Hülkenberg ne sait pas si le Halo l'a empêché de sortir

partages
commentaires
Hülkenberg ne sait pas si le Halo l'a empêché de sortir
Par : Fabien Gaillard
25 nov. 2018 à 17:31

La course de Nico Hülkenberg lors du dernier Grand Prix de la saison 2018 de F1 n'a pas duré très longtemps, envoyé en tonneaux qu'il a été lors de son accrochage avec Romain Grosjean dès le premier tour.

La fête de fin de saison aura tourné court pour l'Allemand, victime d'un accrochage avec Romain Grosjean dès le premier tour. L'incident en lui-même est survenu après une tentative de dépassement musclée mais réussie de l'Allemand suite à laquelle Grosjean, resté à l'intérieur, s'est retrouvé enfermé par le pilote Renault provoquant le contact. L'enquête des commissaires a rapidement été conclue, n'attribuant la responsabilité de l'accrochage à aucun pilote en particulier.

Lire aussi :

Retombé sur les barrières après deux tonneaux, l'arrière de la R.S.18 ne touchant pas le sol, Nico Hülkenberg a dû attendre l'arrivée des secours pour pouvoir sortir alors qu'un incendie s'est rapidement déclaré mais a tout aussi rapidement été maîtrisé par les commissaires. Une fois sorti et de retour dans le paddock après un contrôle au centre médical, l'Allemand est apparu sur le muret des stands du Losange, en forme.

"Ça va, c'est juste la déception normale d'abandonner au premier tour", a-t-il lancé à propos de son ersatz de course. "Ce n'est pas ce que je voulais. Tout le monde a travaillé très dur tout le week-end, donc abandonner au premier tour avec beaucoup de dégâts sur la voiture, c'est une mauvaise sensation."

"C'est un incident de course, je pensais qu'il était sorti de la piste donc j'ai pris la corde, mais il était encore là. Nous nous sommes touchés, et on a vu le reste. J'ai fait quelques tonneaux, c'était spectaculaire."

"Première fois que je me retrouve à l'envers"

À la question de savoir si sa sortie du cockpit a été empêchée par le Halo, puisqu'il a dû attendre d'être remis à l'endroit par le personnel de piste pour pouvoir le faire sans problème apparent, lui qui fut un ardent détracteur du dispositif de sécurité a répondu : "Honnêtement, je ne sais pour l'instant si le Halo m'a bloqué ou pas. À droite, j'avais la barrière de toute façon, et puis il y avait une très petite ouverture."

"Et quand on est à l'envers, ce n'est pas facile de trouver les boutons et tout. C'est la première fois que je me retrouve dans la voiture à l'envers. Je suis resté dans le cockpit en attendant les commissaires, qui sont arrivés très vite."

Lire aussi :

Puis il a ajouté au micro de Sky Sports : "Je suis parti en tonneaux, ce n'est jamais bon signe ! C'était spectaculaire, mais ce n'est pas un gros crash, il n'y a pas beaucoup de g. Nous avons tous les deux freiné très tard, j'ai cru qu'il était sorti de la piste, donc j'ai pris la corde au virage 9. Il était dans mon angle mort, je ne l'ai pas vu. C'est dur à avaler, surtout après tout le travail accompli ce week-end."

Dans tous les cas, malgré cet abandon, Hülkenberg termine septième du championnat pilotes, une place particulière puisqu'il est le première des pilotes ne possédant ni de Mercedes, ni de Ferrari, ni de Red Bull. Pour autant, est-ce une réussite ? "Oui et non. Ces gars-là sont toujours dans la course. Certes, ils ont beaucoup plus de budget et de ressources, mais ils sont là quand même. Il faut battre tout le monde."

Article suivant
Bottas au bout du rouleau après un nouveau revers

Article précédent

Bottas au bout du rouleau après un nouveau revers

Article suivant

Leclerc peut sereinement quitter Sauber pour Ferrari

Leclerc peut sereinement quitter Sauber pour Ferrari
Charger les commentaires