Horner : "Max a fait un tour parfait à un moment crucial"

Christian Horner salue la performance de Max Verstappen, auteur de la pole position à Imola.

C'est de la pole position que s'élancera Max Verstappen lors du sprint du Grand Prix d'Émilie-Romagne, au terme d'une séance qualificative pluvieuse et particulièrement mouvementée, marquée par cinq drapeaux rouges.

Lire aussi :

Relégué à une seconde et demie de son rival pour le titre Charles Leclerc en Essais Libres 1, Verstappen a réduit cet écart à une demi-seconde en Q1 avant de signer le meilleur temps d'une Q2 réduite à un unique run sur le sec. La Q3, elle, a été lancée par une tentative très serrée lors de laquelle Leclerc et Verstappen ont tous deux tourné en 1'28"7, une seconde devant la concurrence. Les deux hommes se tenaient en deux centièmes, mais c'est le Néerlandais qui a pris l'avantage par la suite en 1'27"999, dans un tour où il a bel et bien levé le pied pour respecter le drapeau jaune lié à l'Alfa Romeo de Valtteri Bottas, immobilisée sur le bas-côté.

"Quand j'ai vu les drapeaux jaunes pour Valtteri, j'ai immédiatement levé le pied, alors il n'y aura pas de problème de ce côté-là, ça fait perdre du temps au tour mais heureusement le tour restait suffisamment bon pour la pole position", a commenté l'intéressé.

Le directeur d'équipe Christian Horner, lui, est ravi de la performance de son protégé, commentant au micro de Sky Sports F1 : "Il a fait du super travail. Ces qualifications étaient inhabituelles, et le tour qui a finalement compté est le seul tour que nous avons enregistré. À la fin il semblait que le circuit puisse redevenir rapide, mais il y avait trop de pluie pour que quiconque riposte, et il y a eu un autre drapeau rouge."

Christian Horner, team principal, Red Bull Racing

Christian Horner, team principal Red Bull Racing

"Dommage pour Checo [Pérez] car il aurait été devant aussi avec un tour propre, mais il a fait un gros blocage de roue. Cependant, c'est encourageant pour la course de demain." Pérez a effectivement échoué au septième rang de la Q3. "Dans l'ensemble, c'est une journée décevante, mais nous devons nous rappeler que ce n'est que le début du week-end", souligne le Mexicain.

"Ça n'a simplement pas semblé fonctionner pour moi aujourd'hui, nous avons raté quelques choses. Il était important de mettre les pneus en température mais nous ne semblions pas pouvoir faire le bon tour de sortie des stands, nous chauffions les pneus puis il y avait un autre drapeau rouge. Je suis toutefois satisfait du rythme de la voiture."

Horner confirme le constat de son pilote, estimant que Ferrari a un avantage dans ce domaine particulier : "Ferrari avait l'air meilleur pour mettre les pneus en température, nous peinions à générer la température et cela prenait de plus en plus de tours. Nous sommes parvenus à trouver un bon équilibre, et Max a fait un tour parfait à un moment crucial."

"Il faut que nous prenions un bon départ et que nous transformions l'essai à partir de là. Si l'on regarde le rythme relatif de la voiture, nous sommes très rapides dans le premier secteur, ils sont très rapides dans le second, et dans le troisième, c'est relativement équilibré." Cette course sprint devrait en tout cas être un nouveau duel entre Verstappen et Leclerc… à moins que Norris et Magnussen, derrière eux sur la grille, viennent jouer les trouble-fêtes !

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article

Voir aussi :

Article précédent Leclerc "pas content" après un "mauvais choix" en Q3
Article suivant Duels en qualifications : le point après le GP d'Émilie-Romagne 2022

Meilleurs commentaires

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France