Formule 1
02 juil.
-
05 juil.
EL1 dans
34 jours
30 juil.
-
02 août
EL1 dans
62 jours
27 août
-
30 août
EL1 dans
90 jours
03 sept.
-
06 sept.
EL1 dans
97 jours
C
GP de Singapour
17 sept.
-
20 sept.
EL1 dans
111 jours
C
GP de Russie
24 sept.
-
27 sept.
EL1 dans
118 jours
08 oct.
-
11 oct.
EL1 dans
132 jours
29 oct.
-
01 nov.
EL1 dans
154 jours
C
GP du Brésil
12 nov.
-
15 nov.
EL1 dans
168 jours
C
GP d'Abu Dhabi
26 nov.
-
29 nov.
EL1 dans
181 jours

Hülkenberg a eu le cœur brisé en regardant le GP du Brésil 2012

partages
commentaires
Hülkenberg a eu le cœur brisé en regardant le GP du Brésil 2012
Par :
10 déc. 2019 à 09:00

Nico Hülkenberg est récemment tombé sur une rediffusion du Grand Prix du Brésil 2012, qu'il avait failli remporter. Cela n'a pas manqué de l'attrister, alors que s'achevait peut-être sa carrière en Formule 1, sans le moindre podium.

La chaîne britannique Sky Sports F1 diffuse fréquemment des Grands Prix historiques, et c'est ainsi que Nico Hülkenberg a revu l'épreuve d'Interlagos en 2012, sur un circuit qui lui a souvent réussi dans sa carrière – il y a signé son unique pole position en 2010, qui plus est en tant que débutant.

Lire aussi :

Deux ans plus tard, qualifié sixième, Hülkenberg a créé la surprise en s'emparant de la tête de la course face aux McLaren pour mener pendant 30 tours, avant d'être dépassé par celle de Lewis Hamilton. Le pilote Force India a riposté au premier virage, mais les deux hommes se sont accrochés ; Hamilton a été contraint à l'abandon et Hülkenberg a fini cinquième, tandis que Jenson Button remportait la dernière victoire de McLaren à ce jour.

"C'est ironique : [avant le GP d'Abu Dhabi] je regardais des courses historiques sur Sky dans mon lit, et quand j'ai allumé la télé, c'était cette course", révèle l'Allemand. "Je menais, j'ai tout revu et ça me brisait le cœur. Avant le Safety Car, je menais avec 50 secondes d'avance [Hülkenberg avait une seconde d'avance sur Button et 48 sur Hamilton, ndlr]. C'était une course spéciale et un jour spécial pour un très jeune Hülk. C'est l'une des performances qui ont marqué l'Histoire."

Nico Hulkenberg, Renault F1 Team

Une victoire aurait-elle pu changer sa carrière ? "Peut-être", répond l'intéressé. "Mais c'est toujours difficile de dire ce qui se serait passé dans cette situation. Je ne sais pas."

Écarté par le Losange au profit d'Esteban Ocon pour 2020, Hülkenberg quitte la Formule 1 avec à son actif le record peu enviable de 177 départs en Grand Prix sans le moindre podium. Le pilote Renault s'en va toutefois avec un état d'esprit apaisé.

"Je le vis bien, à vrai dire. [...] Une partie de moi est enthousiasmée parce qui m'attend, vous savez : refermer ce chapitre et en ouvrir un nouveau. Qui sait ce qui pourrait arriver ou non à l'avenir ? Je ne sais pas ; personne ne le sait. Pour moi personnellement, vous savez, il s'agit de prendre du recul pendant un moment. Je veux me déconnecter du sport auto pour quelques mois puis voir ce que je ressentirai dans ma tête et dans mon cœur, avant de réévaluer la situation", conclut Hülkenberg.

Propos recueillis par Jonathan Noble

Article suivant
Carey : L'intérêt des sponsors pour la F1 en "nette progression"

Article précédent

Carey : L'intérêt des sponsors pour la F1 en "nette progression"

Article suivant

Grosjean doit travailler ses départs de Grand Prix

Grosjean doit travailler ses départs de Grand Prix
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Nico Hülkenberg Boutique
Équipes Force India , Renault F1 Team
Auteur Benjamin Vinel