème technique comme certains de ses rivaux tels que Daniel Ricciardo (unité de puissance) ou Sebastian Vettel (brake-by-wire), mais le comportement de la monoplace de Brackley laisse encore à désirer.

 

 

"Ce n’était l’idéal aujourd’hui !", estime-t-il ainsi. "En fait, j’ai eu beaucoup de sous-virage. C’est passé du survirage au sousvirage et c’est un peu difficile à expliquer. Je suis toujours en train d’essayer de rattraper l’arrière et ce n’est évidemment pas l’idéal. Il faut travailler là-dessus. Demain, ce seront des Essais Libres dédiés aux Qualifications alors j’aurai le temps de résoudre ça".

"Je suis confiant quant au fait qu’on va trouver pour le rythme en relais courts, ça devrait être OK. Le rythme de course, lui, était très bon aujourd’hui".

 

PHOTOS : Vendredi sur le Hungaroring

 

Red Bull en embuscade?

La surprise des EL2 est provenue de la forme de Red Bull en termes de chronos. Les troupes de Milton Keynes n'ont pas simplement roulé avec moins de carburant que la concurrence : le rythme sur les relais prolongés a semblé satisfaisant et il semble que l'auto se comporte bien avec les enveloppes pneumatiques. Pour autant, Rosberg ne voit pas vraiment en Ricciardo et Kvyat des menaces immédiates pour la course.

"Je ne suis pas sûr. Je pense qu’on a encore l’avantage, mais ce sera plus serré. La voiture est bonne de toute manière, elle est rapide partout", tempère le N°6.

"C’était vraiment, vraiment difficile aujourd’hui [avec les températures]. C’était assez dur physiquement. Vous êtes installé tout près du sol et au sol, il fait 53°C ! C’est vraiment exigeant. Mais c’est difficile, car avec les changements, l’équilibre évolue un petit peu, et c’est un peu étrange, il faut régler ça".  

Prochain article Formule 1
Massa - "Peut-être une chance pour la victoire"

Article précédent

Massa - "Peut-être une chance pour la victoire"

Article suivant

Ricciardo satisfait de sa Red Bull malgré une casse moteur

Ricciardo satisfait de sa Red Bull malgré une casse moteur

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP de Hongrie
Catégorie Essais Libres 2
Lieu Hungaroring
Pilotes Nico Rosberg Boutique
Équipes Mercedes
Auteur Guillaume Navarro
Type d'article Actualités